FAO.org

Accueil > Sustainable Forest Management > Boîte à outils GDF > Modules > Sylviculture et gestion des forêts plantées > Notions de base

Gestion Durable des Forêts (GDF) Boîte à outils

Sylviculture et gestion des forêts plantées

Bienvenue au module sur la Sylviculture et la gestion des forêts plantées qui s’adresse aux parties prenantes participant à leur gestion. Le module fournit des informations spécifiques sur les bonnes pratiques d’établissement et de gestion des forêts plantées, du choix du site et de la collecte des semences jusqu’à l’établissement de la plantation et sa gestion subséquente.

Le module fournit aussi des liens à des outils et études de cas sur la gestion efficace les forêts plantées.

Sylviculture et gestion des forêts plantées contribue aux ODD:

Les forêts plantées sont instalées en plantant et/ou en semant délibérément des espèce indigènes ou introduites, soit sur des terres non classées précédemment comme forêt (le boisement implique la transformation de terres non forestières en forêt), ou sur des terres précédemment boisées (reboisement). Les forêts plantées sont établies pour de nombreuses raisons, comme la conservation, la production et la récréation; elles peuvent fournir une large gamme de services environnementaux, dont un grand nombre ne peut être procuré par d’autres types d’utilisation des terres. Les forêts plantées peuvent fournir du bois et des produits forestiers non ligneux tout en contribuant aussi à restaurer et remettre en état des écosystèmes fragiles. Elles peuvent aider à combattre la désertification, réduire l’érosion et filtrer les eaux d’épuration. Elles peuvent contribuer à protéger et améliorer les ressources en sols et en eau, y compris lorsqu’elles sont intégrées à l’agriculture (voir Agroforesterie). Les forêts plantées à croissance rapide sont un moyen efficace de produire du bois de feu comme sous-produit de forêts plantées et peuvent avoir d’autres objectifs (production de bois d’œuvre, par exemple). Elles peuvent aussi être plantées à des fins bioénergétiques.

Les forêts plantées permettent de piéger efficacement le carbone et, par conséquent, d’atténuer le changement climatique. Au plan mondial, on estime que les forêts plantées ont séquestré 1,5 gigatonne (1.5 x 109 tonnes) de carbone en 2010 ce qui représente 3,1 pour cent environ des émissions mondiales de gaz à effet de serre cette année-là. Le volume de carbone séquestré par les forêts plantées devrait s’accroître du fait que l’étendue de ce type de forêts continue à augmente. La gestion responsable des forêts plantées peut aussi réduire le besoin d’exploiter les forêts naturelles pour le bois et d’autres produits, ou l’intensité de telles exploitations, avec des avantages supplémentaires pour l’atténuation du changement climatique et la fourniture d’autres services environnementaux.

Le rôle potentiel et effectif des forêts plantées, en relevant des défis socioéconomiques et environnementaux comme la pauvreté, l’insécurité alimentaire et énergétique, le changement climatique et la perte de biodiversité, est bien connu. Mais la fourniture de tels services n’est pas une conséquence directe de la plantation d’arbres. Des forêts plantées mal planifiées et mal gérées peuvent conduire à la perte de biodiversité et de la qualité du sol et de l’eau et une augmentation des émissions de gaz à effet de serre. Elles peuvent également causer de fortes perturbations sociales, notamment en privant les populations de leurs terres traditionnelles. Pour éviter de tels problèmes, l’établissement des forêts plantées exige une planification rationnelle et le recours à des processus participatifs associant toutes les parties prenantes.

La prise en compte de la question du genre dans la gestion des forêts plantées permet d’atteindre les objectifs fixés, particulièrement lorsque les forêts plantées ont été établies pour la restauration des terres et des paysages dégradés et la lutte contre la désertification. Le rôle multifonctionnel des forêts plantées contribue à augmenter la résilience des femmes et des hommes à l’égard des catastrophes naturelles et des maladies; c’est pourquoi il est essentiel d’assurer un approvisionnement durable de bois d’œuvre, d’articles ménagers, de fourrage <s>foin </s>et d’ombrage pour le bétail, de combustible et de produits forestiers non ligneux, y compris la pharmacopée traditionnelle. Les activités de collecte des graines et de culture en pépinière assurées les femmes sont une ressource importante dont il faut tenir compte dans la mise en place des plantations.

Lorsqu’on établit des plantations de production, il convient d’accorder une attention particulière au choix d’espèces respectueuses de l’environnement  (voir également le paragraphe «Approfondissement» plus bas) pour réduire et prévenir tout risque de concurrence en matière d’eau avec d’autres utilisations des terres, ce qui touche toujours les femmes et le rôle qu’elles jouent pour garantir l’approvisionnement alimentaire et en eau de leurs familles.