FAO.org

Accueil > Country_collector > La FAO au Tchad > Actualités > Detail
La FAO au Tchad

Remise officielle du document de la Stratégie Nationale de Mécanisation Agricole au Tchad.

@MPIEA
13/05/2019

A l’occasion du lancement de la campagne agricole 2019/2020 à Pala, son Excellence le Ministre d'Etat, ministre secrétaire général à la Présidence de la République, Monsieur Kalzeubet Pahimi Deubet a reçu de  M. Mansour Ndiaye, Représentant de la FAO au Tchad, le document final de la stratégie nationale de mécanisation agricole et ce, en présence de plusieurs membres du Gouvernement.

Le Gouvernement de la République du Tchad, pour moderniser son agriculture, s’est doté d’une vision et d’une volonté politique qui vise à l’horizon 2030, une mécanisation du secteur agricole, adaptée au contexte socioéconomique et environnemental du Tchad, capable de contribuer durablement à la souveraineté alimentaire, à l’accroissement des revenus aux producteurs et à la transformation des produits agricoles pour générer plus de richesses au bénéfice de la majorité des tchadiens.

« Cette vision  de la plus haute autorité du pays s’est traduite progressivement avec l'acquisition par le Gouvernement de plus de 3000 tracteurs pour booster le secteur agricole.  L’élaboration de la stratégie nationale de mécanisation agricole  ouvre un nouveau chapitre dans le long partenariat entre la République du Tchad et l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) » a déclaré Monsieur Mansour N’diaye dans son allocution de circonstance.

Avec la stratégie de mécanisation agricole, le Tchad dispose d’un document de référence qui devrait permettre aux agriculteurs  d’accéder plus facilement aux outils agricoles adaptés à leur milieu biophysique et à des technologies diversifiées donnant la possibilité de passer progressivement d’une agriculture de subsistance à une agriculture axée sur le marché, ce qui devrait rendre le secteur agricole plus attrayant, notamment pour les jeunes et les acteurs du secteur privé. Mettre en place une Stratégie de mécanisation au Tchad, c’est aussi fournir un cadre de travail qui permettra aux agriculteurs de décider sur comment allouer les ressources et   affronter les défis de l’heure en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle.

 Le document de stratégie agricole remis officiellement  aux plus hautes autorités de la république du Tchad, est doté d’un plan d’action conçu sur la période 2019-2030. Il est bâti sur trois piliers  que sont :

  • Pilier 1. L’amélioration des pratiques agricoles à travers une mécanisation adaptée au contexte socioéconomique et biophysique des différentes zones d’intervention dans le pays ;
  • Pilier 2. L’amélioration de l’accessibilité au matériel agricole au profit des producteurs ;
  • Pilier 3 : le renforcement du rôle du secteur privé dans la chaîne d’approvisionnement du matériel agricole.

"Le président de la république, chef de l’Etat a exprimé sa préoccupation au sujet du défi majeur de la sécurité alimentaire en engageant tous les acteurs du secteur agricole dans  des interventions d'envergure et en investissant dans une  dizaine de projets agricoles pour un coût global de 160 milliards de Francs CFA », a souligné le ministre d'Etat, ministre secrétaire général à la Présidence de la République, Kalzeubet Pahimi Deubet.

D'après lui, "le pays a investi dans la mécanisation à travers l'acquisition de plus de 3000 tracteurs. Il ajoutera qu’en  dépit de cette  réalisation fort significative, l'évaluation qui a été faite lors des journées bilan souligne l'impérieuse nécessité de renforcer les actions et d'amener tous les acteurs du monde rural à redoubler d'efforts en vue d'atteindre le cap de la sécurité alimentaire."

Pour  Mansour N’DIAYE, « cette stratégie nationale de mécanisation agricole va constituer la charpente de la politique agricole car elle complète le volet agricole de la politique nationale d’investissement pour le secteur rural. Sa mise en œuvre nécessite des financements qui peuvent certainement venir de la volonté de l’Etat tchadien de moderniser son secteur Agricole, mais il est attendu aussi, que dans le cadre de la mise en œuvre du plan national de développement (2017-2021), des partenaires de développement puissent  apporter leur concours à cette grande initiative nationale ».

La FAO continuera d’accompagner le Tchad dans sa volonté de réaliser d’ici 2030 l’objectif de sécurité alimentaire et nutritionnelle pour tous les tchadiens.