FAO.org

Accueil > Sustainable Forest Management > Boîte à outils GDF > Modules > Forêts arides et systèmes agro sylvopastoraux > Notions de base

Gestion Durable des Forêts (GDF) Boîte à outils

Forêts et systèmes agro-sylvo-pastoraux des zones arides

Bienvenue dans le module sur les forêts et les systèmes agro-sylvo-pastoraux des zones arides. Ce module met en relief l’importance et la vulnérabilité des forêts et des systèmes agro-sylvo-pastoraux en  zones arides, et fournit des directives sur leur restauration, protection et gestion, durables. Il propose des informations de base et des explications plus approfondies, ainsi que des outils, des études de cas et des expériences pratiques.

Forêts et systèmes agro-sylvo-pastoraux des zones arides contribue aux ODD:

Les terres (ou zones) arides sont caractérisées par une rareté de l’eau qui a une incidence sur les systèmes socio-écologiques, et qui imposent des contraintes sur la production de bétail ainsi que sur les cultures, le bois, le fourrage et autres plantes, et affectent l’offre de nombreux services environnementaux. Le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) définit les terres arides en se basant sur un index d’aridité (IA), qui est le rapport entre les précipitations annuelles moyennes et l’évapotranspiration possible; les terres arides sont des terres qui ont un IA inférieur à 0,65. Le système de classification du PNUE se base sur l’IA pour classer les terres arides en zones hyperarides, en zones arides, en zones semi-arides et en zones subhumides sèches. Les terres arides existent dans la plupart des biomes et des zones climatiques du monde et représentent t 41 pour cent des terres émergées de la planète.

Les zones arides et sous-types du monde. Préparé en utilisant les données spatiales du PNUE-WCMC (2007).

Grâce aux données satellitaires, la FAO a estimé qu’un cinquième de la couverture forestière mondiale est situé en terres arides. Les forêts couvraient environ 13 pour cent des terres arides en 2012, principalement en zones subhumides sèches, mais au moins 3 pour cent des forêts des  zone aride de la planète ont disparu entre 2000 et 2012. Ces chiffres ne comprennent pas les terres boisées non forestières et autres systèmes avec une couverture arborée, bien que ceux-ci jouent des rôles cruciaux en zones arides.

Plus qu’ailleurs, les forêts et les systèmes agro-sylvo-pastoraux en terres arides jouent des rôles économique, social et environnemental essentiels, notamment en améliorant la durabilité de l’environnement et la résilience des territoires ou paysages.. Les forêts et les systèmes agro-sylvo-pastoraux en terres arides abritent des espèces qui sont adaptées à des conditions écologiques extrêmes et fournissent des biens et des services écologiques essentiels. S’ils sont bien gérés et évalués correctement, les écosystèmes forestiers et les systèmes agro-sylvo-pastoraux en terres arides peuvent contribuer à réduire la pauvreté et à assurer la sécurité alimentaire et des moyens d’existence durables à deux milliards de personnes dans le monde. Les forêts et les systèmes agro- sylvo-pastoraux en terres arides sont importants pour les populations très pauvres, car ils sont source de nourriture et d’autres produits essentiels en période d’insécurité alimentaire, ce qui peut être le cas durant les saisons sèches ou à la suite de catastrophes naturelles ou de conflits. Plus généralement, les forêts et les arbres en terres arides sont essentiels au soutien des moyens d’existence ruraux. En Afrique, par exemple 320 millions de personnes dépendent des forêts et des terres boisées en zones arides pour satisfaire leurs besoins essentiels, notamment pour leur approvisionnement en médicaments naturels et en combustible ligneux.

Les forêts et les systèmes agro-sylvo-pastoraux des terres arides sont gravement menacés par la dégradation, la fragmentation, le déboisement et la désertification. Plusieurs facteurs corrélés sont à l’origine de ces menaces, notamment le changement climatique, les catastrophes liées au climat; les facteurs politiques et socioéconomiques qui conduisent à une surexploitation des ressources; un manque de capacités techniques; et une compréhension insuffisante de l’importance et de la vulnérabilité des forêts et des écosystèmes boisés en terres arides.

Gestion durable des forêts et des systèmes agro-sylvo-pastoraux en terres arides

La gestion et la conservation des forêts et des systèmes agro-sylvo-pastoraux en terres arides exigent une approche différente de celle adoptée pour les forêts humides. La biodiversité des forêts et des terres boisées en zones arides, ainsi que les adaptations physiologiques des espèces qui leur permettent de survivre dans des conditions arides, sont des atouts qui doivent être identifiés, étudiés et utilisés en tant qu’instruments étayant les bonnes pratiques de gestion.

De nombreux forêts et systèmes agro sylvopastoraux en régions arides qui sont dégradés ou menacés de dégradation ont donc besoin de mesures de gestion qui impliquent souvent la restauration (voir le module sur la Restauration et la réhabilitation des forêts) qui a pour objectif d’inverser les processus de dégradation et d’augmenter les contributions des forêts et des paysages associés aux moyens d’existence, à la productivité des terres, aux services environnementaux, et à la résilience des systèmes humains et naturels. Dans les forêts en terres arides et autres écosystèmes des terres arides où les arbres et les buissons dominent, la reconstitution du couvert végétal avec des arbres mais également des herbacées ou des arbustes peut permettre de restaurer les fonctions écologiques protectrices et productives. Les approches intégrées à l’échelle du paysage de la restauration, de la protection et de la gestion des forêts et des systèmes agro sylvopastoraux en terres arides, sont celles qui sont les plus susceptibles de réussir.