Gouvernance foncière

Les plateformes de dialogue multi-acteurs

Pays

Niveau national
•    Guatemala
•    Guinée
•    Kenya
•    Liberia
•    Malawi
•    Mali
•    Mauritanie
•    Mongolie
•    Niger
•    Sénégal
•    Sierra Leone
•    Afrique du Sud
•    Tanzanie
Niveau local
•    Colombie (Catatumbo Barì, Cocuy, La Paya et Nevado del Huila)
•    Guatemala (Alta Verapaz, Ixil et Sepur Zarco)
•    Guinée (Mamou)
•    Mali (Kayes)
•    Mauritanie (Boghé)
•    Sénégal (Matam, Niayes, Podor, Ziguinchor and Medina Yoro Foula)
Niveau régional
•    Bassin du fleuve Sénégal

L’appui de la FAO aux plateformes de dialogue multi-acteurs

La FAO a assisté de nombreux pays dans la mise en œuvre de l’article 26.2 des Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts (DV), en encourageant les États à mettre en place les plateformes multi-acteurs au niveau local, national, et régional. La FAO s’est également appuyée sur des plateformes déjà existantes pour collaborer avec les acteurs sur la mise en œuvre des Directives volontaires.

La FAO appuie actuellement 28 plateformes multi-acteurs dans plus de 14 pays, favorisant les processus de décision inclusifs à la fois quant aux problématiques de gouvernance foncière et à la gestion des ressources naturelles. Les plateformes soutenues par la FAO sont des outils de collaboration intrinsèquement inclusifs, basés sur la coopération avec les autorités gouvernementales et les autres partenaires clés.

                        

 

    Les plateformes sur la gouvernance foncière peuvent:

    •    Faciliter et promouvoir les réformes politiques et juridiques - Les cadres politiques et juridiques mis en place à travers un large consensus produisent des résultats durables à tous les niveaux.
    •    Créer un espace de discussion sur les problématiques foncières – La liberté de parole au sein d’une plateforme permet l’instauration de relations entre les acteurs basées sur la communication et le respect mutuel.
    •    Développer l’intérêt des États pour une gouvernance foncière responsable – Impliquer les acteurs des agences gouvernementales augmente la probabilité que les initiatives soient approuvées.
    •    Appuyer les processus fonciers basés sur la propriété – Promouvoir la propriété foncière des acteurs nationaux encourage l’engagement et le soutien aux initiatives de réforme.
    •    Contribuer à l’amélioration de la gouvernance foncière – la création d’un espace pour que les acteurs nationaux puissent développer des mécanismes et des indicateurs de suivi des processus de réforme foncière.
    •    Renforcer les capacités des acteurs nationaux et locaux – la plateforme est un espace de formation pour que les acteurs puissent augmenter leurs connaissances, découvrir des outils et partager leur expérience afin d’améliorer la gouvernance foncière.

    Outils et ressources liés aux plateformes

    Renforcement des capacités
    Renforcement des capacités
    Publications à propos des plateformes
    Publications à propos des plateformes

    Plateformes de dialogue multi-acteurs: un concept de partenariat innovant

    S'appuyant sur la définition donnée par l’Assemblée générale des Nations-Unies en 2015, les plateformes cherchent à être des outils avant-gardistes mettant en place des relations de confiance et de collaboration entre les différentes parties prenantes du foncier. Elles incluent à la fois des entités publiques, privées et de la société civile qui peuvent s’allier pour atteindre des buts communs. Elles offrent un espace neutre pour engager un dialogue politique ou entreprendre des actions de gouvernance spécifiques, dont les acteurs se partageront les risques et les responsabilités, autant que les ressources et les bénéfices perçus.