FAO.org

Accueil > Situation alimentaire mondiale > Indice FAO des prix des produits alimentaires
Situation alimentaire mondiale

Indice FAO des prix des produits alimentaires

L'indice FAO des prix des produits alimentaires mesure la variation mensuelle des cours internationaux d'un panier de denrées alimentaires. Il est établi à partir de la moyenne des indices de prix de cinq catégories de produits, pondérés en fonction de la part moyenne à l'exportation de chacune des catégories pour la période 2002-2004.

Dates de sortie mensuelle pour 2015 : 8 janvier, 5 février, 5 mars, 2 avril, 7 mai, 4 juin, 9 juillet, 6 août, 10 septembre, 8 octobre, 5 novembre, 3 décembre.

Veuillez noter que la version de novembre 2013 de l’Indice FAO des prix des produits alimentaires introduit un certain nombre de révisions dans la façon dont l’Indice FAO est calculé, notamment des modifications dans la couverture des produits de base. Les changements apportés ne modifient pas significativement les valeurs des séries. L’Indice FAO des prix des produits alimentaires révisé a également été étendu jusqu’en 1961.

Pour plus d'informations (dans toutes les langues), veuillez consulter le dossier spécial publié dans l’édition de novembre 2013 des Perspectives de l’alimentation. Une version plus développée de l'article, contenant plus de détails techniques est disponible uniquement en anglais.

L'indice FAO des prix des aliments continue de chuter en mars et recule de 40 points par rapport à l'année dernière

Date de parution: 02/04/2015

» L'Indice FAO des prix des produits alimentaires s'est établi en moyenne à 173,8 points en mars 2015; il a ainsi perdu 2,6 points (1,5 pour cent) par rapport à février et près de 40 points (18,7 pour cent) par rapport à mars 2014. Les prix du sucre ont accusé une chute particulièrement forte en mars, ceux des huiles végétales, des céréales et de la viande ont baissé légèrement. En revanche, les valeurs des produits laitiers ont augmenté pour le deuxième mois consécutif, à rebours de la tendance négative générale qui a dominé les autres marchés de produits. Dans l'ensemble, sauf un répit en octobre 2014, l'Indice a baissé de manière continue depuis avril 2014, en raison d'une offre mondiale abondante de la plupart des produits qui le composent.

» L'Indice FAO des prix des céréales atteignait en moyenne 169,8 points en mars, soit une baisse de 1,9 point (1,1 pour cent) par rapport au mois de février et de 39 points (18,7 pour cent) en intervalle annuel glissant. Après une reprise de courte durée vers la fin de 2014, l'Indice est reparti à la baisse depuis le début de 2015, sous le poids exercé par des disponibilités exportables importantes sur les cours internationaux. En mars, les prix du blé et du maïs ont fléchi de près de 2 pour cent par rapport à février, sous l'effet d'une forte concurrence à l'exportation et de perspectives de production qui s'annoncent globalement favorables pour 2015.

» L'Indice FAO des prix des huiles végétales était de 151,7 points en moyenne en mars, soit près de 5 points de moins (3,1 pour cent) qu'en février; il atteint ainsi son plus bas niveau depuis septembre 2009. Ce sont l'huile de palme et l'huile de soja qui ont entraîné cette chute. Les cours de l'huile de palme ont encore reculé car la demande mondiale à l'importation reste faible; quant à la baisse des prix de l'huile de soja, elle résulte de plusieurs facteurs, notamment une récolte de soja qui s'annonce exceptionnelle en Amérique du Sud, une augmentation des stocks mondiaux et des plantations de soja qui devraient atteindre des superficies records aux États-Unis. La stagnation des prix du pétrole brut à un bas niveau a également continué de peser sur l'ensemble du groupe des huiles végétales.

» L'Indice FAO des prix des produits laitiers s'est établi en moyenne à 184,9 points en mars, soit une embellie de 3,0 points (1,7 pour cent) par rapport à février; il est ainsi en hausse pour le deuxième mois consécutif. Les augmentations ont été particulièrement prononcées pour le lait entier en poudre (en hausse de 10,7 pour cent), suivi par le lait écrémé en poudre (en hausse de 7,0 pour cent) et le beurre (en hausse de 2,1 pour cent). Les cours du fromage ont en revanche reculé de 3 pour cent. L'inversion de la tendance à la baisse des prix mondiaux des produits laitiers, qui a prévalu entre mars 2014 et janvier 2015, est due principalement à l'offre limitée à l'exportation depuis l'Océanie et l'Europe.

» L'Indice FAO des prix de la viande* valait en moyenne 177,0 points en mars, ayant perdu 1,8 point (1,0 pour cent) par rapport à sa valeur révisée de février. Ce fléchissement s'explique essentiellement par le recul des cours de la viande de porc et de volaille. Les prix de la viande ovine se sont également tassés, tandis que les cours de la viande bovine sont demeurés globalement inchangés. Après avoir atteint un pic historique en août dernier, l'Indice baisse tous les mois. La chute des prix est due à plusieurs facteurs importants, notamment une contraction de la demande à l'importation en Asie, où plusieurs pays affichent des gains de production considérables, et dans la Fédération de Russie, qui continue d'imposer des restrictions aux importations.

» L'Indice FAO des prix du sucre affichait une valeur moyenne de 187,9 points en mars, cédant 19,1 points (9,2 pour cent) par rapport à février et atteignant son niveau le plus bas depuis février 2009. Cette baisse reflète l'amélioration des perspectives de récolte dans les principaux pays producteurs de sucre, en particulier le Brésil, plus grand producteur et exportateur mondial de cette denrée, mais aussi la dépréciation continue de la monnaie brésilienne (le réal) par rapport au dollar des États-Unis, lequel a chuté de plus de 10 pour cent au cours du mois.

* À la différence des autres catégories de produits, la plupart des prix utilisés pour calculer l'Indice FAO des prix de la viande ne sont pas disponibles au moment où l'Indice général est calculé et publié; c'est pourquoi la valeur de l'Indice des prix de la viande concernant les mois les plus récents est obtenue en panachant des projections chiffrées et des prix avérés. Cette circonstance peut parfois donner lieu à des révisions non négligeables de la valeur finale de cet indice, lesquelles peuvent, par suite, impliquer une modification de la valeur de l'Indice FAO des prix des produits alimentaires. L'Indice FAO des prix de la viande a dû être révisé à la baisse en janvier (6,7 points) et février (3 points) en raison du net recul des prix à l'exportation aux États-Unis.

Télécharger l'ensemble des données: Excel, CSV

| Pour plus d'informations contactez-nous.


Télécharger l'ensemble des données: Excel