FAO.org

Accueil > Portail d'information sur les sols > Dégradation/restauration > Indicateurs et évaluation de la santé des sols du monde > Santé globale des sols
Portail d'information sur les sols

Santé globale des sols

Indicateurs de santé des sols

Aptitude des sols à faible niveau d'intrants (IIASA/FAO)

Les principales qualités du sol qui sont considérées comme des indicateurs de la santé du sol sont la disponibilité des nutriments, la facilité à travailler, la disponibilité de l'oxygène pour les racines, la capacité de rétention des éléments nutritifs, la toxicité, la salinité et les conditions d'enracinement. Ces sols sont inventoriés et cartographiés à l'échelle mondiale dans la base de données harmonisée des sols du monde v1.2. La carte d'aptitude des sols à faible niveau d’intrants (IIASA / FAO) est un exemple d'indicateur de la disponibilité des éléments nutritifs.

Évaluation absolue de la santé des sols

Contraintes du sol combinées

La santé absolue du sol peut être définie comme la distance du sol réel par rapport à un sol idéal et correspond au concept de quantification des sols à problèmes. L'étude originale de zonage agro-écologique mondial de l'agriculture au XXIe siècle (note : cette page ne fonctionne qu'avec Internet Explorer) donne un aperçu global des contraintes du sol combinées. Une vision globale de la santé absolue des sols combinant toutes les limites de la qualité des sols est donnée dans le site de la FAO sur le zonage agro-écologique mondial.

Santé relative des sols

L'état de santé des sols pour l'utilisation actuelle des terres - Rapport GLADIS

La santé relative du sol est considérée comme correcte lorsque les sols sont couverts d’une végétation naturelle. Lorsque le sol est utilisé pour la culture ou pour le pâturage, la santé du sol est évaluée selon les principes exposés dans l'évaluation des sols. Les résultats à l'échelle mondiale sont présentés dans la carte de l'état de santé du sol pour l'utilisation actuelle des terres.

Un certain nombre de zones sont considérées comme des friches et ont une santé du sol qui ne peut ni s’améliorer ni empirer. Cela concerne les sols avec un lit rocheux en surface, les marais salants, les glaciers, les dunes mobiles ou les sols dans les climats polaires ou désertiques. Ces sols ont tous une très faible santé absolue.