Contribución de la FAO a la Cumbre Mundial sobre el Desarrollo Sostenible, 2002 FAO
ArabicEnglishFrançaisEspañol
Sommet mondial du développement durable 2002

Les forêts et les terres boisées sont indispensables à la vie de l'homme qui en tire de nombreux biens et services. Elles contribuent fortement à équilibrer l'environnement et renferment une grande partie de la diversité génétique essentielle à l'amélioration future des espèces végétales et animales. La survie des forêts est primordiale pour la durabilité d'autres ressources aussi précieuses que l'eau et les sols, desquelles dépend le développement. En outre, dans toutes les sociétés, des valeurs culturelles et spirituelles sont rattachées aux forêts.

Les forêts et la foresterie font partie du mandat de la FAO depuis la création de l'Organisation en 1945. Aujourd'hui, le Programme des forêts de la FAO affronte une des questions les plus importantes, complexes et controversées des temps modernes - comment utiliser les arbres, les forêts et les autres ressources pour améliorer les conditions économiques, environnementales, sociales et culturelles des populations, tout en veillant à la conservation de la ressource afin de satisfaire les besoins des générations à venir.

Le rôle de maître d'œuvre de la FAO

En 1992, la Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement (CNUED) a approuvé Action 21, un programme d'action mondial sur le développement durable. Dans ce cadre, le Département des forêts de la FAO a été invité à jouer le rôle de maître d'œuvre du Chapitre 11, "Lutte contre le déboisement."

Le Chapitre 11 couvre quatre domaines d'activité:

Maintenir les rôles et fonctions multiples de tous les types de forêts, terres forestières et savanes boisées;

Améliorer la protection, l'aménagement durable et la conservation des arbres, des forêts et le verdissage des zones dégradées, grâce à la régénération des forêts, au boisement, à la reforestation et autres mesures;

Promouvoir une utilisation et une évaluation efficaces pour se réapproprier les biens et services offerts par les forêts, terres forestières et terres boisées; et

Mettre en place et/ou renforcer les moyens de planification, d'évaluation et d'observation systématique des forêts et programmes, projets et activités apparentés, y compris le commerce et les processus qui s'y rattachent.

En tant que maître d'œuvre, la FAO travaille en étroite collaboration avec d'autres organisations internationales et gouvernements pour l'application du Chapitre 11 et le renforcement des partenariats dans ce processus. La FAO collabore également avec les organisations non gouvernementales, coordonnant l'organisation de réunions et développant la communication et le partage d'informations.

Une des premières responsabilités du maître d'œuvre est de rendre compte de l'exécution des chapitres d'Action 21 de son ressort, ce qui se fait généralement par le biais de rapports servant de documents de travail, que le Secrétaire général de l'ONU soumet ensuite à la Commission du développement durable (CDD).


Accueil


Rôle de maître d'oeuvre de la FAO
Agriculture, terre et développement rural
Terres
Montagnes
Action 21 Sommet mondial du
développement durable
Commission du
développement durable