FAO.org

Accueil > Situation alimentaire mondiale > Indice FAO des prix des produits alimentaires
Situation alimentaire mondiale

Indice FAO des prix des produits alimentaires

L'indice FAO des prix des produits alimentaires mesure la variation mensuelle des cours internationaux d'un panier de denrées alimentaires. Il est établi à partir de la moyenne des indices de prix de cinq catégories de produits, pondérés en fonction de la part moyenne à l'exportation de chacune des catégories pour la période 2002-2004. Pour plus d'informations (dans toutes les langues), veuillez consulter le dossier spécial publié dans l’édition de novembre 2013 des Perspectives de l’alimentation. Une version plus développée de l'article, contenant plus de détails techniques est disponible uniquement en anglais.

Dates de sortie mensuelle pour 2019 : 10 janvier, 7 février, 7 mars, 4 avril, 9 mai, 6 juin, 4 juillet, 1 août, 5 septembre, 3 octobre, 7 novembre, 5 décembre.

L'Indice FAO des prix des produits alimentaires a débuté l’année sur des bases plus solides.

Date de parution: 07/02/2019

» L'Indice FAO des prix des produits alimentaires* s'est établi en moyenne à 164,8 points en janvier 2019; il est ainsi en hausse de près de 3 points (1,8 pour cent) par rapport au mois de décembre, mais perd tout de même 3,7 points (2,2 pour cent) par rapport à son niveau au même mois de l'année dernière. Après trois mois consécutifs de relative stabilité, la hausse de janvier s’explique principalement par un net rebond des cours des produits laitiers et par un relèvement des prix des huiles végétales et du sucre.

» L’Indice FAO des prix des céréales atteint en moyenne 168,1 points en janvier, en légère hausse par rapport à décembre et près de 11,5 points (7,3 pour cent) au-dessus de son niveau de janvier 2018. À l’exception du riz, les prix des céréales principales se sont bien maintenus dans l’ensemble, en raison de la baisse de la production mondiale en 2018, d’un resserrement des disponibilités exportables et d’une demande mondiale forte. En revanche, le mois de janvier a été particulièrement calme sur les marchés du blé et du maïs, notamment parce que plusieurs rapports importants n’ont pas été publiés aux États‑Unis, en raison de la suspension des services administratifs fédéraux («shutdown»). Toutefois, les prix des céréales ont progressé au cours du mois, les cours du maïs enregistrant la plus forte hausse, en raison de mauvaises conditions météorologiques en Amérique du Sud. Les cours internationaux du riz ont également augmenté, principalement en raison d’une forte demande de riz Japonica et de l’appréciation du baht thaïlandais.

» L’Indice FAO des prix des huiles végétales s’est établi en moyenne à 131,2 points en janvier, soit 5,4 points (4,3 pour cent) de plus qu’en décembre. Il s’agit de la seconde hausse consécutive, après une période de baisse prolongée. Cette reprise s’explique principalement par de nouvelles augmentations des cours de l’huile de palme, dues à la baisse saisonnière de la production dans les principaux pays producteurs et à une demande mondiale soutenue. Les cours internationaux de l’huile de soja ont également progressé, principalement à la faveur d’une demande soutenue pour les disponibilités sud‑américaines.

» L'Indice FAO des prix de la viande* était en moyenne de 162,9 points en janvier, soit un niveau quasiment identique à décembre 2018. Compte tenu de l’absence de données provenant de sources officielles aux États-Unis en raison du gel des activités de l’administration fédérale, la valeur de l’Indice de janvier a été calculée en partant du principe que les prix des produits carnés sont restés stables aux États-Unis. Ailleurs, les cours internationaux de la viande de bovins, de porcins et de volaille sont restés stables. En revanche, les prix de la viande ovine ont reculé de 8,4 pour cent en glissement mensuel, en raison des disponibilités exportables abondantes en Océanie.

» L'Indice FAO des prix des produits laitiers s'est établi en moyenne à 182,1 points en janvier, soit une hausse de 12,2 points (7,2 pour cent) par rapport à décembre 2018. Ce rebond marqué fait suite à sept mois de baisse de prix. L’ensemble des produits laitiers qui figurent dans l’Indice ont enregistré une hausse des prix en janvier, les cours du lait écrémé en poudre progressant de pas moins de 16,5 pour cent d’un mois sur l’autre. Cette forte augmentation s’explique par la faiblesse de l’offre à l'exportation en Europe, due à une demande intérieure forte, et par le resserrement saisonnier des disponibilités à l’exportation attendu ces prochains mois en Océanie. Malgré l’augmentation des prix, l’Indice s’établit juste au-dessus de la valeur qu’il avait le même mois de l'année dernière.

» L'Indice FAO des prix du sucre atteint en moyenne 181,9 points en janvier 2019, soit une hausse de 2,4 points (1,3 pour cent) par rapport à décembre 2018. Les prix internationaux du sucre ont été largement influencés par les fluctuations de la monnaie brésilienne (le real), qui s’est raffermie face au dollar des États-Unis. Un real plus fort a pour effet de soutenir les prix du sucre parce qu’il limite les exportations de sucre brésilien sur le marché mondial, les producteurs nationaux transformant la canne à sucre en éthanol destiné au marché local. Le raffermissement des prix du pétrole brut a également contribué à soutenir les cours du sucre.

* À la différence des autres catégories de produits, la plupart des prix utilisés pour calculer l'Indice FAO des prix de la viande ne sont pas disponibles au moment où l'Indice général est calculé et publié; c'est pourquoi la valeur de l'Indice des prix de la viande concernant les mois les plus récents est obtenue en panachant des projections chiffrées et des prix avérés. Ceci peut parfois donner lieu à des révisions non négligeables de la valeur finale de cet Indice, lesquelles peuvent, par suite, impliquer une modification de la valeur de l'Indice FAO des prix des aliments.

Télécharger l'ensemble des données: Excel, CSV

| Pour plus d'informations contactez-nous.


Télécharger l'ensemble des données: Excel