Previous Page Table of Contents Next Page


Evolution de la note d'état corporel et de quelques paramètres biochimiques chez des agnelles Foulbé à différents stades physiologiques au Nord-Cameroun

A Njoya et N D Awa

Institut de recherches zootechniques et vétérinaires (IRZV)
Station de Garoua
B.P. 1073, Garoua (Cameroun)

Résumé
Introduction
Matériels et méthode
Résultats
Discussion
Conclusion
Remerciements
Références

Résumé

Quatre lots de 60 agnelles Foulbé âgées de 7 à 9 mois ont été constitués en avril 1993 en vue d'étudier l'effet de la complémentation protéique et minérale de même que des soins sur la note d'état corporel (NEC) et le poids en liaison avec les paramètres métaboliques (urée et glucose) et hématologiques (hémoglobine et hématocrite). Le lot A a reçu complémentation et soins, le lot B complémentation sans soins, le lot C des soins sans complémentation et le lot D ni complémentation ni soins. Les animaux ont reçu 200 g de tourteau de coton par tête et par jour jusqu'en août et de la pierre à lécher en permanence dans le parc de nuit. Les traitements sanitaires ont consisté en deux déparasitages internes au début et à la fin des pluies et un déparasitage externe chaque fois que l'on a noté la présence de tiques sur les agnelles. Une vaccination contre la PPR a été effectuée en octobre. Le poids et la NEC ont été enregistrés mensuellement sur toutes les agnelles et les paramètres métaboliques et hématologiques ont été mesurés sur 20 agnelles par lot. Deux essais de détermination de l'ingestion volontaire de fourrages par les agnelles ont été effectués, l'un au cours de la phase de croissance et l'autre durant la gestation. Pendant toute l'étude, la complémentation alimentaire a permis une augmentation très significative du poids et un gain de NEC chez les agnelles. On a noté une corrélation positive entre le poids et la NEC des agnelles (r = 0,48; P<0,001). Au cours des phases de croissance et de gestation, la complémentation a permis une augmentation significative de la quantité de matière sèche fourragère volontairement ingérée. Pendant la phase de gestation, il n'y a pas eu d'effet de la complémentation ni des traitements sanitaires sur l'ingestion volontaire et la digestibilité du fourrage par les agnelles, mais ces deux traitements ont augmenté considérablement leur consommation d'eau (P<0,05). La complémentation a été associée à une augmentation (P<0,05) des concentrations plasmatiques d'urée et de glucose chez les agnelles. Cette étude a montré que la NEC reflète mieux que le poids, l'état nutritionnel des agnelles gestantes. Les dosages de l'urée plasmatique et du taux d'hématocrite peuvent être des opérations de routine dans l'évaluation de l'état de nutrition azotée et des troubles parasitaires chez les ovins. Une complémentation protéique post-sevrage et pendant la saison sèche associée à un plan de prophylaxie léger permet à moindre coût une croissance soutenue et le maintien du bon état général des agnelles sur pâturages naturels.

Introduction

Dans la zone soudano-sahélienne du Cameroun, les petits ruminants souffrent d'une sous-alimentation sévère en saison sèche due à la rareté de l'herbe et de l'eau. L'analyse des premiers résultats du suivi zootechnique mené depuis trois ans dans les élevages traditionnels montre que le taux de fécondité est relativement faible, se situant à 92% et 112%, respectivement pour les moutons et les chèvres (Ngo Tama et al., 1991). De fortes mortalités d'ovins de tout âge pouvant atteindre 80% dans certains troupeaux, dues aux symptômes respiratoires, mais aussi à des causes non pathologiques ou inconnues, ont été enregistrées. Des carences alimentaires pourraient être des causes prédisposantes à cette mortalité ou responsables de la faible productivité des petits ruminants en milieu paysan. Les besoins nutritifs des ovins, et en particulier des femelles, coïncident rarement avec les apports alimentaires. Suite aux agnelages qui interviennent souvent au cours de la période défavorable que constitue la saison sèche, les femelles sont obligées de mobiliser leurs réserves corporelles pour faire face aux besoins énergétiques de lactation. L'intérêt de ces réserves est connu, notamment chez les femelles reproductrices. Dedieu et al (1989) et Torre et al (1991) ont noté une relation positive entre les réserves corporelles et les taux d'ovulation, de fertilité et de prolificité chez les ovins. Les réserves corporelles sont un bon indicateur de l'état nutritionnel, et sont évaluées visiblement sur une échelle de notation de l'état corporel (Russel et al., 1969). La connaissance des variations de ces réserves à travers la note d'état corporel (NEC) est nécessaire pour les intégrer dans des programmes de complémentation alimentaire des ovins. L'objectif de cette étude était de déterminer l'impact des complémentations alimentaires et des traitements sanitaires sur l'évolution de la NEC et du profil métabolique à différents stades physiologiques ainsi que leurs relations avec la satisfaction des besoins alimentaires des agnelles.

Matériels et méthode

Site

L'étude a été menée à la station de l'Institut de recherches zootechniques et vétérinaires (IRZV) de Garoua, au Nord-Cameroun. La latitude est de 9,3° N et la pluviométrie annuelle avoisine 990 mm avec près de 50% des pluies entre juillet et août. La pluviométrie a été normale pendant la période d'étude (946 mm). L'année peut être divisée en 3 saisons: une saison sèche chaude de février à mai, une saison des pluies de mai à septembre et une saison sèche froide d'octobre à janvier Le pâturage est un pâturage naturel avec des graminées pérennes dominantes comme Andropogon gayanus, Hyparrhenia rufa, Cynodon dactylon, Spermacoa stachydea, Jardinia congoensis et Heteropogon contortus. D'autres espèces annuelles intéressantes sont Loudetia togoensis, Pennisetum pedicellatum, Tephrosia bracteolata, Eragotris tremula et Bracharia spp.. Des arbres et arbustes contribuent aussi à la biomasse consommable des ovins, particulièrement pendant la saison sèche lorsque l'herbe devient rare et de faible valeur nutritive. Les plus fréquents sont Daniellia oliveri, Afzelia africana, Prosopis africana, Ficus spp., Grewia spp., Stereospermum kunthianum, Crossopterix febrifuga et Vitex simplex.

Matériel animal

En janvier et février 1993, 350 agnelles de race locale Foulbé, âgées de 3 à 4 mois ont été achetées juste après le sevrage. Pendant la période de quarantaine, elles étaient identifiées avec les boucles AllflexR, vermifugées au ValbazenR, et détiquées à l'EctoporR. Deux techniciens ont été initiés à la notation de l'état corporel (NEC) des ovins. Une grille de note a été mise au point, allant de 1 à 4, avec des écarts de 0,25. La NEC a été déterminée par palpation des régions dorsale, lombaire, et autour de la queue, et par appréciation de l'aspect général de l'animal (Russel et al., 1969). La NEC considérée était la moyenne des notes données par les deux techniciens (attribution d'une note concertée). La note 1 était assignée aux agnelles très maigres, sans tissus musculaires ou adipeux entre la peau et l'os, et avec les côtes et les apophyses visibles à distance. La note 2 était attribuée aux animaux maigres, avec les apophyses sensibles au toucher. La note 3 était assignée aux sujets moyennement gras, avec une faible épaisseur de muscle et de gras et la note 4 à ceux ayant une bonne couverture de muscle et de gras.

Constitution des lots expérimentaux

A la fin de la quarantaine en avril 1993, les animaux ont été pesés pendant 3 jours consécutifs. Sur 350 agnelles, 240 étaient retenues sur la base du poids, de l'âge et du phénotype (robe et faciès d'ovin Foulbé). Elles étaient regroupées en 60 blocs de 4 agnelles par stratification sur la base de leur poids et de leur NEC. Les agnelles de chaque bloc étaient ensuite affectées de façon aléatoire à 4 lots expérimentaux, de manière à avoir des lots homogènes de 60 animaux chacun. Le poids moyen initial était de 17,20,36 kg et la NEC de 2,830,09. Les traitements suivants ont été appliqués: lot A: complémentation avec traitements prophylactiques (pratiques améliorées); lot B: complémentation sans traitements prophylactiques; lot C: traitements prophylactiques sans complémentation; lot D: ni complémentation ni traitements prophylactiques (lot témoin).

L'étude s'est déroulée en 3 phases correspondant aux stades physiologiques: période post-sevrage (avril août 1993), période de croissance (août - décembre 1993) et période de gestation (4 premiers mois: janvier - avril 1994). La complémentation consistait en 200 g de tourteau de coton composé de 40,8% de protéines brutes, 14,6% de parois cellulaires ou NDF et 13,1% de lignocellulose ou ADF par agnelle et par jour, distribué en groupe, d'avril au début d'août et ensuite de décembre à avril 1994. La pierre à lécher (55% de poudre d'os, 40% de sel, 4% de complément minéral et vitaminé, et 1% de ciment) était disponible en permanence dans le parc de nuit pour les lots A et B. Les traitements prophylactiques consistaient en deux déparasitages internes au début et à la fin des pluies (mai et octobre respectivement) et un déparasitage externe chaque fois que l'on notait la présence de tiques sur les agnelles. Les animaux ont été vaccinés contre la PPR en octobre. Les 4 lots ont été élevés séparément, gardés chacun par un berger; cependant une rotation des lots dans 4 bergeries était effectuée tous les mois afin d'annuler les effets "berger et bergerie" dans l'analyse statistique des données. Les animaux pâturaient deux fois par jour, de 8 à 12 h, et de 14 à 17 h. L'abreuvement avait lieu à 12 h et à 16 h.

Collecte des données

Toutes les données ont été collectées le même jour, une fois par mois, le matin avant la pâture et la distribution du complément. L'influence de la complémentation et des traitements prophylactiques sur la variabilité des paramètres sanguins a été évaluée. A cet effet, quatre-vingts agnelles ont été choisies au hasard dans les quatre lots soit 20 agnelles par lot. Du sang avait été prélevé à la veine jugulaire sur ces agnelles dans deux tubes dont le premier contenait du fluorure de lithium et servait à la détermination de la teneur en glucose tandis que le second contenait de l'EDTA, et servait à déterminer l'urée, l'hématocrite et l'hémoglobine. Les analyses de glucose, d'urée et d'hémoglobine étaient effectuées au Centre Pasteur de Garoua par spectrophotométrie sur analyseur automatique CoûterTM. La mesure du taux d'hématocrite était effectuée au laboratoire de l'IRZV en utilisant une centrifugeuse à hématocrite.

Deux essais de mesure de l'ingestion volontaire de fourrage par les agnelles ont été effectués. En décembre, 3 agnelles par lot, soit 12 au total ont été placées dans des cages de digestibilité pendant 6 jours d'adaptation et 6 jours de collecte totale de fèces, de fourrage et de refus. Pendant la phase de gestation en avril, les agnelles munies de sacs à fèces ont été placées dans des parcs individuels pour une 2ème phase de collecte. La quantité d'eau ingérée a été mesurée. La matière sèche des fourrages, du refus et des fèces était déterminée après séchage à l'étuve pendant 48 h à 60°C.

Traitement statistique des données

Les données ont été traitées par analyse de variance des mesures répétées, utilisant la procédure "General Linear Model" (SAS/STAT, 1990), sur microordinateur. Sur chacune des variables à expliquer ont été testés les effets complémentation (COMPL), traitements prophylactiques (MEDIC) et l'interaction COMPL x MEDIC. Des corrélations ont été calculées entre les paramètres hématologiques, le poids et la NEC.

Figure 1. Influence de la complémentation protéique sur l'évolution du poids et de la note d'état corporel des agnelles Foulbé.

Résultats

Evolution du poids et de la note d'état corporel

L'évolution du poids et de la NEC des agnelles pendant les trois phases de l'étude est présentée à la figure 1 et au tableau 1. Pendant la phase post-sevrage, la complémentation a permis une augmentation très significative du poids des agnelles (P<0,01). Par contre, les soins et l'interaction complémentation-soins n'ont pas influencé l'évolution pondérale. La complémentation a entraîné une augmentation de la NEC (P<0,05).

Tableau 1: Effet de la complémentation protéique et des traitements prophylactiques sur le gain moyen quotidien (GMQ) et le gain de note d'état corporel (GNEC) des agnelles


Paramètres

Lot

A

B

C

D

E.T.M.1

Etat initial


Poids (kg)

17,5

17,8

16,9

16,5

0,5


NEC

2,88

2,73

2,78

2,96

0,13

Période post- sevrage


GMQ (g/j)

20a

22a

8b

-3c

4


GNEC

0,08a

0,56b

0,14a

0,01a

0,13

Phase de croissance


GMQ (g/j)

26a

8b

5b

6b

3


GNEC

0,40a

-0,04a

0,10a

-0,17b

0,09

Phase de gestation


GMQ (g/j)

53a

82b

12c

26d

4


GNEC

-0,05a

0,25b

-0,20c

0,45c

0,09

Etat final


Poids (kg)

27,7a

31,5b

21,3c

21,7c

0,8


NEC

3,12a

3,23a

2,79b

2,30c

0,07

1 Ecart type de la moyenne.
Les moyennes d'une même ligne suivies de lettres différentes sont significativement différentes (P<0.05).

En revanche, les traitements prophylactiques et l'interaction avec la complémentation n'ont pas eu d'influence significative. La correlation entre le poids et la NEC au cours de cette phase était faible (r=0,46; P>0, 1). Au cours de la phase de croissance, des gains de poids étaient dus à l'effet résiduel de la complémentation, des traitements prophylactiques, et à leur interaction (P<0,01). De la même manière, la NEC a été signicativement améliorée par l'effet résiduel de la complémentation (P<0,01) et des traitements prophylactiques (P<0,05). A la mise en reproduction en janvier, les agnelles complementées étaient de 27% plus lourdes et avaient une NEC plus élevée que les sujets non complimentés (figure 1). On a noté une forte correlation entre le poids et la NEC au cours de cette phase (r=0,79; P<0,01). Pendant la phase de gestation, la complémentation a permis un gain de poids très significatif (P<0,01). Par contre, les traitements prophylactiques seuls ou associés à la complémentation n'ont pas eu d'effet sur le gain de poids pendant cette période. La NEC a été améliorée par la complémentation, les traitements prophylactiques et leur interaction (P<0,05). En avril 1994, après une année d'étude, les agnelles complimentées étaient 38% plus lourdes que celles non complimentées (figure 1). La corrélation entre le poids et la NEC était faible pendant cette période (r=0,46; P>0,1).

Utilisation du fourrage

L'utilisation du fourrage est résumée au tableau 2. Pendant la phase de croissance, la complémentation a permis une augmentation significative (P<0,05) de la quantité de matière sèche totale volontairement ingérée (MSTVI). Le taux de digestibilité du fourrage ingéré (DFVI) est resté remarquablement identique dans les quatre lots, permettant ainsi au complément d'augmenter (P<0,01) considérablement la quantité de matière sèche digestible ingérée. Ni les traitements sanitaires, ni leur interaction avec la complémentation n'ont amélioré la MSFVI et la MSTVI ou leur digestibilité. Pendant la phase de gestation (avril 1994), ni la complémentation, ni les traitements sanitaires n'ont eu d'effet sur l'ingestion volontaire et la digestibilité du fourrage. Ces deux paramètres ont cependant considérablement augmenté (P<0,05) la consommation d'eau des agnelles.

Evolution des paramètres métaboliques et hématologiques

L'évolution des taux d'urée et de glucose sanguins pendant les trois phases physiologiques des agnelles est représentée aux figures 2 et 3 et au tableau 3.

Pendant la phase post-sevrage, la complémentation a été associée à une augmentation significative de la teneur plasmatique d'urée et de glucose (P<0,01), alors que les traitements prophylactiques n'ont eu aucun effet sur ces paramètres. Les deux traitements et leur interaction n'ont pas influencé la teneur en hémoglobine et le taux d'hématocrite (tableau 3).

II y a eu une forte corrélation positive entre les taux d'urée et de glucose (r = 0,68; P<0,01), et entre la teneur en hémoglobine et le taux d'hématocrite (r = 0,69; P<0,01). Pendant la période de croissance, il n'y a pas eu d'effet résiduel de la complémentation sur les taux d'urée et de glucose. Cependant, la teneur en urée et le taux d'hématocrite ont été fortement augmentés par les traitements prophylactiques (P<0,01). On a noté une corrélation positive très significative entre la teneur en hémoglobine et le taux d'hématocrite (r=0,92; P<0,01). Pendant la phase de gestation, les agnelles complémentées ont conservé un niveau plus élevé d'urée (P<0,01) et de glucose (P<0,05) que celles non complimentées. Les traitements prophylactiques n'ont pas eu d'effet sur la teneur plasmatique d'urée, mais leur interaction avec la complémentation l'a considérablement augmentée (P<0,01). Le taux d'hématocrite a augmenté avec la complémentation et avec son interaction avec les traitements prophylactiques (P<0,01). La teneur en hémoglobine a été améliorée par la seule complémentation (P<0,01). On a noté une corrélation positive significative entre la NEC et la teneur en hémoglobine (r=0,58; P<0,05) ainsi qu'entre celle-ci et le taux d'hématocrite (r=0,69; P<0,01). Tout au long de l'étude, on a observé une corrélation positive entre les taux d'urée et de glucose (r= 0,38; P<0,01), et entre l'hématocrite et l'hémoglobine (r=0,74; P<0,01).

Tableau 2: Influence de la complémentation et des traitements prophylactiques sur l'utilisation du fourrage par les agnelles



Paramètres

Etat physiologique/Lot

Croissance

Gestation

A

B

C

D

E.T.M.1

A

B

C

D

E.T.M.1

Poids vif (kg)

21,0

22,5

20,5

19,8

1,21

23,8a

28,8b

2,7a

20,5a

2,4

MSFVI2 (kg/100 kg)

5,09

4,86

3,94

4,52

0,42

4,81ab

3,69a

6,06b

0,68

4,37ab

MSTVI3 (kg/100 kg)

6,00a

5,72a

3,94b

4,52b

0,43

5,64

4,37

4,37

6,06

0,70

DFVI4 (%)

71,5

75,4

72,1

73,3

2,46

72,3

70,1

61,6

72,8

4,99

MS5 digestible (g/kg0,75)

95a

96a

61b

70b

7,6

123

100

93

128

13,8

Consommation d'eau (l/j)






3,72a

2,70b

2,54b

1,98b

0,24

Ecart type de la moyenne
ab Pendant un stade physiologique donné, les moyennes de la même ligne suivies de lettres différentes sont significativement différentes (P<0.05)
2 Matière sèche fourragère volontairement ingérée
3 Matière sèche totale volontairement ingérée
4 Digestibilité du fourrage volontairement ingéré
5 Matière sèche

Figure 2. Influence de la complémentation protéique sur l'évolution de l'urée plasmatique chez les agnelles Foulbé

Figure 3. Influence de la complémentation protéique sur l'évolution du glucose chez les agnelles Foulbé

Discussion

Les résultats de cette étude ont permis de mettre en évidence une très forte liaison entre l'évolution du poids et celle de la NEC pendant la phase de croissance des agnelles. Cela est en accord avec les conclusions de Sanson et al (1993) qui ont obtenu une telle corrélation (r=0,89) entre le poids et la NEC des brebis sur pâturage dans l'ouest des Etats-Unis. Cependant, au cours des phases physiologiques plus délicates de post-sevrage et de gestation, la liaison a été plutôt faible. Pendant la phase de gestation par exemple, les agnelles gagnaient du poids mais leur NEC baissait. Ce gain de poids était associé à la croissance du foetus alors que la baisse de NEC était due à la qualité médiocre des pâturages incapables de satisfaire les besoins énergétiques et protéiques des animaux; cela contraignait les agnelles à mobiliser leurs réserves corporelles pour faire face aux besoins accrus de gestation. La baisse de NEC était plus importante chez les agnelles non complementées de sorte qu'à la fin de l'étude en avril, elles avaient une NEC moyenne de 27% inférieure à celle des sujets complémentés Ces résultats laissent croire que pendant la gestation et dans certaines situations de stress, la NEC est un meilleur indicateur du niveau des réserves corporelles que le poids. Cela est en accord avec les résultats de Purroy et al (1987) et Sanson et al (1993) qui ont montré que la NEC était beaucoup plus correlée à la quantité des lipides et des protéines corporelles que le poids vif chez les ovins. La NEC avant la mort pour les 82 cas enregistrés était de 2,290,80, contre 3,040,22 pour les agnelles vivantes et complémentées (Njoya et Awa, 1994). Cela laisse croire qu'il y a eu une mobilisation des réserves corporelles pour faire face aux stress auxquels les agnelles étaient exposées avant la mort. L'on peut envisager, dans les conditions du Nord-Cameroun, une note cible d'au moins 3. Dedieu et al (1989) ont préconisé une note de 3,2 pour les élevages ovins de Cévennes (France). Un mauvais état corporel des agnelles non complémentées les prédisposerait à des avortements, des mises bas d'agneaux chétifs non viables, une mauvaise production laitière, ou des retours tardifs des chaleurs, et par conséquent à une mauvaise carrière reproductrice. On pourrait envisager d'utiliser la NEC pour porter un diagnostic rapide de l'état nutritionnel des ovins en zone soudano-sahélienne.

Tableau 3: Influence de la complémentation et des traitements prophylactiques sur certains paramètres biochimique d'agnelles Foulbé à différents stades physiologiques



Paramètres

Stade physiologique

Post-sevrage

Croissance

Gestation

A

B

C

D

E.T.M.1

A

B

C

D

E.T.M.1

A

B

C

D

E.T.M.1

Urée (g/l)

0,49a

0,47a

0,33b

0,34b

0,03

0,31

0,36

0,29

0,25

0,04

0,27a

0,27a

0,14b

0,21a

0,03

Glucose (g/l)

0,68a

0,68a

0,63b

0,60b

0,02

0,60

0,61

0,59

0,61

0,01

0,60

0,60

0,58

0,60

0,02

Hématocrite (%)

29,7

29,6

30,3

29,4

2,76

25,9a

24,6a

25,6a

23,1b

0,86

26,3ab

26,8a

26,2ab

24,4b

0,79

Hémaglob. (%)

9,93

9,60

9,80

9,47

0,37

8,88

8,50

8,85

8,10

0,30

9,36a

9,34a

9,08a

8,26b

0,24

L'augmentation de la matière sèche totale volontairement ingérée par les agnelles complémentées (tableau 2), sans effet dépressif sur la digestibilité du fourrage, laisse croire que les compléments protéiques et minéraux sont nécessaires pour améliorer l'appétit des agnelles pour les fourrages grossiers, base essentielle de l'alimentation des ruminants tropicaux. Ces résultats sont en accord avec ceux obtenus sur des bovins dans la même station (Njoya, 1992) où la complémentation avec du tourteau de coton avait permis d'augmenter la consommation et l'utilisation des pâturages naturels. Cependant, au cours de la gestation, la quantité de MS digestible ingérée était identique quel que soit le traitement. Les agnelles non complémentées avaient un niveau d'ingestion beaucoup plus élevé que lors de la phase de croissance. On aurait espéré une chute de consommation tout comme l'avaient aussi remarquée Sykes et Field (1972) en Australie chez des ovins recevant une ration pauvre en protéines. On peut considérer que l'augmentation de l'ingestion de fourrage par les agnelles non complémentées est un mécanisme destiné à leur permettre de satisfaire leurs énormes besoins énergétiques et protéiques de gestation.

La complémentation alimentaire a augmenté les chiffres de glycémie et d'urémie et les traitements prophylactiques ont eu tendance à augmenter ceux d'hémoglobine et d'hématocrite. Les taux d'urée et de glucose ont évolué en fonction des saisons. Ils étaient faibles en saison sèche indiquant ainsi des situations de carence pendant cette période de l'année et ce, malgré une consommation de fourrage relativement élevée. Cela a été confirmé visiblement par la baisse de la NEC des agnelles entre février et avril (figure 1). L'augmentation du niveau d'urée avec la complémentation est en accord avec les observations rapportées par Sykes et Field (1973) qui ont souligné son rôle comme indicateur de l'alimentation protéique. Même pendant la première moitié de la saison des pluies où le niveau protéique des pâturages était le plus élevé, les agnelles ont eu un taux d'urée plasmatique plus élevé. La réponse à une complémentation protéique par le gain de poids et de NEC laisse croire que les pâturages naturels de la zone soudano-sahélienne sont carencés en protéines. La faible teneur en glucose associée à une faible NEC des agnelles non complémentées (figures 1 et 3) confirme son rôle comme indicateur de la carence en énergie. Cela est en accord avec les conclusions de Stephenson et Bird (1992) et de Honhold et al (1992) qui ont montré que la concentration du glucose plasmatique était le meilleur indicateur de l'alimentation énergétique des ruminants sur pâturages. Les foetus dépendent de l'approvisionnement en glucose pour leur survie (Stephenson et Bird, 1992). Le niveau de glucose chez l'agnelle gestante peut indiquer le statut nutritionnel du foetus, et par conséquent prévenir des situations de carence pouvant entraîner des avortements ou la naissance de produits chétifs non viables.

Conclusion

Cette étude a permis d'évaluer la note d'état corporel des agnelles en relation avec le poids au cours d'une année, pendant trois stades physiologiques différents et sous l'influence des facteurs alimentaires et sanitaires. Elle a montré que la NEC était le reflet de l'état nutritionnel et, pendant la gestation, était le meilleur indicateur des réserves corporelles. La complémentation alimentaire devrait être nécessaire lorsque la NEC des ovins est inférieure à 3. Les dosages de l'urée plasmatique et du taux d'hématocrite peuvent être effectués de façon routinière dans un but clinique respectivement dans l'évaluation de l'état de nutrition azotée et des troubles parasitaires des ovins Foulbé. Le gain de poids et de NEC et le profil métabolique des agnelles complémentées indiquent que les pâturages naturels de la région sont carencés en protéines, notamment pendant la saison sèche. En zone soudano-sahélienne, une complémentation protéique post-sevrage en saison sèche associée à un plan de prophylaxie léger permet à moindre coût une croissance soutenue et un maintien de l'état général des ovins sur pâturages naturels. Les autres avantages espérés sont l'amélioration de la viabilité et de la carrière de reproduction des animaux.

Remerciements

Nous remercions Messieurs Njifotié, Kammengni, Nassourou et Awahmukalah de l'IRZV de Garoua, pour la collecte des données. Nos remerciements vont également au Dr Daniel Bourzat (CIRAD-EMVT), Directeur du Projet régional de recherches sur les petits ruminants (Cameroun-Niger-Tchad) pour l'appui logistique qu'il nous a apporté ainsi qu'au Dr Bernard Faye du Laboratoire d'écopathologie, INRA, Theix (France) pour ses conseils techniques et la lecture critique de cet article.

Références

Dedieu D, Cournut E et Gibon A. 1989. Notation d'état corporel et systèmes d'élevage ovin. Diagnostic et conseil pour l'alimentation des troupeaux en Cévennes. INR Prod Anim 2(2), 79-88.

Honhold N. Hill F W G. Knottenbelt D C, Perry D B and Morton D. 1992. Reproduction in female cattle in communal farming area of Zimbabwe. Trop Anim Hlth Prod 24, 183-191.

Ngo Tama A C, Njoya A, Martrenchar A et Letenneur L. 1991. Caractéristiques initiales des troupeaux de petits ruminants suivis dans la partie septentrionale du Cameroun. Rev Sci Tech. Soumis.

Njoya A. 1992. Effects of cottonseed meal supplementation on the performance and pasture utilization by Zebu steers. PhD Thesis, Iowa State University, Ames, la, USA.

Njoya A et Awa N D. 1994. Viabilité des agnelles de race Foulbé dans diverses situations de complémentation et de prophylaxie. Rapport annuel IRZV 1993/1994, 31-36.

Purroy A, Bocquier F et Gibon A. 1987. Méthodes d'estimation de l'état corporel chez la brebis. Dans Symposium "Philoethios sur l'évaluation des ovins et des caprins méditerranéens", Santarém - Portugal, 23-25 septembre 1987, 24 p.

Russel A J F. Gunn R G and Doney D M. 1969. Subjective assesment of body fat in live sheep. J agric Sci, Camb 72, 451-454.

Sanson D W. West T R. Tatman W R. Riley M L, Judkins M B and Moss G E. 1993. Relationship of body composition of masure ewes with condition score and body weight. J Anim Sci 71, 1112-1116.

SAS/STAT. 1990. User's Guide: Statistics, Version 6, Fourth Edition, SAS Inst, Inc, Cary, N C.

Stephenson R G A and Hill A R. 1992. Response to protein plus energy supplements of pregnant ewes eating masure grass diets. Aust J Exper Agric 32, 157-162.

Sykes A R and Field A C. 1972. Effects of dietary deficiencies of energy, protein and calcium on the pregnant ewe. I. Body composition and minerai content of the ewes. J agric Sci, Camb 78, 109-117.

Sykes A R and Field A C. 1973. Effects of dietary deficiencies of energy, protein and calcium on the pregnant ewe. IV. Serum total protein, albumin, globulin, transferrin and plasma urea levers. J agric Sci, Camb 80, 29-36.

Torre C, Casals R. Paramio M T and Ferret A. 1991. The effects of body condition score and flushing on the reproductive performances of Ripollesa breed ewes mated in spring. Options Méditerranéennes - Série Séminaires 13, 85-90.


Previous Page Top of Page Next Page