FAO.org

Accueil > Cultures traditionnelles > Le pois bambara

Cultures traditionnelles

Pois bambara

Le pois bambara ou pois de terre (Vigna subterranea (L.) Verdc.) est désigné par divers noms vernaculaires, parmi lesquels izindlubu, en langue zoulou, ou Jugo bean, en anglais (Afrique du Sud); ntoyo, en cibemba (Zambie); gurjiya ou kwaruru, en hausa (Nigéria); okpa, en igbo (Nigéria); epa-roro, en yoruba (Nigéria); nyimo, en shona, et Nyimo bean en anglais (Zimbabwe).

Description

Le pois bambara est une légumineuse à grains qui est principalement cultivée par les agriculteurs de subsistance en Afrique subsaharienne. Cette plante, dont les cosses poussent sous terre, est extrêmement résistante et permet d'obtenir des rendements raisonnables même dans des conditions de sécheresse et sur des sols peu fertiles. Les cosses mesurent 1,5 cm de long environ et ont parfois un aspect ridé; elles sont rondes ou légèrement ovales et renferment un ou deux grains. Les grains peuvent être noirs, marron foncé, rouges, blancs ou crème et combinent parfois plusieurs de ces couleurs. Au moment de la récolte, la plante est arrachée du sol et les cosses, qui ont mûri sous la terre, peuvent être prélevées.

Les pois sont comestibles à l'état frais (après avoir été bouillis ou rôtis) comme en-cas, mais ils sont habituellement traités (par séchage) avant d'être consommés. Les pois secs sont moulus et passés au tamis (car ils présentent un tégument coriace) pour obtenir une farine très fine, utilisée pour la préparation de divers mets, notamment des boulettes, des gâteaux et des biscuits. 

Où est-elle cultivée?

Le pois bambara est une espèce indigène d'Afrique subsaharienne et il est largement cultivé dans cette région. Son centre d'origine est probablement le nord-est du Nigéria et le Cameroun septentrional, en Afrique de l'Ouest. Dans une moindre mesure, la culture du pois bambara est également pratiquée dans certains pays d'Asie (Inde, Malaisie, Philippines et Thaïlande).

Comment la manger

Papillotes

Ingrédients: 500 grammes de farine de pois de bambara, 50 ml d'huile de palme, 2 cubes de bouillon instantané (écrasés), 1 petit oignon (haché menu), poudre de piment fort et sel, eau tiède. Récipients au choix: ramequins, papillotes en papier d'aluminium ou feuilles de bananes plantain.

Préparation: Verser la farine dans un bol, ajouter l'huile de palme et mélanger avec soin jusqu'à ce que la pâte, qui est blanche au départ, prenne une couleur jaune ou orangée. Ajouter de l'eau tiède petit à petit et bien mélanger, de manière à obtenir un appareil sans grumeaux et pas trop liquide. Ajouter le bouillon instantané et les oignons; assaisonner au goût avec du sel et du piment. Une fois ce mélange bien amalgamé, confectionner les papillotes et les déposer dans un récipient perforé au-dessus d'une casserole d'eau en ébullition. Couvrir et faire cuire pendant 45 à 60 minutes en ajustant au besoin le niveau d'eau. Servir froid.

 

Partagez