FAO.org

Accueil > Situation alimentaire mondiale > Indice FAO des prix des produits alimentaires
Situation alimentaire mondiale

Indice FAO des prix des produits alimentaires

L'indice FAO des prix des produits alimentaires mesure la variation mensuelle des cours internationaux d'un panier de denrées alimentaires. Il est établi à partir de la moyenne des indices de prix de cinq catégories de produits, pondérés en fonction de la part moyenne à l'exportation de chacune des catégories pour la période 2002-2004. Pour plus d'informations (dans toutes les langues), veuillez consulter le dossier spécial publié dans l’édition de novembre 2013 des Perspectives de l’alimentation. Une version plus développée de l'article, contenant plus de détails techniques est disponible uniquement en anglais.

Dates de sortie mensuelle pour 2017 : 12 janvier, 2 février, 2 mars, 6 avril, 4 mai, 8 juin, 6 juillet, 3 août, 7 septembre, 5 octobre, 2 novembre, 7 décembre.

L'indice FAO des prix des aliments en légère baisse en octobre

Date de parution: 02/11/2017

» L'Indice FAO des prix des aliments* s'est établi en moyenne à 176,4 points en octobre 2017, soit une baisse de 2,2 points (1,3 pour cent) par rapport au mois de septembre. À ce niveau, l’indice était en hausse de 4 points (2,5 pour cent) par rapport à sa valeur d’octobre 2016, mais il reste inférieur de 27 pour cent à son niveau record (en valeur nominale) de 240 points enregistré en février 2011. Les cours de tous les produits qui composent l'Indice, à l'exception des céréales, ont diminué en octobre.

» L'Indice FAO des prix des céréales s’est établi à une moyenne de 152,8 points en octobre, en légère hausse par rapport à septembre et à 10,5 points (7,4 pour cent) au-dessus de sa moyenne d’octobre 2016. Parmi les principales céréales, les cours du blé étaient dans l’ensemble en baisse, en raison de disponibilités exportables abondantes dans la région de la mer Noire et d’une concurrence plus forte entre les exportateurs. Les prix du maïs ont légèrement augmenté aux États-Unis, alors qu’ils ont baissé en Amérique du Sud, où l’offre est abondante. Les prix du riz se sont raffermis en octobre, en raison d’une offre de riz japonica et de riz parfumé faible en cette saison et du soutien supplémentaire dont ont bénéficié les prix du riz japonica, suite à une série d’appels d’offre en Extrême-Orient. 

»L'Indice FAO des prix des huiles végétales s'est établi en moyenne à 170 points en octobre, soit une baisse de 1,8 point (1,1 pour cent) par rapport au mois dernier, et un niveau proche de celui d’il y a un an. Ce sont principalement l'huile de palme et l'huile de soja qui ont entraîné cette baisse. Les cours de l’huile de palme ont faibli, le niveau des stocks étant plus élevé que prévu en Malaisie et des gains de production étant attendus en Asie du Sud-Est. De leur côté, les prix de l’huile de soja ont fléchi en raison d’une meilleure récolte de soja aux États-Unis et de prévisions qui indiquent que les disponibilités mondiales devraient être abondantes en 2017-2018. La baisse des cours de l’huile de tournesol, due à d’abondantes disponibilités à l’exportation dans la région de la mer Noire, a également pesé sur l’indice.

» L'Indice FAO des prix des produits laitiers affichait une valeur moyenne de 214,8 points en octobre, en recul de 9,4 points (4,2 pour cent) par rapport au mois de septembre, accusant ainsi sa première baisse depuis le mois de mai 2017. À ce niveau, l’indice était en hausse de 32 points (17,5 pour cent) par rapport à sa valeur d’octobre 2016, mais il reste inférieur de 22 pour cent au niveau record de février 2014. Les cours internationaux du beurre, du lait écrémé en poudre et du lait entier en poudre ont fléchi en octobre, alors que ceux du fromage sont restés plus stables. Les prix du beurre et du lait entier en poudre ont baissé car les importateurs ont retardé leurs achats pour attendre l’arrivée de nouvelles disponibilités en provenance de l’Océanie. Une faible demande et des stocks d’intervention abondants dans l’Union européenne ont accéléré la baisse des prix du lait écrémé en poudre. Un marché du fromage équilibré a contribué à rendre les cours du fromage plus stables.

» L'Indice FAO des prix de la viande* s'est établi en moyenne à 172,7 points en octobre, soit 1,6 point (0,9 pour cent) de moins qu'en septembre, prolongeant la tendance une baisse modérée entamée au mois de juillet de cette année. Les prix internationaux de la viande porcine et de la viande ovine ont baissé en octobre, alors que ceux de la viande bovine ont progressé et que ceux de la volaille ont été stables. La baisse des prix de la viande porcine observée ces derniers mois s’explique par l’intense concurrence que se livrent les exportateurs et une demande à l’importation poussive. Toutefois, les prix de la viande bovine ont progressé pour le troisième mois consécutif en raison d’une offre limitée en provenance de l’Océanie sur le marché au comptant. Une augmentation saisonnière de l’offre de viande ovine en Océanie a fait baisser les prix, alors que les marchés de la viande de volaille sont restés bien équilibrés. 

» L'Indice FAO des prix du sucre s’est établi à une moyenne de près de 203 points en octobre, soit une baisse de 1,4 point (0,7 pour cent) par rapport au mois de septembre et de 112 points (36 pour cent) par rapport au mois d’octobre de l’année dernière. En octobre, les prix du sucre ont baissé car les perspectives d’une offre plus abondante en 2017-2018 ont été encore renforcées par des prévisions de meilleures récoltes de betterave dans l’Union européenne et de production plus importante en Fédération de Russie. La baisse du réal brésilien, qui a augmenté les possibilités d’exportation du Brésil, a également pesé sur les prix internationaux, en particulier compte tenu d’une importante baisse des achats en Chine due à l’augmentation des droits de douane à l’importation.

* À la différence des autres catégories de produits, la plupart des prix utilisés pour calculer l'Indice FAO des prix de la viande ne sont pas disponibles au moment où l'Indice général est calculé et publié; c'est pourquoi la valeur de l'Indice des prix de la viande concernant les mois les plus récents est obtenue en panachant des projections chiffrées et des prix avérés. Ceci peut parfois donner lieu à des révisions non négligeables de la valeur finale de cet Indice, lesquelles peuvent, par suite, impliquer une modification de la valeur de l'Indice FAO des prix des aliments.

Télécharger l'ensemble des données: Excel, CSV

| Pour plus d'informations contactez-nous.


Télécharger l'ensemble des données: Excel