FAO.org

Accueil > Thèmes > Eau

Eau

Thiaye, Senegal - A woman watering soil to prepare the ground before planting cabbage © FAO / Olivier Asselin

Nous pouvons survivre  avec quelques gorgées d’eau par jour, mais les quantités d’eau que nous consommons quotidiennement à travers la nourriture sont bien plus importantes: savez-vous qu’il faut 15 000 litres d’eau pour produire un kilo de viande?

C’est pourquoi, compte tenu de la population qui augmente et qui tend de plus en plus à modifier son régime alimentaire en consommant davantage de ‘produits aquivores’, tout doit être fait pour améliorer l’utilisation de l’eau agricole en vue de tirer le meilleur parti des ressources hydriques limitées.

Le rôle de la FAO dans le domaine de l’eau

L’agriculture est confrontée à la difficile tâche de satisfaire d’ici à 2050 une population estimée à 9 milliards d’habitants. Une chose est certaine: il faudra plus d’eau pour obtenir le surcroît de production requis, estimé à 60%. Les activités de la FAO dans le domaine de l’eau visent à garantir une utilisation de l’eau agricole plus efficace, équitable et respectueuse de l’environnement.

Problèmes à résoudre:

  • produire plus de nourriture avec moins d’eau
  • renforcer la résilience des communautés agricoles face aux inondations et aux sécheresses
  • utiliser des technologies d’assainissement de l’eau qui préservent l’environnement.

Irrigation

L’agriculture irriguée joue un rôle clé dans la production alimentaire. Nous travaillons avec des gouvernements, des spécialistes de la gestion de l’eau, des ingénieurs et des agriculteurs pour moderniser les systèmes d’irrigation de façon à les rendre plus productifs et moins nocifs pour l’environnement. Pour de nombreux ruraux, l’eau est souvent le premier facteur de production à obtenir. La FAO promeut des solutions aisément abordables en matière de gestion de l’eau agricole, propres à améliorer les revenus des ruraux et la sécurité alimentaire.

Ressources hydriques

Grâce aux progrès considérables accomplis dans le domaine de la production alimentaire ces dernières années, il a été possible de fournir des aliments de meilleure qualité à une population toujours croissante.  

Trop souvent, pourtant, ces progrès sont obtenus au détriment des ressources en eau et de la santé des écosystèmes qui en dépendent.

Pour remédier à ce problème, la FAO préconise des modèles d’intensification propres et basés sur une utilisation efficiente des ressources, qui accroissent la productivité de l’eau dans toutes ses utilisations domestiques, industrielles et agricoles.

La gouvernance de l’eau

La FAO appuie des programmes d’amélioration de la gouvernance de l’eau visant à garantir son utilisation plus efficiente, transparente et équitable dans l’agriculture. Elle règle la concurrence entre les différents secteurs qui utilisent de l’eau en se fondant sur le lien indissociable entre l’eau, l’alimentation et l’énergie et en s’appuyant sur un dialogue multisectoriel et sur des activités de résolution des différends. 

Par exemple, notre programme sur la gouvernance des eaux souterraines est centré sur la production de directives relatives aux politiques et aux institutions conçues aux niveaux local, national et transfrontière.  Notre but est de promouvoir des pratiques optimales dans ce domaine pour parvenir à une gestion durable des ressources en eaux souterraines.

Changement et variabilité climatiques

Le changement climatique engendrera  des phénomènes climatiques extrêmes fréquents et intenses, comme les sécheresses et les inondations, qui auront des effets dévastateurs sur les systèmes de production alimentaire. Une gestion rationnelle de l’eau est fondamentale pour renforcer la résilience sociétale face à ces risques accrus.

Les activités de la FAO sont centrées sur:

  • la promotion de politiques volontaristes de gestion des risques de sécheresse et d’inondation  
  • le renforcement des capacités d’alerte rapide et d’information systématique sur les menaces
  • la promotion d’un stockage accru de l’eau pour amortir les effets de la variabilité et du changement climatiques.

Information

La prise de conscience des interactions entre l’alimentation, l’énergie, la pauvreté, l’environnement et le changement climatique s’accroît, de même que la reconnaissance du rôle central joué par l’eau dans tous ces domaines. La FAO gère et tient à jour AQUASTAT, la source de données statistiques mondiales sur l’eau la plus complète et la plus souvent citée.

Partagez