FAO.org

Accueil > Situation alimentaire mondiale > Indice FAO des prix des produits alimentaires
Situation alimentaire mondiale

Indice FAO des prix des produits alimentaires

L'indice FAO des prix des produits alimentaires mesure la variation mensuelle des cours internationaux d'un panier de denrées alimentaires. Il est établi à partir de la moyenne des indices de prix de cinq catégories de produits, pondérés en fonction de la part moyenne à l'exportation de chacune des catégories pour la période 2002-2004.

Dates de sortie mensuelle pour 2015 : 8 janvier, 5 février, 5 mars, 2 avril, 7 mai, 4 juin, 9 juillet, 6 août, 10 septembre, 8 octobre, 5 novembre, 3 décembre.

Veuillez noter que la version de novembre 2013 de l’Indice FAO des prix des produits alimentaires introduit un certain nombre de révisions dans la façon dont l’Indice FAO est calculé, notamment des modifications dans la couverture des produits de base. Les changements apportés ne modifient pas significativement les valeurs des séries. L’Indice FAO des prix des produits alimentaires révisé a également été étendu jusqu’en 1961.

Pour plus d'informations (dans toutes les langues), veuillez consulter le dossier spécial publié dans l’édition de novembre 2013 des Perspectives de l’alimentation. Une version plus développée de l'article, contenant plus de détails techniques est disponible uniquement en anglais.

L'Indice FAO des prix des produits alimentaires est tombé à son plus bas niveau depuis septembre 2009

Date de parution: 04/06/2015

» L'Indice FAO des prix des produits alimentaires* s'est établi en moyenne à 166,8 points en mai 2015, en baisse de 2,4 points (1,4 pour cent) par rapport au mois d'avril et de 43,6 points (20,7 pour cent) en intervalle annuel glissant. Le fléchissement du mois dernier est dû principalement aux céréales et aux produits laitiers, mais les cours de la viande ont également chuté. En revanche, les marchés des huiles et du sucre ont progressé. La moyenne affichée en mai place ainsi l'Indice FAO des prix des produits alimentaires à son niveau le plus faible depuis septembre 2009.

» L'Indice FAO des prix des céréales s'est établi en moyenne à 160,8 points en mai; il a ainsi perdu 6,4 points (3,8 pour cent) par rapport au mois d'avril et 46 points (22,4 pour cent) par rapport à mai 2014. Des stocks abondants ainsi que des perspectives de récolte généralement favorables pour cette année ont continué de maintenir une pression à la baisse sur les prix internationaux. En outre, de nombreux pays importateurs ont reporté leurs achats plus tard cette année, ce qui a laissé présager un ralentissement des échanges et a également contribué à la baisse générale des prix. La moyenne de mai a été la plus faible depuis juillet 2010.

» L'Indice FAO des prix des huiles végétales était de 154,1 points en moyenne en mai, soit 3,9 points (2,6 pour cent) de plus qu'en avril. Il reste néanmoins inférieur de 41 points (21 pour cent) en intervalle annuel glissant. La hausse est due à l'augmentation des cours de l'huile de palme et de l'huile de soja. Les prix de l'huile de palme ont grimpé en raison principalement des craintes accrues que suscite l'évolution d'El Niño dont les effets pourraient affecter la production en Asie du Sud-Est, tandis que les cours de l'huile de soja ont progressé essentiellement à la faveur d'une reprise de la demande d'importation, en particulier de la Chine. Les cours de l'huile de tournesol et de l'huile de colza ont aussi grimpé car la production mondiale et les disponibilités exportables s'annoncent moins abondantes que prévu.

» L'Indice FAO des prix des produits laitiers s'est établi en moyenne à 167,5 points en mai, en baisse de 5 points (2,9 pour cent) par rapport à avril. Le lait en poudre et le beurre ont été les principaux produits concernés tandis que les prix du fromage sont restés stables. La faiblesse persistante des prix qui caractérise les marchés mondiaux est due aux stocks invendus importants en Nouvelle Zélande et à l'accumulation de disponibilités exportables en Europe, d'autant que, dans l'hémisphère Nord, la production atteint son pic saisonnier. Les incertitudes concernant le niveau des achats de lait en poudre par la Chine en 2015 continuent de peser sur le marché, mais la baisse des prix a stimulé l'intérêt des acheteurs au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

» L'Indice FAO des prix de la viande* valait en moyenne 171 points en mai, ayant perdu 1,7 point (1,0 pour cent) par rapport à sa valeur révisée d'avril. En général, l'affaiblissement des prix de la viande en provenance des États-Unis continue de peser sur l'indice. Dans l'ensemble, les prix internationaux de la viande bovine et de la viande ovine ont baissé tandis que ceux de la volaille et de la viande de porc n'ont guère varié. Dans le cas de la viande de volaille, les restrictions à l'importation imposées par certains pays en raison des foyers de grippe aviaire extrêmement pathogène présents dans certains États américains ont également eu une incidence sur les prix. Après avoir diminué depuis juin 2014, les prix de la viande porcine ont été relativement stables en avril et mai et les prix européens se sont notamment stabilisés.

» L'Indice FAO des prix du sucre s'est établi en moyenne à 189,3 points en mai, en hausse de 3,7 points (2,0 pour cent) par rapport à avril 2015. La hausse enregistrée en mai, qui est le premier rebond significatif depuis octobre dernier, est due principalement au lent démarrage de la campagne de broyage dans le centre et le sud du Brésil, les prix du sucre brut restant sous la pression des disponibilités abondantes et des excédents qui se sont accumulés en 2014-2015.

* À la différence des autres catégories de produits, la plupart des prix utilisés pour calculer l'Indice FAO des prix de la viande ne sont pas disponibles au moment où l'Indice général est calculé et publié; c'est pourquoi la valeur de l'Indice des prix de la viande concernant les mois les plus récents est obtenue en panachant des projections chiffrées et des prix avérés. Cette circonstance peut parfois donner lieu à des révisions non négligeables de la valeur finale de cet indice, lesquelles peuvent, par suite, impliquer une modification de la valeur de l'Indice FAO des prix des produits alimentaires.  

Télécharger l'ensemble des données: Excel, CSV

| Pour plus d'informations contactez-nous.


Télécharger l'ensemble des données: Excel