Contribución de la FAO a la Cumbre Mundial sobre el Desarrollo Sostenible, 2002 FAO
ArabicEnglishFrançaisEspañol
Sommet mondial du développement durable 2002

Les montagnes sont des écosystèmes fragiles, d'une importance fondamentale comme "châteaux d'eau" de la planète, réservoirs d'une riche diversité biologique, zones de loisirs, et centres d'intégrité et de patrimoine culturels. Elles occupent environ un cinquième des terres émergées de la planète, constituent un milieu vital pour environ un dixième de l'humanité et offrent des biens et des services à plus de la moitié de la population mondiale. L'utilisation rationnelle et respectueuse des fragiles ressources d'altitude représente un des plus grands enjeux d'aménagement durable des montagnes.

La FAO détient une longue histoire et tradition en matière de mise en valeur durable des montagnes et d'aménagement des bassins versants. Le programme actuel met l'accent sur les activités de développement humain, outre les problèmes techniques comme la conservation des sols et des eaux. La participation des communautés autochtones à la planification et l'exécution des activités de conservation et de développement des terres d'altitude est jugée essentielle à toute approche de développement durable.

Le rôle de maître d'œuvre de la FAO

En 1992, la Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement (CNUED) a approuvé un Programme d'action mondial sur le développement durable (Action 21). Dans ce cadre, le Département des forêts de la FAO a été nommé maître d'œuvre du Chapitre 13 "Gestion des écosystèmes fragiles: mise en valeur durable des montagnes". Pour s'acquitter de son rôle, la FAO travaille en collaboration avec d'autres organisations internationales et gouvernements pour exécuter le Chapitre 13 et renforcer les partenariats. En outre, la FAO travaille en coopération étroite avec les organisations non gouvernementales (ONG), avec lesquelles elle coordonne les réunions et la communication et le partage d'informations.

Une des premières tâches du maître d'œuvre est de rendre compte de l'exécution d'Action 21, généralement par le biais de rapports qui servent de documents de travail, avant de devenir des rapports du Secrétaire général de l'ONU à la Commission du développement durable (CDD). La FAO a fait en sorte que le processus d'établissement de rapports pour le Chapitre 13 associe plusieurs autres organismes des Nations Unies, ainsi que des ONG à leur rédaction et leur examen.

Plus récemment et en complément de son rôle de maître d'œuvre, la FAO a été désignée comme organisme chef de file pour coordonner et faciliter les préparatifs en vue de l'Année internationale de la montagne (AIM) en 2002.


Accueil


Rôle de maître d'oeuvre de la FAO
Agriculture, terre et développement rural
Terres
Forêts
Action 21 Sommet mondial du
développement durable
Commission du
développement durable