FAO.org

Accueil > Directives volontaires visant à assurer la durabilité de la pêche artisanale dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l'éradication de la pauvreté > Faits et chiffres


Directives volontaires visant à assurer la durabilité de la pêche artisanale
dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l'éradication de la pauvreté

Science et politique

Les données et les connaissances issues de la recherche aident les responsables des politiques à prendre de bonnes décisions concernant la pêche artisanale et donnent des arguments solides aux communautés de pêcheurs et à ceux qui les défendent pour obtenir un appui. Ainsi, la recherche concourt à mise en œuvre des directives sur la pêche artisanale et permet de progresser sur la voie de la réalisation des Objectifs de développement durable.

La pêche artisanale non déclarée

Des millions de tonnes de poissons provenant du sous-secteur de la pêche artisanale sont « cachées » (non déclarées). Cela a été mis en relief dans l’étude Hidden Harvest: The Global Contribution of Capture Fisheries (l’exploitation cachée - la contribution mondiale des pêches de capture), qui a été résumée en  2012 par la FAO, la Banque mondiale et WorldFish. Cette étude s’est penchée sur les contributions mondiales des pêches de capture à l’économie et aux moyens d’existence et a présenté d’importantes constatations chiffrées :

  • Environ 120 millions de travailleurs à temps plein et à temps partiel tirent leurs moyens d’existence des chaînes de valeur des pêches de capture commerciale.
  • Quatre-vingt-dix-sept pour cent (116 millions) d’entre eux vivent dans des pays en développement. Et parmi eux, 
    • plus de 90 pour cent (dont près de 32 millions de pêcheurs) travaillent dans le sous-secteur de la pêche artisanale,
    • les femmes représentent 47 pour cent de la main d'œuvre totale, soit 56 millions d’emplois dans les pays en développement.
    • Plus de la moitié (60 millions) des personnes employées dans la filière pêche dans les pays en développement travaillent dans la pêche artisanale continentale, et
    • 73 pour cent (soit approximativement 23 millions de personnes) des effectifs de pêcheurs et de travailleurs de la pêche des pays en développement vivent en Asie.
  • Le nombre de pêcheurs gagnant moins de 1$ par jour est estimé à 5,8 millions, dans le monde.

Nouvelle étude: Illuminating Hidden Harvests

Une nouvelle étude recueille actuellement des faits et des chiffres sur la pêche artisanale non déclarée. Comme l’étude Hidden Harvest, réalisée en 2012, ce nouveau projet se fonde sur des études de cas. Il étudie plus en profondeur les effets et les rôles des pêches artisanales maritimes et continentales, sur les plans social, économique, environnemental et de la gouvernance, à l’échelon local et mondial. Cette étude sera une des plus complètes et détaillées qui ait jamais été réalisée sur la pêche artisanale dans le monde.

L’étude en cours, qui sera mise en circulation en 2020, est intitulée Illuminating Hidden Harvests (faire la lumière sur l’exploitation cachée), et elle est le fruit d’une collaboration entre la FAO, WorldFish par le biais du programme de recherche FISH, et l’Université Duke. Pour en savoir plus, contacter IHH-Small-Scale-Fisheries@fao.org

Vidéo sur la valeur sous-estimée de la production des pêches artisanales

“Catch & Culture: A Deep Look at Small-Scale Fisheries” est une vidéo du Programme Nereus sur la valeur sous-estimée des pêches artisanales.