FAO.org

Accueil > Forum Mondial de la Banane > La maladie

Fusariose causée par le Fusarium souche Tropicale 4 (TR4)

Le TR4 est un pathogène du sol ayant affecté les bananeraies en Asie du Sud-Est et au Pakistan, et plus récemment en Jordanie, au Mozambique et en Australie. Il est une préoccupation croissante pour l'industrie car il colonise, infecte et détruit les plants de bananes Cavendish. Une fois la maladie présente, elle ne peut être contrôlée par des moyens chimiques ou conventionnels de gestion des cultures. Les solutions disponibles pour le confinement de la maladie ne sont pas infaillibles, et les options alternatives sont encore au stade d'évaluation. Les conséquences sociales du Fusarium peuvent être très graves: la banane est une source importante d'alimentation, de revenu et d'emploi dans de nombreux pays tropicaux.

La Banane (Musa spp.) - y compris la banane dessert, la plantain et la banane à cuire - sont la huitième culture vivrière la plus importante au monde, et la quatrième plus importante dans les pays les moins avancés (FAOSTAT, 2015). Elle est produite dans 135 pays et territoires à travers les régions tropicales et subtropicales. La grande majorité des producteurs sont de petits agriculteurs qui la cultivent pour leur consommation domestique ou pour les marchés locaux (moins de 15% de la production mondiale de plus de 130 millions de tonnes métriques est exportée).

Aujourd'hui, le commerce exportateur de bananes atteint une valeur de 10 milliards de dollars par an. Pratiquement toutes les bananes d'exportation, ainsi qu'une partie considérable des bananes cultivées pour la consommation ou les marchés locaux, sont des bananes Cavendish ou d'autres cultivars vulnérables au Fusarium TR4.

Le Fusarium TR4 a la profil suivant:

  • Il n'existe aucun traitement viable pleinement efficace du sol ou des plantes pour contrôler ou éradiquer le Fusarium;
  • Les spores du champignon demeurent viables dans le sol pendant des décennies;
  • La recherche est en cours; toutefois, la biologie et la génétique du champignon sont pas encore pleinement comprises;
  • Il n'existe pas encore de variété résistante qui puisse remplacer la Cavendish, favorite de l'exportation;
  • La seule mesure préventive actuellement disponible est la quarantaine, qui peut empêcher le transfert de sols infectés ou de matériel végétal depuis les zones infectées vers les zones libres de TR4.
Source: fusariumwilt.org