L'Alliance parlementaire européenne contre la faim et la malnutrition

“ Nous devons changer la situation et nous devons travailler sur la manière de le faire”.

Bruxelles

Ces dernières années, des parlementaires d'Europe et d'autres régions du monde ont formé des alliances pour intensifier les efforts de lutte contre la faim et la malnutrition dans le monde, tout en rendant les systèmes alimentaires plus durables, plus inclusifs et plus résistants.

L'Alliance parlementaire européenne de lutte contre la faim et la malnutrition, qui a été créée en 2016 à l'initiative et sous les auspices de la FAO, regroupe actuellement 30 membres du Parlement européen dans le but d'atteindre certains Objectifs de développement durable, et en particulier l'ODD 2 (éliminer la faim).

“L'Alliance parlementaire européenne contre la faim et la malnutrition s'efforce toujours de maintenir la sécurité alimentaire et la lutte contre la faim au centre du débat international, thèmes qui, récemment, ont affiché une importance croissante également au niveau européen”, déclare un membre de l'Alliance.

Les membres de l'Alliance travaillent au sein de groupes thématique et de comités, en consultation avec la FAO et d'autres partenaires des Nations Unies, pour examiner et soutenir les politiques, la législation et le budget de l'Union européenne qui ont un impact immédiat et direct sur son agenda politique mondial en matière d'alimentation et d'agriculture. Ils œuvrent également afin de sensibiliser leur public au droit à une alimentation adéquate pour tous et à la transformation des systèmes alimentaires. Ils sont les héros de l'alimentation législatifs de l'Europe!

Les priorités de l'Alliance sont organisées autour de groupes thématiques qui comprennent le "Green Deal" européen, le changement climatique et la gestion des ressources naturelles; les chaînes de valeur durables et l'investissement responsable; la nutrition pour tous et la transformation des systèmes alimentaires; les liens entre la paix, l'action humanitaire et le développement, et l'extrême pauvreté rurale et les inégalités.

À l'instar des alliances parlementaires en Afrique, en Asie, en Amérique latine et dans les Caraïbes, les parlementaires européens ont dû faire face aux défis supplémentaires posés par la pandémie du Covid-19, en tenant compte de son impact et des incertitudes qui y sont liées dans les plans de relance à long terme.

Conscients que l'Union européenne est le premier donateur mondial d'aide au développement, les parlementaires européens surveillent également de près les investissements de développement à l'étranger.

 

En formant leur Alliance en 2016, les parlementaires ont appelé leurs collègues à “veiller à ce que les investisseurs de l'UE respectent  et encouragent les autres partenaires de l'alliance à respecter – les droits des communautés locales et les besoins des petites exploitations, en suivant une approche fondée sur les droits de l'homme dans les cadres de coopération, y compris le maintien des garanties environnementales, sociales, foncières, du travail et des droits de l'homme, ainsi que les normes de transparence les plus élevées”.

Défenseurs de la transformation des systèmes alimentaires et de l'éradication de la faim, ces héros de l'alimentation mettent leurs ressources en commun pour traduire la volonté politique en action.

Retour