FAO.org

Accueil > Faim zéro > detail

5 façons dont la FAO aide les personnes en situation d'urgence

Protéger les moyens d’existence sauve des vies


18 Aug 2017

Les catastrophes, tels que les tremblements de terre ou les coups d'état, frappent généralement de manière soudaine, tandis que les sécheresses et les inondations se développent lentement. Ce genre d’urgence a des effets dévastateurs pour tous, mais pour les populations dont les moyens d’existence ou les besoins alimentaires dépendent entièrement de l'agriculture et des ressources naturelles, ces catastrophes peuvent être accablantes. La FAO aborde les situations d'urgence avec une variété de moyens allant de l’alerte précoce et la préparation aux désastres à la reconstruction des moyens d’existence afin de rendre les communautés plus résilientes.

Voici seulement cinq des nombreux moyens dont la FAO supporte les personnes durant ou après une situation d'urgence:

1. Alerte précoce. Action rapide.

De nombreuses crises, telles que catastrophes naturelles, sont en grande partie inévitables, mais une alerte précoce et une action rapide peuvent en atténuer les impacts. Par exemple, la FAO utilise des drones aériens sans pilote pour détecter les conditions pouvant entraîner des invasions du criquet pèlerin ou recueillir des données sur l'endroit où les systèmes agricoles sont particulièrement vulnérables aux catastrophes naturelles.

2. Investir dans les populations et les économies locales

Les programmes de transferts monétaires (qui sont des sommes d’argent versées de façon périodique aux ménages pauvres), de bons et de travail contre rémunération permettent aux populations de répondre à leurs besoins les plus urgents et de décider quels biens et services elles souhaitent acheter sur les marchés locaux. Ces programmes deviennent rapidement un élément clé des opérations de relèvement de la FAO car ils contribuent rapidement au renforcement de la sécurité alimentaire et à la nutrition des populations vulnérables. La FAO a vu ces programmes augmenter la consommation alimentaire quotidienne, améliorer la nutrition des populations, augmenter les effectifs scolaires, réduire le travail des enfants et accroître les investissements agricoles.

3. Aider les populations à subvenir à leurs besoins 

Souvent, en période de crises ou de catastrophes naturelles, les populations perdent leurs terres, leur bétail, leur matériel agricole ou d'autres actifs, les empêchant de reprendre leurs moyens d’existence.

Pendant et après une situation d'urgence, la FAO distribue des kits agricoles (semences, outils et engrais) afin que les agriculteurs puissent cultiver leur nourriture et gagner un revenu dès que possible. La FAO fournit également des vaccins ou d'autres services vétérinaires pour protéger le bétail – moyens d’existence importants pour de nombreuses familles rurales. Par exemple, en Haïti, des milliers de bétail sont morts dans l'ouragan Matthew et beaucoup de ceux qui ont survécu étaient malades. Haïti a très peu de vétérinaires publics et ces derniers n'étaient pas équipés pour soigner tous les animaux dans le besoin. Suite à l’ouragan Matthew, la FAO a organisé des cliniques vétérinaires mobiles pour protéger le bétail des familles vulnérables, bénéficiant à plus de 12 000 personnes.

4. Développer des moyens d’existence résilients

Les personnes dont les moyens d’existence sont résilients sont plus en mesure de prévenir et de réduire l'impact des changements climatiques et des catastrophes sur leur vie. Ils peuvent mieux résister aux dommages ainsi que mieux se relever et s'adapter lorsque les catastrophes ne peuvent être évitées.

En étroite collaboration avec ses partenaires, la FAO travaille dans les pays et régions du monde entier afin d’évaluer les impacts du changement climatique et offre des conseils techniques afin d’adapter l’agriculture aux changements climatiques. Cela inclut l'introduction de cultures résistantes à la sécheresse ou qui se développent dans une chaleur extrême. En utilisant différentes variétés de semences, de meilleurs filets de pêche ou des techniques de rotation des cultures, nous aidons les populations à rendre leurs moyens d’existence plus efficaces dans l’immédiat et plus durables dans l'avenir.

5. Aider à faire de la migration un choix

La FAO contribue à ce que la migration soit un choix et non une nécessité en traitant certaines des causes profondes des migrations, telles que la faim, la pauvreté et les effets du changement climatique.

Les migrants quittent souvent les régions déjà en proie à l’insécurité alimentaire et à des moyens d’existence insuffisants. La FAO aide les communautés de réfugiés et d'accueil à renforcer leurs moyens d’existence ainsi que leur production alimentaire. Au Liban, la FAO et ses partenaires ont aidé les réfugiés syriens et les familles libanaises vulnérables à créer des micro-jardins « murs de jardin », une technique de jardinage qui permet de cultiver des herbes et des légumes à la verticale sans nécessiter de terres arables. Ces micro-jardins utilisent des matériaux facilement disponibles, comme des caisses en plastique, et fournissent la nourriture nécessaire aux familles, en particulier pour les ménages dirigés par des femmes qui ne possèdent pas de terres.

Travailler ensemble

Cette année, nous avons vu quelques-unes des plus grandes crises alimentaires depuis des décennies, avec quatre pays — le nord-est du Nigéria, la Somalie, le Soudan du Sud et le Yémen — en situation sévère d'insécurité alimentaire ou en état de famine. La FAO travaille avec des partenaires clés tels que les agences des Nations Unies, les ONG, les gouvernements et le secteur privé pour faire face aux multiples facettes des situations d'urgence.

Voulez-vous faire partie de notre équipe? 

Joignez notre fichier général pour les interventions d'urgence ou consultez les autres ouvertures de la FAO sur le terrain.

Partagez