FAO.org

Accueil > Themes_collector > Protection sociale > Priorités thématiques > Résilience
Protection sociale

Protection sociale et résilience

La protection sociale peut considérablement atténuer la vulnérabilité des familles, l'insécurité alimentaire aiguë et l'exposition aux menaces et aux crises.

Ces dernières années, les menaces et crises – dues aux catastrophes naturelles et anthropiques – sont devenues non seulement plus fréquentes, mais aussi plus complexes. La communauté internationale se retrouve progressivement confrontée à la nécessité de répondre aux situations d'urgence associant diverses causes de vulnérabilité: pauvreté chronique, insécurité alimentaire, inégalités, violence, instabilité, changement climatique et manque de gouvernance.

Ainsi, le secteur humanitaire et le secteur du développement doivent affronter la manière de satisfaire aux besoins immédiats tout en offrant une assistance pour donner les moyens aux populations de se préparer, de résister et de se relever en cas de situations tragiques et complexes.

La FAO reconnaît que les ruraux pauvres et les personnes les plus marginalisées sont touchées de façon disproportionnée par les aléas et les crises, et que les actifs limités ou le manque de couverture sociale sont susceptibles de pousser les familles à recourir à des stratégies d'adaptation négatives qui déclencheraient une spirale de vulnérabilité et de pauvreté.

Compte tenu de sa considérable expertise aussi bien en matière de développement rural que d'intervention d'urgence en faveur des moyens de subsistance agricoles, la FAO se livre à:

• Des débats mondiaux, avec les autres membres du Conseil de coopération interinstitutions pour la protection sociale (SPIAC-B), afin d'élaborer une vision commune autour de la protection sociale dans les contextes humanitaires fragiles de crises prolongées;

• Des débats nationaux visant à renforcer la capacité des ministres de l'agriculture d'entamer des processus de politique destinés à influencer les mécanismes de conception et de ciblage des programmes de protection sociale adaptés aux chocs;

• La mise en œuvre au niveau national d'approches novatrices telles que les interventions Cash+ associant des transferts monétaires et des moyens de production, intrants, formation technique et services;

• Des activités de renforcement des capacités. Par exemple, avec le Centre Climat de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, la FAO est en train d'élaborer un outil interactif destiné à faciliter l'apprentissage sur les avantages pouvant dériver de l'interconnexion entre politiques de protection sociale, de résilience et de changement climatique.