FAO.org

Accueil > Portail d'information sur les sols > Etude > Classification des sols > Systèmes nationaux
Portail d'information sur les sols

Systèmes nationaux

Acrisol jaune foncé provenant d'un granit de terrain vallonné, Chine

De nombreux systèmes nationaux de classification des sols existent qui se concentrent souvent sur les caractéristiques spécifiques des sols rencontrés sur le territoire national. Dans d'autres pays, les systèmes internationaux (FAO, WRB ou Soil Taxonomy) ont été adaptés aux conditions édaphiques locales.

  

Australie

Le système australien est une classification très développée et détaillée hiérarchiquement avec un accent particulier sur les sols très altérés et les sols des régions arides et semi-arides. Il se base sur une grande quantité de données de bonne qualité.

Brésil

Canada

Le système canadien de classification des sols (troisième édition, 1988) est un système hiérarchique dans lequel les classes sont de nature conceptuelle, basées sur la généralisation des propriétés des composants réels du sol. Les taxons sont définis sur la base des propriétés des sols observables et mesurables qui reflètent les processus de la genèse des sols et des facteurs environnementaux. Le développement du système a progressé grâce à l’accroissement de la connaissance des sols du Canada obtenue à travers des enquêtes pédologiques réalisées sur une période de 80 ans. Le système a été fortement influencé par les concepts développés dans d'autres pays, mais certains aspects sont typiquement canadiens. Le système est imparfait, car il est basé sur la connaissance d’un nombre limité de sols du pays. Cependant, le système permet d'affecter les sols de toutes les parties du Canada à des taxons à différents niveaux de généralisation et d'organiser la connaissance des sols, de telle sorte que les relations peuvent être vues entre les facteurs de l'environnement et le développement du sol. Il est possible de définir les types de sols rencontrés au sein d’unités sur des cartes de sols, et de fournir une base d'évaluation des sols des zones cartographiées pour une variété d'utilisations potentielles.

Chine

France

Ce nouveau système nomme les types de sols et les relie à une base de références exhaustive. Le livre tient compte de tout ce que l'on sait actuellement sur les sols en Europe et au-delà. Sur la base de concepts clairs et modernes, il offre un langage simple et bien défini.

Plus qu'un simple système de classification des sols, il s'agit d'une méthode cohérente pour l'organisation de toutes les informations disponibles. Par-dessus tout, il est un outil efficace qui transmet les informations nécessaires et établit des corrélations entre les différentes régions.

Norvège

Une clé et une liste des séries norvégiennes de sols, organisés par une classification détaillée de second niveau WRB.

Russie

La légende de la carte des sols de la Fédération de Russie 1:2,5 M (1988) a été corrélée avec la légende FAO révisée et la WRB.

Afrique du Sud

Le premier système de classification des sols spécifique à l'Afrique du Sud a été publié en 1977. Cette classification était fondée sur les informations de nombreuses années d’enquêtes auprès de plusieurs sources et a été appelé "la classification des sols - un système binomial pour l'Afrique du Sud", connu comme le «livre rouge». Elle utilise des combinaisons uniques des horizons supérieurs (couche arable) et du sous-sol pour classer un sol dans un type de sol spécifique. Certaines autres caractéristiques dans le type du sol sont ensuite appliquées pour définir la série du sol. L’historique complet est donné dans l'introduction au système binomial.

Ce système de classification a été affinée en 1991 et publié en tant que: "classification des sols - un système taxonomique pour l'Afrique du Sud" (connu sous le nom "livre bleu").

Le système 1991 comporte un plus grand nombre de possibilités et est utilisé aujourd'hui en Afrique du Sud. La principale application du système de 1977 est le national Land Type Survey à l'échelle 1:250 000.