Previous Page Table of Contents Next Page


Contrôle des performances, sélection des mâles au sein de la race ovine Djallonké et création d'un flock-book

B. Bonfoh,1 A. Traoré2 et T. Ayewa3

1,3 Centre d'appui technique de Kolokopé (CAT-K)
2 Programme national Petit élevage (PNPE)

Résumé
Introduction
Matériel et méthodes
Résultats et discussion
Conclusion
Bibliographie

Résumé

Un programme de sélection de béliers Djallonké basé sur le noyau de sélection du CAT-K constitué de 750 brebis et 100 béliers membres de 10 familles ou lignées, est présenté. Ce noyau doit s'ouvrir et intégrer les meilleures fermes ovines améliorées (FOA) des paysans-éleveurs pour constituer une base de sélection. Le schéma de sélection s'articule autour d'une phase de présélection basée sur le critère "poids au sevrage" ajusté selon un poids à âge type (PAT) de 90 jours. Celui-ci est réajusté en fonction du type de naissance grâce à un coefficient de correction. Ce coefficient est égal au rapport entre le poids à âge type moyen de la classe de référence, c'est-à-dire les agneaux nés simples et issus des mères ayant eu plus d'une parité et le poids à âge type moyen de la classe des agneaux nés doubles. La deuxième phase de sélection intervient à l'âge de 12 mois et est basée sur les poids seuils (P>30, P>25, P>20 kg de poids vif) qui permettent de classer les béliers sélectionnés respectivement en 1ère, 2ème et 3ème catégories. Les animaux infestés de trypanosomes avec diminution du taux d'hématocrite (<20) sont exclus de la sélection. Une enquête visant à cibler les meilleures FOA, notamment celles appliquant le programme global d'amélioration zootechnique vulgarisé, a été réalisée afin de garantir la survie des béliers prêtés et de leurs progénitures.

Introduction

Depuis 1980, le Gouvernement togolais finance avec des partenaires extérieurs un vaste programme de développement de l'élevage des petits ruminants à travers deux volets. Le 1er volet "Amélioration de l'élevage traditionnel", vise surtout à améliorer la couverture sanitaire du troupeau traditionnel (vaccination contre la peste des petits ruminants, déparasitages internes et externes) et à assurer la vulgarisation de quelques thèmes fondamentaux (amélioration de l'habitat là où il existe et sensibilisation à sa construction avec les matériaux locaux dans les zones où cette pratique n'est pas usuelle chez les paysans, complémentation minérale par apport de blocs de sels minéraux). Le 2ème est le volet "Promotion d'un élevage de type semi-intensif" à travers les activités d'un Centre d'appui technique (CAT), chargé d'élaborer et de proposer au service de vulgarisation des thèmes techniques éprouvés pour promouvoir un élevage moderne de petits ruminants. Les éléments clés de cette modernisation sont un habitat moderne comprenant abris et parcs, des animaux, une bonne couverture sanitaire, une supplémentation alimentaire appropriée, l'amélioration génétique, une bonne gestion et une exploitation rationnelle des produits. Ce 2ème volet repose sur l'encadrement de paysans détenteurs d'un effectif minimum d'une vingtaine de brebis au départ et désireux de devenir de véritables exploitants d'élevages modernes d'ovins dénommés "fermes ovines améliorées', (FOA) (Bonneau et al., 1990).

Face à l'importante demande de géniteurs exprimée par ces paysans dont plus de 40% en manquent (Bonneau et al., 1990; Roulleau et Bonfoh, 1988), le CAT-K, dont l'un des objectifs est de diffuser le progrès génétique enregistré dans son noyau de sélection ovine, tente depuis quelques années de formuler et d'exécuter un programme national de sélection ovine basé sur un schéma de sélection à noyau ouvert (Traoré, 1991; Traoré et Bonfoh, 1993).

Pour amorcer ce processus, le CIPEA, dans le cadre du Réseau de recherche sur les petits ruminants, a mis en place conjointement avec le PNPE, le protocole de recherche SRNET/REPG/1 intitulé "Contrôle de performances et sélection des mâles au sein de la race ovine Djallonké et création d'un flock-book". Les objectifs sont les suivants: connaître le potentiel génétique et mettre au point des méthodes de son amélioration (critères de sélection), examiner les relations entre l'amélioration de la croissance et l'évolution de la résistance (trypanotolérance), étudier l'impact d'un programme de sélection à noyau ouvert sur les paramètres de productivité des troupeaux encadrés et contribuer à l'élaboration d'un standard pour la race ovine Djallonké au Togo.

Le présent rapport fait le point sur la mise en oeuvre de ce protocole. Il abordera, après une présentation du matériel et des méthodes, les résultats préliminaires relatifs à l'action de sélection ovine à la station du CAT-K et à l'enquête visant à identifier les meilleures fermes ovines améliorées (FOA) susceptibles d'entrer dans la base de sélection.

Matériel et méthodes

Données écologiques du site de recherche

Le Togo, pays de l'Afrique de l'Ouest, est situé entre les 6ème et 12ème degrés de latitude nord et entre 0° et 2° de longitude est. Il est bordé au sud par l'océan atlantique et fait frontière avec le Ghana, le Bénin, le Burkina Faso. Le Topo est caractérisé par deux types de climat. Le nord, au dessus du 8ème degré de latitude nord, appartient à la zone de climat tropical de type soudanien: c'est la zone de la "savane dérivée" ou secteur préforestier caractérisé par une pluviométrie unimodale allant de la mi-mai à la mi-octobre et variant entre 1000 et 1300 mm. L'humidité atmosphérique est maximale en février (41%). Le sud du 8ème degré de latitude nord (où est localisé le CAT-K) jouit d'un climat tropical de transition: c'est le secteur forestier guinéen caractérisé par une saison de pluie bimodale allant de mars à novembre entrecoupée par une sécheresse en juillet et août. La pluviométrie annuelle moyenne varie de 1100 à 1600 mm. Les températures fluctuent entre 22 et 32°C.

Population animale de la base de sélection

La population animale concernée est de 750 brebis de race Djallonké réparties dans 5 bergeries et de 100 géniteurs confirmés répartis dans 10 familles ou lignées localisées à la station du CAT-K. A ce noyau, il faut ajouter les meilleures des 339 FOA encadrées par le PNPE avec un effectif total de 21.089 têtes dont quelque 10,000 brebis (PNPE, 1994).

Conduite des troupeaux

Au CAT-K, la population animale en cours de sélection est élevée dans des conditions proches de celles d'un système d'élevage semi-intensif:

· un milieu d'élevage assez bien maîtrisé avec comme habitat une bergerie moderne;

· un gardiennage sur pâturage de savane (6 à 8 heures par jour);

· une complémentation alimentaire et minérale (graines de coton et blocs de sels minéraux) toute l'année mais modulée en fonction de la saison, de l'état physiologique et de la catégorie animale;

· un approvisionnement adéquat en eau;

· une intensité des traitements antiparasitaires similaires à celle du programme de prophylaxie vulgarisé:

· absence de chimioprévention contre la trypanosomiase;

· lutte contre les parasitoses internes (en début, au milieu et en fin de saison des pluies pour les adultes, à l'âge de 1,5 mois et au sevrage à l'âge de 3 mois quelle que soit la saison de naissance pour les jeunes);

· lutte contre les ectoparasites (détiquage tous les 15 jours en saison des pluies et une fois par mois en saison sèche); et

· vaccinations contre la peste des petits ruminants (PPR) et l'épididymite contagieuse ovine (ECO).

Reproduction

Les 5 troupeaux de brebis du CAT-K sont menés sur un rythme de 3 agnelages en 2 ans grâce à la mise en oeuvre d'un programme de gestion de la lutte par introduction des béliers d'une lignée donnée pour deux cycles de reproduction successifs. Durant ces luttes organisées qui durent 45 jours, les béliers sont lâchés le soir dans le troupeau de brebis qui leur est attribué. Les agneaux sont sevrés à un âge moyen de 3 mois (90 jours) (Bonfoh, 1994).

Sélection

Objectifs

Les objectifs opérationnels du programme de sélection sont les suivants: améliorer la vitesse de croissance, le format à l'âge adulte des animaux, les caractéristiques de fécondité et de prolificité des brebis ainsi que la viabilité des agneaux et conserver une bonne conformation et une bonne rusticité des produits améliorés de la race ovine Djallonké.

Critères de sélection

Le poids au sevrage à l'âge moyen de 90 jours, fortement correlé avec le poids à l'âge adulte, occupe une place de choix dans la présélection. La sélection définitive a lieu à l'âge de 12 mois avec la classification en catégories. Outre le critère du poids au sevrage, tout agneau mal conformé (malformations, défaut d'aplomb, hypogonadisme) ou présentant des caractères rappelant le type sahélien (longueur de la queue dépassant le jarret pendeloques) est exclu de sélection. Par ailleurs, dans le but de préserver les qualités de trypanotolérance des animaux de sélection, tout animal manifestant des signes de suspicion de la trypanosomiase fait l'objet d'un diagnostic parasitologique dont le but est de mettre en évidence des trypanosomes et d'évaluer le taux d'hématocrite. Les animaux infestés avec diminution anormale du taux d'hématocrite (<20) sont exclus de la sélection (Traoré et Bonfoh, 1993).

Organisation de la sélection

La sélection comporte 3 étapes principales:

- Identification et contrôle des performances de croissance sur tous les agneaux nés des luttes organisées.

Tous les agneaux sont identifiés à la naissance avec des boucles d'oreilles portant 5 chiffres dont le 1er indique l'année de naissance (ex: 3 pour 1993), le 2ème le numéro de troupeau des mères et le 3ème, le rang de naissance dans l'année Au sevrage, les agneaux présélectionnés sont tatoués à la partie glabre de la queue. Ce tatouage sert à les identifier en cas de perte des boucles d'oreilles.

- Elevage et contrôle individuel des agneaux présélectionnés à l'âge moyen de 90 jours dans le centre de testage des ovins du CAT-K.

- Sélection définitive des futurs géniteurs à l'âge de 12 mois, diffusion et utilisation des béliers sélectionnés à partir de l'âge de 15 mois (figure 1) (Traoré, 1991; Traoré et Bonfoh, 1993).

Méthode de sélection

Sélection en station

Phase de présélection: le poids au sevrage est ajusté en fonction de l'âge type au sevrage (90 jours) et du type de naissance pour déterminer les poids à âge type (Traoré et Bonfoh, 1993). En raison de l'étalement des naissances (sur 30 à 40 jours) consécutif à la durée de la période de lutte au CAT-K (45 jours), le poids à âge type (PAT) individuel de tous les agneaux est ajusté grâce à la formule suivante:

Pj = poids au jour J de sevrage
J = âge de l'agneau à la pesée (en jours)
Pn = poids à la naissance
AT = âge type au sevrage (= 90 jours)

Figure 1. Schéma de sélection ovine au centre d'appui technique de Kolokopé

Le réajustement du PAT est principalement appliqué pour les agneaux nés doubles et élevés comme tels; pour les agneaux nés doubles mais élevés comme simples (suite à la mort précoce de l'un d'eux) un tel ajustement ne se justifie pas, la faiblesse du poids à la naissance étant rapidement compensée. Le réajustement du P.A.T. se fait grâce à la prise en compte d'un coefficient de correction (CC) obtenu par calcul du rapport entre le poids à âge type moyen de la classe de référence que constituent les agneaux nés simples et issus des mères ayant eu plus d'une parité et le poids à âge type moyen de la classe des agneaux nés doubles. Après ce réajustement des PAT des agneaux concernés, le PAT moyen à 90 jours de l'ensemble des agneaux est calculé ainsi que son écart-type. Ces deux paramètres permettent d'établir les seuils de présélection par "troncature" de la population des agneaux candidats à la sélection (figure 2); cette méthode suppose une distribution normale de la variable "poids au sevrage" (Traoré et Bonfoh, 1993).

Les agneaux dont le PAT est inférieur au PAT moyen plus l'écart-type ne sont pas retenus pour la sélection.

Figure 2. Seuil de présélection des agneaux à partir du poids au sevrage (Méthode par troncature).

Phase de sélection: Elle est une phase d'élevage des jeunes béliers présélectionnés sur le poids à 90 jours jusqu'à l'âge d'un an. Les contrôles de performance sont réalisés par les pesées mensuelles; la sélection définitive a lieu à 12 mois. Les béliers sélectionnés, répartis en 1ère (P>30 kg), 2ème (25<P<30 kg) et 3ème catégories (20>P<25 kg de poids vif), sont mis à leur première lutte à l'âge de 15 mois.

Présélection en ferme

Dans les fermes ovines améliorées (FOA) où l'on ne dispose pas forcément du poids individuel des agneaux à la naissance, le calcul du PAT se fait suivant les mêmes procédures excepté que ce PAT est nettement surévalué et n'a qu'une valeur indicative autorisant cependant des comparaisons entre agneaux au sein d'un troupeau puis entre troupeaux de FOA (Traoré et Bonfoh, 1993).

Gestion informatique des données

Il convient de signaler qu'une informatisation de la gestion des troupeaux de sélection du Centre est intervenue en 1992 (Traoré, 1992). Elle repose sur des fichiers créés à partir du logiciel DBase IV: état civil, croissance, reproduction, santé, etc... Le support de collecte de la base de données de croissance est constitué d'un fichier manuel et d'un fichier informatique (Lotus 123 et Dbase IV).

Enquête d'identification des paysans-éleveurs

Dans le cadre du protocole, une enquête a été réalisée en avril 1994 pour dresser la liste des paysans-éleveurs susceptibles de rentrer dans la base de sélection. L'enquête a été réalisée grâce à l'appui des chefs de secteur du PNPE des régions des Savanes, Kara et Centrale. Le but du questionnaire est de permettre l'identification des paysans-éleveurs des FOA qui appliquent de manière satisfaisante le programme global d'amélioration zootechnique vulgarisé par le PNPE et dont les éléments essentiels sont:

· la maîtrise de l'alimentation (gardiennage du troupeau au pâturage, pratique d'une complémentation alimentaire et minérale optimale...);

· application d'un train de mesures sanitaires matérialisé par le respect du programme de prophylaxie en vigueur; vaccination contre la peste des petits ruminants et contrôle des parasitoses gastro-intestinales et externes.

Seuls ces paysans-éleveurs pourront garantir la vie des béliers qui leurs seront prêtés pour les luttes organisées ou contrôlées, limiter les pertes de poids des béliers au cours des luttes et favoriser la survie de la progéniture et l'extériorisation du potentiel génétique des individus (vitesse de croissance avant sevrage). Il convient également de signaler que dans le cadre de ce protocole, une mission a été effectuée en octobre 1993 au Programme national de sélection ovine à Bouaké en Côte d'Ivoire (Bonfoh, 1993).

Résultats et discussion

Connaissance du potentiel génétique

Les résultats présentés ici proviennent du contrôle de performances de croissance de 2155 agneaux des deux sexes nés de 13 agnelages intervenus entre 1993 et 1994 (tableaux 1 et 2). Ces résultats sont similaires à ceux rapportés par le Programme national de sélection ovine (PNSO) de Côte d'Ivoire (IEMVT-CIRAD, 1990).

Dans un groupe de 698 agneaux mâles candidats à la présélection, 326 dont le PAT à 3 mois est supérieur ou égal au PAT moyen de ce groupe plus l'écart-type ont été retenus, soit un taux de présélection de 46,70%. Par rapport aux agneaux jumeaux, le poids au sevrage des agneaux issus de naissances simples est de 25% plus élevé (tableau 2). Sur un total de 176 futurs béliers en phase de sélection, 56,25% ont été retenus comme géniteurs à l'âge de 12 mois. Parmi ceux-ci, 24,43% ont pu être sélectionnés comme béliers de 1ère catégorie avec un PAT moyen compris entre 32,06±1,76 et 33,1±2,14 kg. Par ailleurs, 31,81% ont été retenus comme béliers de 2ème catégorie avec un PAT moyen compris entre 26,9±1,30 et 28,32±0,89 kg. Le taux de sélection enregistré en bout de chaîne où 14,18% des animaux ont été retenus comme béliers améliorateurs peut être considéré comme relativement sévère, le niveau de performance des FOA ne justifiant pas une telle pression de sélection.

Le PNSO, dans son bilan d'activités de sélection de 1984 à 1988, indique que les poids moyens à l'âge de 12 mois est de 37 kg pour les béliers de 1ère catégorie et de 31 kg pour ceux de 2ème catégorie. Les taux de sélection ont fluctué au cours de cette même période entre 48 et 73% des agneaux présélectionnés. Ce niveau élevé des résultats du PNSO serait lié au système d'alimentation intensif pratiqué au cours de l'élevage des animaux pour la sélection (apport de ration composée d'un concentré constitué de 30% de tourteau de coton et de 70% de son de blé - de foin de panicum T58 et de sels minéraux). Un tel système se traduira par des coûts de production plus importants.

L'analyse préliminaire des 8 cycles de reproduction de 1993 donne les principaux paramètres zootechniques suivants:

· taux de prolificité: 144,09%;
· taux de fécondité: 125,06%;
· taux de mortalité avant sevrage: 8,6%;
· taux de mortalité après sevrage: 1,30%;
· taux de mortalité des brebis: 1,23%.

Pour ces mêmes agnelages, les poids moyens à la naissance des 1312 agneaux produits en fonction du sexe et du type de naissance sont les suivants:

mâles:


simples (n = 276)

=

2,22±0,43 kg

doubles (n = 404)

=

1,75±0,35 kg

femelles:


simples (n = 245)

=

2,05±0,37 kg

doubles (n = 396)

=

1,71±0,32 kg

Sélection et trypanotolérance

Il convient de signaler que dans le domaine de l'étude des relations entre l'amélioration de la croissance et l'évaluation de la résistance (trypanotolérance), une enquête protozoologique avec mesure du taux d'hématocrite, a été réalisée avec l'appui du Projet de lutte contre la trypanosomiase animale au Topo, chez 113 béliers sélectionnés du CAT-K âgés d'environ 2 ans. Les résultats préliminaires donnent un taux de prévalence de 49,55% avec 19,46% de cas pathologiques (hématocrite inférieur à 25). Il faut signaler que des cas d'oedème testiculaire et d'orchites ont été enregistrés chez des béliers trypanosomés, lesquels ont réagi très favorablement à un traitement trypanocide avec du di-acéturate de diminazène (Trypan ND).

Contribution à l'élaboration d'un standard pour la race ovine Djallonké au Togo

Dans ce cadre et pour une meilleure exploitation des béliers sélectionnés du CAT-K, un catalogue des béliers reproducteurs a été créé. Ce catalogue présente l'état civil de l'animal, sa vitesse de croissance (GMQ aux différents âges types), sa robe et sa hauteur au garrot.

Etude de l'impact d'un programme de sélection à noyau ouvert sur les paramètres de productivité des troupeaux encadrés

Jusqu'à présent, la sélection s'opère dans le noyau du CAT-K. La diffusion du progrès génétique a consisté en la vente des béliers de 2ème et 3ème catégories aux fermes ovines améliorées (80 béliers vendus en 1993 et mi 1994). La phase de prêt de béliers de 1ère catégorie aux meilleurs paysans-éleveurs des FOA n'a pas encore démarré. L'enquête visant à cibler cette catégorie de paysans-éleveurs susceptibles de rentrer dans la base de sélection permettra à court terme de mettre en oeuvre les actions devant conduire à la mise à exécution d'un programme de sélection à noyau ouvert. La majorité des élevages enquêtés ne satisfont plus le niveau technique requis pour une ferme ovine améliorée (élevage semi-intensif). Les problèmes rencontrés peuvent se résumer comme suit:

· insuffisance voire absence de complémentations alimentaire et minérale;
· manque d'équipements zootechniques (mangeoires, abreuvoirs) dans les bergeries;
· faibles effectifs de reproductrices (<50);
· fréquence des vols d'animaux; et
· affichage de mauvais résultats zootechniques (taux de mortalité des jeunes >25%).

Tableau 1: Paramètres zootechniques et taux de présélection des agneaux mâles



Paramètre

Troupeau de brebis

No.1

No.2

No.3

No.4

No.5

A1

A2

A3

A1

A2

A3

A1

A2

A3

A1

A2

A3

A1

A2

A3

Prolificité

152,38

134,58

145,25

156,20

156,19


154,83

131,65

145,58

145,18

112,50


137,0

144,27

148,55

Fécondité

130,08

119,33

124,37

147,37

138,97


128,94

122,0

125,31

130,66

99,35


98,56

124,00

125,76

Mortalité des agneaux avant sevrage %

13,24

8,48

16,37

4,32

27,37


16,78

12,06

23,21

4,21

21,33


7,69

8,72

25,84

Poids moyen à la naissance (mâles et femelles) (kg)

1,85

1,87

1,62

1,99

1,67


1,88

1,93

1,67

2,12

2,00


1,90

1,76

1,66

Taux de présélection des agneaux mâles à l'âge de 3 mois %

52,63

51,38

*

48,86

37,93


50,0

35,89

*

43,33

45,76


52,38

50,70

*

A1: Agnelle No. 1
* En phase de présélection

Tableau 2: Poids à âge type au sevrage en fonction du type de naissance et sexe


Type de naissance et sexe

Troupeaux de brebis

No.1

No.2

No.3

No.4

No.5

A1

A2

A1

A2

A1

A2

A1

A2

A1

A2

Mâles:


· Simples

20,06*

12,13±2,38

10,69±3,07

7,93±2,04

S+D*

11,54±1,93

9,62±2,54

7,78±1,75

16,22±2,98

10,06


· Doubles

16,08

9,66±2,13

8,38±2,25

6,61±1,96

20,04±4,21

10,06±1,99

7,44±1,80

5,74±1,34

15,49±4,22

7,50

Coefficient de correction

1,25

1,26

1,27

1,20

1,27

1,15

1,29

1,36

1,29

1,41

Femelles:


· Simples

S+D*

11,16±1,51

7,61±1,70

6,41±1,64

S+D*

11,02±2,29

7,12±1,67

6,82±1,73

16,09±3,33

8,98±1,96


· Doubles

17,67±3,15

9,08±1,70

5,56±1,39

5,29±1,67

15,99±4,24

9,03±1,52

5,41±1,64

5,97±1,38

14,71±1,74

6,86±1,66

Coefficient de correction

-

1,23

1,37

1,21

1,16

1,22

1,32

1,14

1,32

1,31

* âge type= 120 jours
âge type = 90 jours
S + D = agneaux simples et doubles

14 paysans-éleveurs de la Région des savanes possédant 634 brebis, 10 paysans-éleveurs de la Région centrale possédant 514 brebis et 3 de la Région de la Kara avec 103 brebis soit un total de 27 paysans-éleveurs ont été présélectionnés et seront soumis à une 2ème phase d'enquête afin d'arrêter la liste définitive des FOA de la base de sélection.

Les objectifs de cette 2ème phase d'enquête sont les suivants:

· revoir la situation sanitaire des troupeaux et juger de la capacité de l'éleveur à mettre en oeuvre le programme de prophylaxie et de complémentations alimentaire et minérale;

· évaluer les possibilités de pâturage et d'abreuvement des animaux; et

· obtenir l'avis définitif du paysan-éleveur sur sa participation aux contrôles de performance en ferme et sur les modalités de cession des agneaux présélectionnés au CAT-K.

Conclusion

L'amélioration génétique du format du mouton Djallonké par la sélection des béliers peut donner de bons résultats dans le processus d'amélioration de la productivité des troupeaux encadrés. Les critères de présélection (poids vif au sevrage à l'âge de 90 jours) et de sélection (poids à l'âge adulte de 12 mois) sont très pertinents. Le calcul du poids moyen à âge type et son ajustement à l'aide des facteurs de correction tenant compte du type de naissance ont pu être réalisés. Les actions d'amélioration génétique ont été essentiellement mises en oeuvre en station.

Un total de 698 agneaux ont été soumis en 1993 au contrôle des performances de croissance; 46,70% ont été présélectionnés comme futurs béliers et 14,18% retenus comme béliers améliorateurs. Les poids moyens de ces béliers à l'âge de 12 mois sont de 33,1±2,14 kg pour les béliers de 1ère catégorie et 28,32±0,89 kg pour ceux de 2ème catégorie. La prise en compte de la 3ème catégorie de sélection conformément à ce qui a été proposé dans le programme d'optimisation de la sélection ovine au CAT-K est tout à fait justifiée. La mise en oeuvre du programme d'amélioration génétique en milieu villageois au sein des élevages traditionnels d'ovins en voie d'amélioration bute sur certains obstacles, notamment:

· le fait que les troupeaux individuels sont de petite taille;
· le maîtrise insuffisante de l'alimentation (gardiennage du troupeau au pâturage);
· le fréquence des vols d'animaux; et
· l'application incorrecte du programme de prophylaxie en vigueur.

Dans le cadre de la création de la base de sélection, il importe donc de mettre en place des mesures tant sur le plan du rééquipement des bergeries en mangeoires et en abreuvoirs que sur l'approvisionnement en intrants d'élevage.

Tableau 3: Poids des béliers sélectionnés à l'âge de 12 mois. Troupeau d'origine.

Troupeau d'origine

Béliers sélectionnés


Taux de sélection (%)

1ère catégorie

2ème catégorie

Nombre

Poids (kg)

Nombre

Poids (kg)

1

14

32,17±1,42

10

28,12±1,62

80,0

2

4

33,1±2,14

9

27,71±1,27

30,23

3

13

32,38±1,92

12

28,28±1,71

80,64

4

3

32,33±2,05

8

28,32±0,89

28,20

5

9

32,06±11,76

17

26,9±1,30

78,78

Taux de sélection

24,43%

31,81%

56,25

Bibliographie

Bonneau L, Bonfoh B et Matchame G. 1990. Rapport d'activité du volet Fermes Ovines Améliorées Projet national Petits ruminants, Atakpamé, 4ème trimestre 1990, 22p + annexes, Togo.

Bonfoh B. 1993. Rapport de mission au L.C.P.A. de Bingerville et au P.N.S.O. de Bouaké (Côte d'Ivoire), Atakpamé, PNPE - CAT-K 1993, 30p + annexes.

Bonfoh B. 1994. Centre d'appui technique de Kolokopé. Rapport annuel 1993 Atakpamé, Togo. Programme national petit élevage 1994 25p + Annexe.

PNPE. 1994. Direction du Programme national de petit élevage: Rapport bilan des activités du PNPE, Atakpamé. PNPE Février 1994; 57p, Togo.

IEMVT-CIRAD. 1990. Amélioration génétique du cheptel: la sélection du mouton Djallonké en Côte d'Ivoire. Fiche technique d'élevage tropical No. 2. Ministère de la coopération, mars 1990. Côte d'Ivoire.

Roulleau F et Bonfoh B. 1988. Situation du volet "Fermes contractuelles"; Bilan des résultats. Atakpamé, Projet Petits ruminants, 1988, 23p.

Traoré A. 1991. Le Programme de sélection ovine au Centre d'appui technique de Kolokopé, Togo.

Traoré A. 1992. L'informatisation de la gestion des troupeaux au CAT-Kolokopé. Atakpamé, Togo. 13p.

Traoré A et Bonfoh B. 1993. Optimisation du programme de sélection chez les ovins au Centre d'appui technique de Kolokopé. Document technique No. 2/93, 21p, Atakpamé, Togo.


Previous Page Top of Page Next Page