FAO.org

Accueil > Journée mondiale de l'alimentation, 16 octobre > 2017 > Thème
Journée mondiale de l'alimentation, 16 octobre 2017

Changeons l’avenir des migrations. Investissons dans la sécurité alimentaire et le développement rural.

Le monde est en mouvement. La recrudescence des conflits et l'instabilité politique ont généré un nombre sans précédent de personnes déracinées depuis la deuxième Guerre mondiale. Mais la faim, la pauvreté et la fréquence accrue des phénomènes météorologiques liés au réchauffement de la planète sont d'autres facteurs importants à prendre en compte.

Les déplacements massifs de population constituent aujourd'hui des défis complexes qui exigent une action à l'échelle mondiale. De nombreux migrants arrivent dans les pays en développement, et sont à l'origine de tensions là où les ressources sont déjà limitées. Mais la majorité (763 millions environ), se déplacent à l'intérieur de leur propre pays plutôt qu'à travers les frontières.

Les trois quarts des populations vivant dans une pauvreté extrême dépendent pour vivre de l'agriculture ou d'autres activités rurales. Créer les conditions pour permettre aux ruraux, et notamment aux jeunes, de rester sur place -lorsque le contexte sécuritaire le permet- et de disposer de moyens d'existence plus résilients, est un aspect crucial de tout plan visant à relever les enjeux de la migration.

Le développement rural peut permettre aux personnes de rester sur place en créant des opportunités commerciales et des emplois pour les jeunes qui ne soient pas seulement basés sur l'agricultures, comme, par exemple, la petite production laitière ou avicole, les entreprises de transformation des aliments ou d'horticulture. Il peut également entraîner une meilleure sécurité alimentaire, des moyens de subsistance plus résilients, un meilleur accès à la protection sociale, une diminution des conflits liés aux ressources naturelles, et des solutions pour faire face à la dégradation de l'environnement et au changement climatique. 

En investissant dans le développement rural, la communauté internationale peut également exploiter le potentiel des migrations pour soutenir le développement et renforcer la résilience des populations déplacées et des communautés d'accueil, jetant ainsi les bases  d'un relèvement de longue durée et d'une croissance inclusive et durable.


Ce que fait la FAO

La FAO travaille avec les gouvernements, les organismes des Nations Unies, le secteur privé, la société civile et les communautés locales, afin de recueillir des données probantes sur les phénomènes de migration et renforce les capacités des pays à affronter la migration par des politiques de développement rural. Nous aidons les gouvernements et les partenaires à sonder le potentiel des migrations pour le développement, en particulier en termes de sécurité alimentaire et de réduction de la pauvreté.

En savoir plus sur le travail de la FAO sur les migrations ici.


La Migration et les Objectifs de Développement Durable

La migration fait partie du processus de développement : à mesure que les économies sont soumises à des transformations structurelles, les citoyens partent en quête de meilleures opportunités d'emploi, à l'intérieur comme à l'extérieur des frontières. La difficulté tient à traiter les causes structurelles des mouvements massifs de population pour régulariser et ordonner les flux migratoires en toute sécurité. Cela permet à la migration de contribuer à la croissance économique et d'améliorer la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance ruraux, faisant ainsi avancer les pays vers la réalisation des Objectifs de développement durable.

En savoir plus sur la manière dont la FAO travaille avec les pays pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD).

Partagez