FAO.org

Accueil > Portail d'information sur les sols > Gestion > Gestion des sols à problèmes > Gestion des sols acides
Portail d'information sur les sols

Sols acides

Sol sulfaté acide

Les sols acides ont une valeur de pH inférieure à 5,5 pendant la plus grande partie de l'année. Ils sont associés à un certain nombre de toxicités (aluminium) ainsi qu’à des déficiences (molybdène) et d'autres contraintes pour les plantes. La plupart des sols acides appartiennent aux Acrisols, Alisols, Podzols et aux sous-groupes Dystric d'autres types de sols. Le cas extrême pour un sol acide est le sol sulfaté acide (Fluvisols thioniques et Cambisols thioniques).

 Il ya deux principales ceintures de sols acides:

  • dans la zone tempérée nord humide, principalement couverte de forêts de conifères, et
  • dans les zones tropicales humides, couvertes de savane et de forêt tropicale.

Les sols sulfatés acides sont généralement laissés sous végétation naturelle ou utilisés pour la foresterie en mangrove. Si l'eau est bien gérée, ces sols peuvent porter des palmiers à huile et du riz. D'autres cultures poussent sur des sols acides à travers le monde : riz, manioc, manguier, noix de cajou, agrumes, ananas, niébé, myrtilles et certaines graminées.

Une approche intégrée de la gestion des sols acides comprend une stratégie spatialement variable de chaulage, l'utilisation d'espèces tolérantes à l’acidité, l'utilisation efficace des engrais, des rotations culturales appropriées et la diversification des cultures. L'analyse du sol doit être réalisée tous les deux à trois ans pour déterminer les besoins en chaux de la parcelle. La capacité tampon doit être évaluée pour adapter la quantité de chaux nécessaire pour neutraliser l'acidité du sol au niveau souhaité. Les effets négatifs de l'acidité du sol sur les conditions physiques et chimiques du sol peuvent être partiellement compensés en maintenant une forte teneur en matière organique.

La gestion des sols sulfatés acides est plus délicate et doit être basée sur une gestion prudente de l'eau afin d'éviter les processus d'oxydation de la pyrite :

  • La première stratégie consiste à drainer et oxyder complètement le sol, puis enlever du sol l'acidité formée. Cette stratégie résout le problème une fois pour toutes, mais a de graves inconvénients : elle est coûteuse, constitue une menace pour l'environnement (eaux de drainage acide) et vide le sol d'éléments utiles en même temps que les indésirables. Le chaulage des eaux de drainage a été appliqué pour récupérer les sols sulfatés acides en Australie.
  • La deuxième stratégie consiste à essayer de limiter l'oxydation de la pyrite par le maintien d'une nappe phréatique haute. Une condition préalable est la disponibilité d'eau en quantité suffisante. Cette méthode nécessite également des investissements substantiels dans la gestion de l'eau, alors que le danger potentiel d'acidification reste présent. Cette stratégie est largement suivie, à la fois dans les régions tempérées et sous les tropiques, souvent avec des adaptations ingénieuses aux conditions et aux pratiques locales.

L'incorporation de chaux ou de dolomie dans la couche de sol cultivable supérieure est une méthode efficace pour l'amélioration des sols acides. L’apport localisé en bandes ou l’enrobage des semences avec de la chaux au moment du semis sont aussi des pratiques courantes utilisées pour faciliter l’implantation des légumineuses fourragères tempérées. La chaux peut également être appliquée comme traitement préventif de l'infertilité des sols, pour fournir du calcium et du magnésium à des sols pauvres. Le chaulage augmente le pH du sol acide, donc l'activité des bactéries fixatrices d'azote est moins inhibée et la fixation de l'azote augmente.

La minéralisation de l'azote à partir de résidus végétaux et de matières organiques augmente quand de la chaux est appliquée dans un sol acide. Bien que la chaux soit principalement utilisée pour augmenter le pH du sol et diminuer les toxicités associées à un sol acide, le chaulage a également été utilisé pour améliorer la structure du sol.