FAO.org

Accueil > Sustainable Forest Management > Boîte à outils GDF > Modules > Développement des entreprises forestières > Notions de base

Gestion Durable des Forêts (GDF) Boîte à outils

Analyse et développement des marchés des petites entreprises forestières

Le module sur l’Analyse et le développement des marchés des petites entreprises forestières s’adresse aux gestionnaires forestiers, aux groupes d'utilisateurs de la forêt et aux propriétaires fonciers souhaitant créer des entreprises forestières pour tirer des revenus réguliers des forêts. Le module indique les principes à prendre en compte dans le cadre de la création d’entreprises forestières axée sur l’analyse et le développement des marchés, les éléments clés des plans de développement des entreprises et les étapes à parcourir pour l’élaboration de tels plans. Il fournit aussi des liens vers des outils et études de cas visant à promouvoir l’analyse et le développement des marchés des entreprises forestières.

Analyse et développement des marchés des petites entreprises forestières contribue aux ODD:

Le présent module s’adresse aux gestionnaires forestiers, aux groupes d’utilisateurs des forêts et aux propriétaires fonciers qui envisagent d’établir des entreprises forestières dans le but de tirer des forêts des revenus en espèces réguliers.

En quoi consistent l’analyse et le développement des marchés?

Dans la plupart des pays en développement, 80-90 pour cent environ du commerce des produits forestiers sont de petites activités gérées localement, et les petites entreprises génèrent plus de 50 pour cent de l’emploi total dans le secteur forestier. Avec la demande croissante de produits et services forestiers, aider ces petites entreprises à opérer de manière rentable, socialement utile et respectueuse de l’environnement est un défi pressant.

Une approche désignée sous le nom d’« analyse et développement des marchés » fournit un cadre pour la planification locale des entreprises forestières. Elle consiste dans quatre phases principales qui guident les entrepreneurs potentiels à travers un processus simple, clair et participatif pour planifier et développer leurs entreprises. Les partenariats ayant des institutions nationales et sous-nationales pertinentes, les organisations de la société civile, les organisations internationales et le secteur privé sont probablement le plus à même d’aider les entrepreneurs locaux à mettre en pratique l’approche de l’analyse et du développement des marchés.

Principes

Les principes de base suivants devraient être pris en compte dans une approche de l’analyse et du développement des marchés visant la création d’entreprises forestières:

viabilité –Elle  concerne les processus qui multiplient les avantages économiques et améliorent les moyens d’existence sans causer d’impacts sociaux ou environnementaux préjudiciables;

examiner les cinq aspects de l’environnement commercial à considérer dans le développement des entreprises – marché/économie/finance ; environnement ; social/culturel ; institutionnel/juridique ; et technologie/recherche et développement du produit ;

alliances stratégiques – entre les entrepreneurs et les fournisseurs de services et parmi les activités commerciales liées à la chaîne de valeur ;

participation –Elle  pertinente si l’on soutient le développement de l’entreprise comme facilitateur

renforcement des capacités – Il est pertinent si l’on soutient le développement de l’entreprise comme facilitateur.

sensibilité à la parité hommes-femmes – Elle est pertinente si l’on soutient le développement de l’entreprise comme facilitateur.

Conditions minimales

Conditions minimales

En adoptant une approche axée sur l’analyse et le développement des marchés, les conditions suivantes devraient s’appliquer :

  • L’environnement commercial est favorable au développement des entreprises (y a-t-il, par exemple, des mécanismes administratifs, juridiques et fiscaux adaptés?), y compris l’accès à long terme aux ressources forestières et leur propriété.
  • Les administrations nationales, provinciales ou de district ou d’autres autorités politiques sont coopératives (elles facilitent l’accès par les petites entreprises forestières aux institutions financières et aux incitations gouvernementales, les formalités d’enregistrement sont réduites au minimum pour les activités commerciales, et l’infrastructure nécessaire au déplacement, à l’emmagasinage et à la commercialisation, etc. est accessible).
  • Il existe des marchés  pour les produits et services forestiers aux niveaux local, national ou international, ainsi que des circuits commerciaux appropriés et des organisations de fourniture de services.
  • Il y a suffisamment de capital ou une stratégie financière pouvant satisfaire les besoins de capital initiaux.

Les quatre phases

Les quatre phases

Les quatre phases du développement des entreprises (voir une illustration du processus ici , et approfondissement  qui fournissent une explication exhaustive) comprennent normalement les activités suivantes :

  • Une évaluation de la situation existante pour identifier les perspectives réalistes de création de l’entreprise, afin de fournir une vue d’ensemble de toutes les ressources en arbres et forêts et les produits et services potentiellement commercialisables, ainsi que les contraintes et possibilités relatives à ces ressources, produits et services. Le résultat net sera une liste restreinte des ressources et produits potentiels.
  • Des enquêtes visant à estimer la viabilité des produits forestiers de la liste restreinte et le choix des produits et services les plus pertinents pour la nouvelle entreprise.
  • La formulation d’un plan de développement de l’entreprise qui incorpore tous les services et les stratégies nécessaires à son succès.
  • La mobilisation des ressources et le réseautage avec des fournisseurs de services commerciaux.
  • La surveillance permanente des opérations et des ajustements, selon qu’il convient, à la lumière des changements survenant dans n’importe lequel des cinq aspects de l’environnement commercial (marché/économie/finance; environnement; social/institutionnel/juridique et technologie/recherche et développement du produit).