FAO.org

Accueil > Portail d'information sur les sols > Dégradation des sols
Portail d'information sur les sols

Dégradation des sols

Exemple de bonne terre fertile séchée puis fissurée en raison du manque de pluie.

La dégradation des sols est définie comme un changement dans l'état de santé du sol qui entraîne une diminution de la capacité de l'écosystème à fournir des biens et services pour ses bénéficiaires. Les sols dégradés sont dans un état de santé tel qu'ils ne fournissent pas les biens et services habituels du sol dans son écosystème.

Ces définitions, qui suivent en grande partie la définition LADA de la dégradation des terres, sont importantes pour saisir la complexité des processus de dégradation et de leur évaluation subjective par les différentes parties prenantes dans le sol et la terre.

Définitions

L'érosion des sols est un terme commun qui est souvent confondu avec la dégradation des sols dans son ensemble, mais, qui en fait ne concerne que les pertes absolues de sol en terme de couche arable et d’éléments nutritifs. C'est l'effet le plus visible de la dégradation des sols, mais cela ne couvre pas l'ensemble de ses aspects. L'érosion des sols est un processus naturel dans les zones montagneuses, mais elle est souvent amplifiée par de mauvaises pratiques de gestion.

La dégradation des terres a une portée plus large que l’érosion des sols et la dégradation des sols ensemble parce qu'elle recouvre tous les changements négatifs dans la capacité de l'écosystème à fournir des biens et services (y compris les biens et services biologiques et l'eau et, - dans la vision de LADA - également les biens et services sociaux et économiques liés à la terre).

La désertification est un autre terme couramment utilisé pour (a) la dégradation des terres dans les zones arides et / ou (b) le changement irréversible de la terre jusqu’à un point tel qu'elle ne peut plus être récupérée pour son usage originel.

La prévention implique le recours à des mesures de conservation qui maintiennent en état les ressources naturelles productives ainsi que leur environnement.

L'atténuation est une intervention destinée à réduire la dégradation en cours. Cela arrive à un stade où la dégradation a déjà commencé. L'objectif principal est de stopper la dégradation et de commencer à améliorer les ressources et leurs fonctions. Les impacts de l'atténuation ont tendance à être perceptibles à court ou moyen terme : cela fournit alors une forte incitation à poursuivre les efforts. Le mot «atténuation» est aussi parfois utilisé pour décrire la réduction des impacts de la dégradation.

Une réhabilitation est nécessaire lorsque le terrain est déjà dégradé à un point tel que l'utilisation originelle n'est plus possible et que la terre est devenue pratiquement improductive. Dans ces cas-là, des investissements à long terme et souvent plus coûteux sont nécessaires pour voir le moindre impact.

La dégradation et l'amélioration des sols changent selon l'endroit et le temps en fonction de l'usage auquel le terrain est soumis et cela dépend aussi des objectifs différents, et parfois contradictoires, des parties prenantes.