FAO.org

Accueil > Portail d'information sur les sols > Dégradation/restauration > Amélioration de la santé des sols
Portail d'information sur les sols

Tendances à l'amélioration des sols

Une vue des collines en terrasses de Gicumbi, au Rwanda. KAGERA TAMP Projet transfrontalier de gestion des agro-écosystèmes

La tendance en matière de santé des sols est le changement de cette santé dans un passé récent, changement déterminé par deux grandes pressions sur le sol exercées par la gestion des sols :

  • les pressions physiques liées à la perte de masse de sol et de structure, et;
  • les pressions sur le bien-être chimique du sol à long terme concernant la disponibilité des éléments nutritifs et l'absence d'effets toxiques accumulés dans le sol.

Cette tendance peut être négative (dégradation) si la gestion du sol n’arrive pas à contrecarrer suffisamment les pressions (naturelles et de gestion), mais peut aussi être positive et se traduire par des améliorations quand la gestion des sols appliquée et les approches et techniques de conservation font plus que compenser la dégradation des sols.

Pratiques d'amélioration des sols au niveau local

Le projet Kagera (Programme de gestion transfrontalière des agroécosystèmes du bassin de la Kagera) adopte une approche intégrée des écosystèmes pour la gestion des sols et des ressources en terres dans le bassin de la Kagera ; ce projet génère des retombées locales, nationales et mondiales, y compris : restauration des terres dégradées, séquestration du carbone, adaptation et atténuation du changement climatique, protection des eaux internationales, conservation et utilisation durable de l'agro-biodiversité et amélioration de la production agricole, ce qui conduit à une augmentation de la sécurité alimentaire et à une amélioration des moyens de subsistance ruraux.

Financé au titre du sixième programme-cadre de l'UE (FP6), le projet Desire regroupe 28 instituts de recherche, des organisations non gouvernementales (ONG) décideurs du monde entier. L'objectif du projet est de trouver des stratégies alternatives pour l'utilisation et la protection de ces zones vulnérables.

Tendances globales d’amélioration des sols

Tendances des NDVI (1981-2006) traduites en pertes et gains de verdure en distinguant les causes climatiques et anthropiques (somme des NDVI)

La composante GLADA du projet LADA a identifié l'amélioration et la dégradation globale des sols basées sur les tendances du reverdissement au cours des 25 dernières années en utilisant l'analyse NDVI d'images satellitaires historiques avec une résolution grossière. Les résultats restent discutables compte tenu de la faible résolution de la source, de la difficulté d'isoler les influences climatiques des pressions humaines et du lien variable entre l'évolution du reverdissement et la dégradation du sol (terre).

Amélioration des sols au niveau national

Argentine
Chine
Cuba
Sénégal
Afrique du sud
Tunisie
Somalie