Li Zhifang

“Il faut des courageux quand la bataille commence”.

Chine

Wuhan en Chine a été la première grande communauté à être confrontée à l'impact du Covid-19. De nombreuses personnes se sont portées volontaires pour aider leurs concitoyens. Certains ont livré de la nourriture et des médicaments directement aux personnes confinées chez elles, tandis que d'autres assuraient une permanence d'assistance téléphonique.

Pour Li Zhifang, directeur commercial d’une coopérative de producteurs maraîchers locaux, le principal défi consistait à trouver des moyens de garantir l'accessibilité des denrées alimentaires à des prix abordables.

Li est le directeur commercial de la Coopérative de production et de commercialisation de légumes de Wuhan Qiangxin. Il a œuvré à stabiliser l'approvisionnement et les prix des légumes à Wuhan pendant le confinement. Au début, les prix sont montés en flèche.

Li Zhifang a dû persuader les agriculteurs de vendre les légumes aux prix habituels. Il a également fait en sorte que les membres de la coopérative intensifient les livraisons aux supermarchés comme Hema, Wushang et Zhongbai. 

"Normalement, nous fournissons chaque jour 6 000 à 8 000 portions de légumes à Hema, et jusqu'à 10 000 portions durant le week-end. Avec le confinement, nous avons livré jusqu'à 32 000 portions en une seule journée", a déclaré Li.

"Quand les gens ont entendu ces chiffres, certains ont pensé que nous nous sommes enrichis, mais en réalité, nous le faisions à perte".

Li s'est également porté volontaire pour aider le gouvernement à distribuer des légumes à des communautés manquant de produits frais, notamment celles vivant à proximité du marché de fruits de mer de Huanan où beaucoup hésitaient à prendre des commandes en raison de sa proximité avec les premières épidémies du Covid-19.

Durant le confinement de la ville, lui et son équipe ont livré jusqu'à 1 300 cageots de légumes d'environ huit kilos chacun tous les jours, chaque cargaison pesant près de cinq tonnes.

En fin de journée, Li et ses collègues devaient se désinfecter avant de rentrer chez eux. Un soir, sa fille, inquiète pour sa santé, le supplia d'arrêter de travailler.

La réponse de ce héros de l'alimentation fut la suivante: "As-tu jamais vu de films de guerre? Il faut des courageux quand la bataille commence. Si personne ne le fait, et si je ne le fais pas, qui d'autre le ferait"?

Retour