FAO.org

Accueil > Situation alimentaire mondiale > Indice FAO des prix des produits alimentaires
Situation alimentaire mondiale

Indice FAO des prix des produits alimentaires

L'indice FAO des prix des produits alimentaires mesure la variation mensuelle des cours internationaux d'un panier de denrées alimentaires. Il est établi à partir de la moyenne des indices de prix de cinq catégories de produits, pondérés en fonction de la part moyenne à l'exportation de chacune des catégories pour la période 2002-2004.

Dates de sortie mensuelle pour 2016 : 7 janvier, 4 février, 3 mars, 7 avril, 5 mai, 2 juin, 7 juillet, 4 août, 8 septembre, 6 octobre, 10 novembre, 8 décembre.

Pour plus d'informations (dans toutes les langues), veuillez consulter le dossier spécial publié dans l’édition de novembre 2013 des Perspectives de l’alimentation. Une version plus développée de l'article, contenant plus de détails techniques est disponible uniquement en anglais.

L'Indice FAO des prix des produits alimentaires est en hausse pour le cinquième mois consécutif

Date de parution: 07/07/2016

» L’Indice FAO des prix des produits alimentaires* s’est établi en moyenne à 163,4 points en juin 2016, soit 6,6 points (4,2 pour cent) de plus qu’en mai, mais encore un pour cent en deçà de sa valeur de juin 2015. Il s’agit non seulement du cinquième mois consécutif de hausse de l’Indice mais aussi de la plus forte augmentation mensuelle enregistrée sur les quatre dernières années. Tous les sous-indices ont connu une progression de leur valeur en juin, exception faite de celui des huiles végétales. Les prix du sucre se sont envolés alors que ceux de la viande, des céréales et des produits laitiers ont progressé dans une moindre mesure.

» L'Indice FAO des prix des céréales a été de 156,9 points en moyenne en juin, en hausse de 4,4 points (2,9 pour cent) par rapport au mois de mai, mais inférieur de 3,9 pour cent à son niveau de juin 2015. La hausse du mois dernier tenait presque exclusivement à l'augmentation des cours du maïs, principalement due aux faibles disponibilités exportables du Brésil. Les cours du blé ont progressé pendant la première quinzaine du mois, puis la tendance s'est inversée à l'annonce de rendements historiques aux États-Unis d'Amérique et d'une meilleure récolte que prévu dans la région de la mer Noire. Les cours internationaux du riz sont demeurés presque inchangés par rapport à leur niveau du mois de mai, l'intérêt moindre des acheteurs compensant la pression haussière exercée par des disponibilités exportables globalement limitées.

» L'Indice FAO des prix des huiles végétales s'est établi en moyenne à 162,1 points en juin, soit 1,3 point (0,8 pour cent) de moins qu'en mai. Ce fléchissement découle principalement d'une baisse des cours de l'huile de palme du fait d'une demande moindre à l'importation au niveau mondial et d'une remontée saisonnière de la production en Indonésie et en Malaisie. Les perspectives relatives à une offre abondante d'huiles de tournesol et de colza ont également pesé sur l'Indice. À l'inverse, les cours de l'huile de soja ont augmenté, sous l'effet d'une réduction des disponibilités exportables en Amérique du Sud et de perspectives de production moins favorables que prévu pour 2016-2017.

» L'Indice FAO des prix des produits laitiers affichait une valeur moyenne de 137,9 points en juin, soit une hausse de 9,9 points (7,8 pour cent) par rapport à mai. Tous les sous-indices ont progressé. En effet, des perspectives incertaines concernant la production laitière en Océanie pour 2016-2017 et un ralentissement de la croissance de la production laitière dans l'Union européenne en avril ont fait grimper les cours. Malgré l'ampleur de la hausse, il ne s'agit que d'une remontée par rapport aux faibles niveaux enregistrés les trois mois précédents. Par rapport à juin 2015, l'Indice des prix des produits laitiers a chuté de 23 points (14 pour cent).

» L'Indice FAO des prix de la viande* s'est établi en moyenne à 158,3 points en juin, soit une hausse de 3,8 points (2,4 pour cent) par rapport à sa valeur révisée de mai. Pour le cinquième mois consécutif, les cours moyens de toutes les catégories de viande ont progressé, en particulier ceux de la viande de porc et de la viande d’ovins; ceux de la viande bovine et de la volaille ont augmenté dans une moindre mesure. Dans l'Union européenne, la pénurie de porcs destinés à l'abattage et la diminution du poids en carcasse ont réduit l'offre et fait bondir les prix à l'exportation. Dans le même temps, le recul des disponibilités exportables en viande d’ovins et de bovins a fait monter les cours en Océanie. Les cours de la viande de volaille ont enregistré une hausse modérée mais constante (10 pour cent) depuis janvier: le Brésil, en particulier, a vu ses ventes croître fortement, surtout à destination de l'Arabie saoudite et du Japon.

» L’Indice FAO des prix du sucre s’élevait en moyenne à 276,0 points en juin, soit 35,6 points (14,8 pour cent) de plus qu’en mai. Cette forte hausse s'explique principalement par de moins bonnes perspectives de production au Brésil, premier producteur et exportateur mondial de sucre, suite aux fortes pluies qui ont freiné la récolte et influé sur les rendements. En outre, étant donné que les précipitations ont tendance à réduire la quantité de sucre qu'il est possible de produire à partir d'une tonne de canne, des volumes plus importants de canne ont été réaffectés à la fabrication d'éthanol, ce qui a également contribué à soutenir les cours.

* À la différence des autres catégories de produits, la plupart des prix utilisés pour calculer l'Indice FAO des prix de la viande ne sont pas disponibles au moment où l'Indice général est calculé et publié; c'est pourquoi la valeur de l'Indice des prix de la viande concernant les mois les plus récents est obtenue en panachant des projections chiffrées et des prix avérés. Ceci peut parfois donner lieu à des révisions non négligeables de la valeur finale de cet Indice, lesquelles peuvent, par suite, impliquer une modification de la valeur de l'Indice FAO des prix des aliments.

Télécharger l'ensemble des données: Excel, CSV

| Pour plus d'informations contactez-nous.


Télécharger l'ensemble des données: Excel