FAO.org

Accueil > Country_collector > FAO au Sénégal > Notre bureau
FAO au Sénégal

Notre bureau

La FAO coopère avec le Gouvernement du Sénégal depuis 1977. La coopération concerne des domaines variés et complémentaires parmi lesquels : la modernisation des productions agricoles, la maîtrise de l’eau, la restauration de la fertilité des sols, la gestion et la restauration des ressources naturelles, l’appui institutionnel, la promotion des activités des femmes et des jeunes, la gestion des risques de catastrophes, la promotion de la résilience, etc.

Ce partenariat s’inscrit dans la stratégie nationale de développement agricole durable, avec comme principaux objectifs l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations, la lutte contre la pauvreté, l’accroissement des revenus et des productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques tout en préservant les écosystèmes et les sols.

Les défis principaux défis que doit relever le Sénégal en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle touchent au capital semencier, à la culture du riz, à la maîtrise de l’eau, à la santé animale, à la filière laitière, à l’aquaculture, à l’investissement dans les pistes rurales et à la dynamisation des chaînes de valeur agricoles.

La prise de fonction du nouveau Représentant de la FAO au Sénégal au cours du dernier trimestre de 2013 a apporté un nouveau souffle à la Représentation. Des échanges avec les partenaires au développement, la société civile et le secteur privé ont abouti à une meilleure coordination des interventions par la recherche de synergies et de partenariats actifs et innovants. Il s’agit d’accompagner au mieux le gouvernement pour une atteinte de ses objectifs en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle, de résilience, de développement de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture, d’appui à l’emploi des jeunes, de protection sociale et de protection de l’environnement. Autant de défis qui sont en phase avec les nouveaux Objectifs Stratégiques de la FAO au niveau mondial.

De nouvelles priorités ont été définies pour prendre en compte les nouvelles orientations politiques, économiques et sociales du gouvernement définies notamment dans:

  • Le Plan Sénégal Emergent (PSE) qui est une version accélérée de la Stratégie nationale de développement économique et social (SNDES). Ce plan vise à porter le taux de croissance économique à 7% au moins.
  • Le Programme de relance et d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (PRACAS) qui est une reformulation et une remise en cohérence des stratégies de développement agricole du Gouvernement définies dans la Stratégie Nationale de Développement Economique et Sociale (SNDES).
  • Le Cadre de coopération pour l’appui à la Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition (NASAN) lancé au Sénégal le 12 novembre 2013 se veut un engagement commun à réaliser une croissance agricole soutenue et inclusif, notamment à travers une meilleure implication du secteur privé.

Par ailleurs, le gouvernement souhaite favoriser la restauration du capital semencier national pour faire face aux difficultés récurrentes en termes de disponibilité de semences certifiées de bonne qualité.

Les réalisations de la FAO au Sénégal en matière de lutte contre la pauvreté et de l’amélioration de la sécurité alimentaire au Sénégal ont porté sur l’exécution d’une vingtaine de projets de développement et d’urgence entre 2008 et 2013 pour un coût total de 25 668 510 USD, dont 19 330 489 USD pour les projets de développement et 6 338 020 USD pour les projets d’urgence.