Raquel Diego

“Nous contribuons à préserver l'agrobiodiversité mexicaine”.

Mexique

Raquel Diego Díaz est une anthropologue et agricultrice de 38 ans qui appartient à l'ethnie Mixe ou Ayuujk. Elle s'est donné pour mission d'aider à promouvoir les variétés de maïs indigènes et les savoirs agricoles autochtones tout en aidant les femmes locales à s'épanouir.

Pour le peuple Ayuujk, le système milpa, une méthode agricole traditionnelle mexicaine, est une partie fondamentale de leur héritage culturel. Des gens comme Raquel ont appris de leurs aînés, qui ont suivi une longue tradition consistant à associer la culture du maïs avec d'autres espèces.

Les agriculteurs Mixes ont réitéré des expériences tout au long de nombreuses générations, développant des aliments nutritifs qui se sont adaptés aux transformations environnementales, sociales, économiques et politiques au fil des ans.

"Le système d'exploitation Milpa est un déclencheur, je dirais sacré, de tout un processus millénaire, mais aussi d'un enracinement dans la vie, en l'occurrence dans la vie des Ayuujks", déclare Raquel. "En consommant du maïs, ce n'est pas seulement la faim qui est assouvie, mais aussi nos besoins spirituels et culturels", explique Raquel. 

Raquel a contribué à l'élaboration d'une monographie sur les utilisations des cultivars indigènes et, en 2017, elle a décidé de se joindre à d'autres femmes Mixes pour la production d'une ligne de tostadas sous la marque MoojkKaaky, en collaboration avec les partenaires Rufina Gutiérrez Martínez et Catalina Vásquez Díaz. Le nom est tiré des termes correspondant dans leur langue au système de champ de maïs (Moojk) et aux aliments à base de maïs (Kaaky).

La petite entreprise de Santa Maria Tlahuitoltepec produit environ 600 tostadas par semaine avec du maïs indigène de différentes variétés, couleurs et saveurs, mélangé avec des légumes, des graines et des épices, grâce aux efforts des femmes rurales et de leurs familles qui travaillent dans les champs de la région.

Les femmes ont participé à un large éventail d'initiatives axées sur l'agrobiodiversité et les agroécosystèmes traditionnels, notamment celles organisées par la Commission nationale pour la connaissance et l'utilisation de la biodiversité (CONABIO), dans le cadre du projet mexicain d'agrobiodiversité financé par le Fonds pour l'environnement mondial (FEM), et mis en œuvre par la FAO en collaboration avec les institutions gouvernementales et les associations civiles mexicaines.

Cette héroïne de l'alimentation contribue à honorer et à transmettre des connaissances vitales d'une génération à l'autre.

Retour