FAO.org

Accueil > Sustainable Forest Management > Boîte à outils GDF > Modules > Ressources génétiques forestières > Notions de base

Gestion Durable des Forêts (GDF) Boîte à outils

Ressources génétiques forestières

Ce module est destiné aux gestionnaires de forêts et des zones de conservation, aux sylviculteurs, aux écologistes de la restauration, ainsi qu’aux autres experts concernés par la conservation et la gestion des ressources arboricoles ou travaillant avec des matériaux de plantation forestière. Le module offre des informations sur la conservation et la gestion des ressources génétiques forestières et fournit des liens vers d'autres matériels utiles. 

Ressources génétiques forestières contribue aux ODD:

Qu'est-ce que les ressources génétiques forestières?

Les ressources génétiques forestières sont les matériaux héréditaires au sein et entre les espèces arborescentes et les autres plantes ligneuses (FAO, 2014a). Les ressources génétiques forestières supportent le potentiel adaptatif des arbres leur permettant ainsi d'être, du point de vue de l'évolution,  parmi les  types d'organismes les plus efficaces de la planète.  La pratique de la conservation génétique ne vise pas à conserver toutes les variantes génétiques (ou «génotypes») – cela serait, en effet, impossible parce que les individus des espèces se reproduisant par voie sexuée sont génétiquement uniques. Le but de la conservation génétique est plutôt de conserver le potentiel évolutif des espèces, ce qui implique de garantir la continuation et le fonctionnement des processus qui forment et préservent la diversité génétique. Les efforts de conservation peuvent aussi se concentrer sur la sauvegarde de traits particuliers (caractéristiques) des arbres et des autres plantes ligneuses comme, par exemple, la résistance aux ravageurs, aux maladies ou à la sécheresse.

Bien que les ressources génétiques soient souvent négligées dans la planification et la mise en œuvre de la gestion forestière, leur conservation est essentielle pour la durabilité des forêts. Il est donc essentiel pour les gestionnaires de forêts de comprendre à partir de quel moment le fait de négliger les aspects génétiques peut entraver la réalisation des objectifs de gestion forestière.

Pourquoi les ressources génétiques sont-elles importantes?

Les arbres présentent des variations – au sein et entre les espèces – quant à leurs taux de croissance; à la forme de leurs tiges; à la production des semences; à la tolérance aux ravageurs, à la sécheresse, à la chaleur, à la salinité, et à la toxicité des métaux lourds; et à bien d'autres caractéristiques. La capacité des arbres à s'adapter aux changements environnementaux dépend du degré de variabilité génétique de leurs «traits adaptatifs» – des caractéristiques qui leurs permettent de tolérer ou de résister aux nouveaux défis environnementaux.

La plupart des espèces arborescentes ont des niveaux élevés de diversité génétique, ce qui représente un potentiel énorme (et largement inexploité) d'amélioration des produits arboricoles comme les aliments, les fibres, le bois massif et le fourrage, et qui augmente les prestations des services environnementaux (tels que la régulation de l'approvisionnement en eau et la séquestration du carbone). Les programmes de sélection et d'amélioration génétique des arbres tentent de tirer parti de la variabilité génétique pour améliorer les traits utiles; ces programmes ont le potentiel d’apporter des améliorations aussi considérables en matière de production forestière que ce qui a été fait en matière de cultures alimentaires. Le temps requis, par contre,  pour parvenir à ces améliorations est plus long pour les arbres que pour la plupart des cultures agricolesen raison de l'initiation tardive de la multiplication sexuée des arbres et de leur longévité. Aussi, il est fondamental d'évaluer, de conserver, de mettre à l'essai et d’utiliser la diversité génétique afin d’assurer la production future de biens et de services provenant des arbres.

Diversité génétique des arbres forestiers

Diversité génétique des arbres forestiers

La diversité génétique d'une espèce provient de mutations du code génétique, c'est à dire de l'ADN. Bien que la plupart des mutations soient délétères et sont rapidement éliminées par la sélection naturelle, les mutations bénéfiques peuvent conférer des avantages sélectifs aux individus porteurs des gènes variants. C'est pourquoi les porteurs de gènes bénéfiques sont plus «en forme» (ils sont capables de produire plus de descendants qui survivront) et mieux adaptés à leurs conditions environnementales par rapport aux individus non porteurs de ces gènes.

La diversité génétique est préservée par le flux génétique à travers le mouvement de pollen et de graines au sein et entre peuplements. Généralement, les peuplements plus grands conservent plus de diversité génétique que les peuplements plus petits; et, inversement, la diversité génétique est limitée par la taille et l'isolement des petits peuplements. L'isolement peut découler de la distance par rapport à d'autres peuplements de la même espèce ou d’obstacles physiques qui entravent le mouvement des pollinisateurs ou la dispersion des graines dans les paysages.

L'adaptation à des conditions qui varient le long de gradients environnementaux permet de préserver la diversité entre peuplements arborescents distincts et chevauchants. Il est donc important de bien connaître les modèles de variation des traits adaptatifs pour pouvoir sélectionner les sources de semences appropriées.

La plupart des espèces arborescentes sont croisées, ce qui veut dire que:

  • les fleurs d'un arbre sont généralement pollinisées par un autre arbre;
  • les espèces réagissent mal au croisement consanguin (l'accouplement entre espèces étroitement apparentées);
  • les espèces présentent une diversité génétique élevée relativement à de nombreuses autres espèces.

À l'état naturel, donc, la plupart des espèces arborescentes disposent d'un potentiel considérable d'adaptation aux changements environnementaux et d'amélioration génétique des trait productifs, ce qui en augmente l’utilité pour les personnes.