Previous Page Table of Contents Next Page


Interaction entre l'alimentation animale et les parasites: Études sur la trypanosomiase expérimentale chez les ovins

Résumé

Cette étude examine le rôle d'une meilleure alimentation dans le développement des effets patho-physiologiques de la trypanosomiase chez des ovins recevant deux rations, l'une à taux élevé, l'autre à faible taux de protéine. La teneur en protéine et l'infection n'avaient aucun effet sur l'ingestion. L'intensité de la parasitémie, mesurée parla méthode du buffy coat, a indiqué que les animaux recevant la ration à taux élevé de protéine supportaient généralement un niveau de parasitémie plus élevé que ceux recevant la ration à faible teneur. Les animaux infectés recevant la ration à taux élevé gagnaient du poids au même rythme que les sujets témoins. A l'inverse, les sujets recevant la ration à faible taux de protéine accusaient un important retard de croissance par rapport aux témoins. Les deux groupes d'animaux infectés souffraient d'anémie au même degré, mais la teneur élevée en protéine était associée à un rétablissement plus rapide. En conclusion, on peut dire que l'amélioration de l'alimentation des animaux grâce à l'accroissement du taux de protéine alimentaire permet de contrer les effets de la trypanosomiase et d'accélérer la guérison par chimiothérapie.


Previous Page Top of Page Next Page