16 octobre 2019

Journée mondiale de l'alimentation

Charles Nkwoala

"J'ai tiré d'énormes bienfaits du cours de nutrition de la FAO, ENACT”.

Nigeria

 

Charles Nkwoala était un doctorant au Nigeria lorsqu'il a rejoint un groupe de formateurs de sept universités africaines testant un cours innovant visant à aider les experts de nutrition à avoir davantage d'impact sur les habitudes alimentaires des citoyens.

A l'époque, les livres de recettes des universités d'Afrique subsahariennes manquaient d'un ingrédient fondamental en éducation alimentaire et nutritionnelle, à savoir, les outils indispensables pour encourager les gens à adopter une alimentation plus saine. Autrement dit, connaître en théorie les bases d'une bonne nutrition n'aidait pas forcément à apporter des changements dans la pratique.

“De nombreux étudiants ne voyaient pas la différence entre science nutritionnelle et éducation nutritionnelle,” explique Charles.

Le cours d’Éducation pour une nutrition en action efficace (ENACT) a été mis au point par la FAO et ses partenaires dans le cadre d'un programme pilote déployé de 2012 à 2015. Il soulignait l'importance des connaissances, de l'attitude, des perceptions et de la pratique (KAPP) pour guider les personnes sur la manière de modifier leurs mauvaises habitudes alimentaires.

 

Le cours d’Éducation pour une nutrition en action efficace (ENACT) a été mis au point par la FAO et ses partenaires dans le cadre d'un programme pilote déployé de 2012 à 2015. Il soulignait l'importance des connaissances, de l'attitude, des perceptions et de la pratique (KAPP) pour guider les personnes sur la manière de modifier leurs mauvaises habitudes alimentaires.

Dans le cadre de son projet de doctorat, Charles a mis à profit les compétences acquises durant le cours ENACT pour impacter la nutrition des élèves du secondaire en nutrition. Il a animé une session d'une semaine et présenté le cours à 35 formateurs de 18 universités et instituts polytechniques nigérians, ainsi qu'à d'autres originaires du Rwanda, de Tanzanie, du Malawi, de Zambie et du Zimbabwe.     

Désormais conférencier au Département de nutrition humaine et de diététique à l'Université Michael Okpara au Nigeria, Charles a constaté que le cours ENACT a fait toute la différence.

En tout, près d'un millier d'élèves en nutrition ont suivi la formation ENACT depuis la fin de la phase pilote à l'Université Michael Okpara et d'autres institutions, notamment l'Université fédérale d'agriculture, l'Université du Nigeria à Nsukka, l'Université d’État d'Imo et l'Université d'Ibadan.

La Société de nutrition du Nigeria a également informé les nutritionnistes professionnels du pays de l'existence de ce cours en les encourageant à adhérer à cette formation. 

Back to stories page