Directives volontaires visant à assurer la durabilité de la pêche artisanale
dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l'éradication de la pauvreté

Risques de catastrophe et changement climatique dans le secteur de la pêche artisanale

Menaces croissantes
Les communautés de pêcheurs artisanaux font souvent partie des communautés les plus vulnérables, en partie parce qu’elles manquent souvent de droits de propriété clairs et reconnus sur les terres et les ressources dont elles dépendent, et en partie à cause des conditions naturelles.

Les menaces croissantes causées par changement climatique sont à la fois directes et indirectes. L’abondance et la répartition du poisson évoluent et des événements extrêmes tels que tempêtes, précipitations extrêmes, inondations, températures extrêmes, élévation du niveau de la mer, etc. deviennent de plus en plus fréquents. Ils varient beaucoup d’un endroit à l’autre, mais dans l’ensemble, la tendance est à la multiplication des cas.

Les effets du changement climatique, des événements extrêmes et désastreux se font sentir tout au long de la chaîne d’approvisionnement de la pêche, de la source à l’assiette. Ces effets sont aggravés par d’autres facteurs, tels que la pollution, l’érosion côtière, la destruction des habitats côtiers, etc.

Les communautés pauvres et marginalisées des tropiques et des petites îles sont les plus touchées: elles vivent dans des zones exposées aux impacts du changement climatique et aux catastrophes, mais peu d’entre elles ont les capacités et les moyens pour s’adapter à ces événements.

Recommandations des Directives sur la pêche artisanale
Les Directives sur la pêche artisanale encouragent les états à reconnaître que les catastrophes et le changement climatique ont un impact différent sur les communautés pauvres et marginalisées. Les états sont invités à concevoir des stratégies, des politiques et des plans d’adaptation et d’atténuation en conséquence, en pleine consultation avec les communautés de pêcheurs, notamment avec les peuples autochtones, hommes et femmes.

Les directives sur la pêche artisanale recommandent également qu’un soutien spécifique soit apporté aux petites communautés insulaires. Les états tout comme les communautés doivent adopter une approche intégrée et holistique et collaborer transversalement pour faire face aux risques de catastrophe et au changement climatique tout au long de la chaîne de valeur. Les concepts tels que « reconstruire mieux » et « renforcement de la résilience » doivent être appliqués.

Les états sont également invités à prendre des mesures pour remédier aux problèmes de pollution, d’érosion côtière et de destruction des habitats côtiers, qui réduisent les chances des communautés de gagner leur vie grâce à la pêche artisanale et affaiblissent leur capacité à s’adapter aux risques de catastrophe et au changement climatique.

Le chapitre 9 des Directives sur la pêche artisanale traite des risques de catastrophe et du changement climatique.