Centre agroalimentaire de Rome

"Les marchés de gros ont assuré l'approvisionnement d'une large gamme de produits malgré les difficultés liées au transport et à la logistique".

Italie

Les producteurs, les grossistes et les distributeurs de produits agricoles frais et de poisson ont continué à travailler après le début de la pandémie du Covid-19. Les membres du consortium alimentaire “Centro Agroalimentare Roma” ont dû adapter leurs méthodes de travail pour respecter les règles d'hygiène et de sécurité renforcées - souvent avec des coûts d'exploitation plus élevés - tout en assurant la livraison de produits de saison et régionaux sur les marchés de Rome et des environs.

"La pandémie a généré une crise économique et sociale inimaginable", affirment les membres du consortium. "En peu de temps, nous avons dû changer nos habitudes, même celles que nous considérions comme normales, comme faire les courses, aller manger une pizza ou simplement se promener".

Face aux restrictions de circulation et de commerce imposées par le Covid-19, les consommateurs se sont de plus en plus tournés vers les marchés de quartier où des générations d'Italiens faisaient traditionnellement leurs courses avant que les grandes surfaces ne se répandent autant.

"Nous avons assisté à une demande accrue de fruits et légumes. Ceux d'entre nous qui venaient des marchés n'ont jamais cessé de travailler, assurant les besoins de base tels que les fruits et légumes frais, les légumineuses, le poisson, et les services à ceux qui restaient à la maison. Nous avons garanti la disponibilité de produits alimentaires régionaux et sains et la transparence des prix".

Les membres du consortium se sont également associés à des groupes et des services locaux pour aider ceux qui n'avaient pas les moyens d'acheter des aliments nutritifs en quantité suffisante.  En promouvant leurs efforts avec l’hashtag #EnsembleNousyArriverons, les membres du consortium ont fait don de plus de 400 tonnes de produits frais et de poisson à environ 41 000 familles rien qu'en mars et avril 2020, soit environ deux millions de portions de nourriture. 

Les héros de l'alimentation du Centro agroalimentaire de Rome, comme les producteurs vivriers de nombreuses régions, ont contribué à renouveler une longue tradition en achetant des produits frais, locaux et en aidant les voisins dans le besoin.

Retour