© BANELINO

Réduire les empreintes de carbone et d'eau dans les plantations de bananes

Le secteur de la banane est actuellement confronté à des défis interconnectés qui détériorent la résilience des écosystèmes dans les plantations de bananes du monde entier. En ce sens, les stratégies de réduction du carbone et de l'eau deviennent fondamentales pour l'industrie de la banane afin de prévenir et atténuer les impacts environnementaux et de s'adapter aux changements climatiques et aux conditions défavorables. Les régions productrices et exportatrices de bananes deviennent plus vulnérables à la variabilité climatique accrue, ce qui menace les producteurs de bananes en termes de rendement et de stabilité et de revenus, d'où la nécessité de développer de bonnes stratégies pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et la consommation d'eau tout au long de la filière de la banane.

Les membres du FMB reconnaissent la contribution de l'agriculture dans les émissions globales de GES et la consommation d'eau douce dans l'activité économique, toutes deux soulignées dans les Conférences internationales sur le climat, comme ayant un fort potentiel d'atténuation pour le secteur agricole, plaçant ainsi ces deux sujets en priorité de l'agenda du FMB. Le projet vise à produire un instrument pratique applicable à l'échelle mondiale et à construire des bases solides pour les producteurs de bananes et les parties prenantes de l'industrie, indépendamment de leur emplacement et de leur taille, intéressés par la conception de stratégies basses en émission de carbone et en utilisation durable de l'eau, ainsi que par l'amélioration de leur courbe d'apprentissage.

Le projet vise également à introduire des approches transformationnelles pour promouvoir la durabilité environnementale avec une approche de chaîne de valeur incluant les producteurs, les commerçants, les ONG, les instituts de recherche, les organismes de certification, les gouvernements et les distributeurs, tout en promouvant et renforçant la gouvernance environnementale. 

Le guide méthodologique pour réduire les empreintes de carbone et d'eau comprend également des expériences et des démonstrations du Costa Rica, pays leader dans la réduction des émissions de GES dans l'industrie de la banane, visant à reproduire les leçons apprises au niveau mondial. Le guide a été officiellement approuvé par le ministère de l'Agriculture et de l'Élevage (MAG) et le ministère de l'Environnement et de l'Énergie (MINAE) par l'intermédiaire de son unité Changements Climatiques. Il est financé par l'agence allemande de développement GIZ via le programme Acción Clima II au Costa Rica.

 

Objectifs

 

  • Produire un guide pratique pour quantifier, mesurer et réduire l'empreinte carbone et eau dans les plantations de bananes.
  • Promouvoir le transfert de connaissances et les meilleures pratiques parmi les producteurs de bananes.
  • Promouvoir l'utilisation durable des ressources naturelles et une gestion efficace et efficiente de l'eau.
  • Préparer les organisations à se conformer aux normes agricoles et environnementales aux niveaux national et international.
  • Renforcer la résilience climatique dans les chaînes d'approvisionnement de la banane.
  • Renforcer les politiques nationales en termes de stratégies sobres en carbone et de gestion de l'eau.
  • Sensibiliser et éduquer les consommateurs sur les efforts de l'industrie mondiale de la banane pour réduire les émissions de carbone et l'impact sur l'utilisation et la gestion de l'eau.

 

Impact

 

  • L'industrie bananière dispose d'un guide technique spécifique pour gérer les empreintes carbone et eau dans ses opérations, ce qui permettra de standardiser la gestion des systèmes d'information traçables et des inventaires, les estimations et pratiques de réduction des émissions, la consommation d'eau et les impacts négatifs sur l'eau dans les activités productives et le transport des fruits au port.
  • Le projet a été soutenu par le Ministère de l'Agriculture et de l'Élevage (MINAE) du Costa Rica par le biais de son Unité Changements Climatiques, renforçant les politiques à faible carbone du gouvernement et facilitant sa mise en œuvre et l'adoption des meilleures pratiques dans le pays.
  • Soutien de la Banque interaméricaine de développement (BID) pour lancer la «Conception de lignes directrices pour une stratégie Musaceae à faible teneur en carbone pour le Costa Rica» visant à mettre en œuvre des mesures d'atténuation, d'adaptation et de résilience dans l'industrie, en se concentrant sur la gestion des risques et le développement une structure de gouvernance pour les Musaceae.
  • La stratégie inclura le développement de mesures d'atténuation appropriées au niveau national (MAAN) pour les bananes, dans le but de faciliter la collecte de fonds, la mise en œuvre de projets pilotes évolutifs et l'échange des leçons apprises, qui devraient accélérer la conversion vers une production à faible émission de carbone.

 

Le projet est en cours actuellement et de nouveaux partenaires désirant le rejoindre sont les bienvenus pour les phases de développement des compétences et de validations. 

Donateurs

   

Appui institutionnel

                    

Mise en oeuvre

             

Partenaires