FAO.org

Accueil > Portail d'information sur les sols > Gestion > Gestion des sols à problèmes > Gestion des argiles à fentes de retrait
Portail d'information sur les sols

Gestion des argiles à fentes de retrait

Vertisol de couleur sombre à large fissuration, Nicaragua

La gestion de l'eau du sol, le travail du sol, les systèmes de culture et la gestion des éléments nutritifs posent des problèmes particuliers dans les argiles lourdes à fentes de retrait. Ces sols appartiennent principalement aux Vertisols et aux sous-groupes vertiques d'autres sols ; ils se trouvent principalement dans les régions (sub) tropicales avec une saison sèche marquée. La gestion de l'eau du sol est l'aspect important de la gestion des sols dans les zones tropicales semi-arides. Le faible drainage interne et la conductivité hydraulique extrêmement lente conduisent à l'engorgement des sols, et à des retards dans la plantation. Les propriétés de cohérence extrême autorisent les opérations de travail du sol seulement dans une gamme étroite d'humidité : en effet, les sols sont collants lorsqu'ils sont mouillés et durs quand ils sont secs. L’utilisation des outils de travail du sol dans des conditions humides peut résulter dans le fait que le sol colle aux outils et forme de grosses mottes. Les fissures larges et profondes en saison sèche permettent de récupérer facilement les précipitations et l'eau se déplace librement dans les fissures. Bien que chimiquement riches, ces sols dans des systèmes de culture durables avec de forts intrants, peuvent souffrir de problèmes de fertilité en raison de la disponibilité limitée de N, P et d’oligoéléments.

La présence d'argiles lourdes peut être associée à un micro-relief appelé gilgai qui est le résultat du gonflement continu de ces sols. Les infrastructures et les bâtiments peuvent être sérieusement endommagés dans le long terme, s’ils sont construits sur ces sols.

Outre la nécessité de recevoir autant de pluie que possible dans le sol pour une utilisation par la culture, il y a nécessité d'assurer un drainage adéquat en surface pour éviter les blessures des plantes ou leur croissance ralentie du fait de l'engorgement quand les fissures se sont refermées et que les taux d'infiltration ont ralenti. Une méthode traditionnelle de culture est le billonnage. Un billon peut être formé par le labour dans un sens puis dans l’autre de sorte que le sol soit tourné vers l'intérieur. Les billons ont été utilisés avec succès dans de nombreuses régions d'Afrique.

Dans les zones très sèches, l’engorgement est moins susceptible d'être un problème, et le labour est important pour récupérer chaque goutte de pluie dans le sol, et réduire le ruissellement et les pertes par évaporation. Les rôles des crêtes et des sillons sont inversés : l'eau est prévue pour ruisseler du billon, parfois élargi, qui devient alors un dispositif de récupération d'eau destiné à conduire les eaux de ruissellement dans le sillon où la culture est plantée. Pour bloquer le mouvement de l'eau dans le sillon, les billons peuvent être reliés à intervalles réguliers par une crête en travers qui coupe le sillon. Lors de certaines années exceptionnellement humides, ces crêtes en travers peuvent être enlevées pour éviter l’engorgement.

Le système de culture est un aspect important de la gestion des argiles lourdes à fentes de retrait. Le système ICRISAT de labour après récolte, suivi plus tard par la préparation du lit de semence, avec semis à sec avant les pluies a du succès dans les régions ayant des pluies prévisibles. Une bonne gestion et la synchronisation des pratiques culturales sont cruciales pour la gestion des argiles lourdes à fentes de retrait.