FAO.org

Accueil > Lutter contre la faim > detail

Apprenez comment les programmes de transferts monétaires améliorent les conditions de vie en Afrique subsaharienne, et partagez les infographies

Saviez-vous que les programmes de transferts monétaires ont un impact significatif dans les pays d’Afrique subsaharienne?

22 Jan 2014 - Saviez-vous que les programmes de transferts monétaires ont un impact significatif dans les pays d’Afrique subsaharienne? Au Malawi, ces programmes ont aidé des familles à investir dans l’achat d’équipement agricole et dans l’élevage pour produire elles-mêmes les aliments dont elles ont besoin et éviter de recourir pour survivre à des stratégies négatives telles que la mendicité et l’abandon scolaire. Au Kenya, le taux de scolarisation dans l’enseignement secondaire a progressé de 9 pour cent et l’accès aux services de soins de santé préventifs a augmenté de 10 pour cent. 

Les programmes de protection sociale, qui sont de plus en plus appréciés pour promouvoir le développement, fournissent de l’argent aux ménages pour leur permettre de consommer davantage, tout en favorisant et en facilitant l’investissement  dans l’éducation et la santé des enfants.

Dans les pays en développement, les systèmes de protection sociale sont relativement nouveaux. Au cours des vingt dernières années, l’extension de  ces programmes aux couches de la population qui vivent dans l’extrême pauvreté a marqué un réel progrès. 

Durant la décennie écoulée, les gouvernements africains ont été de plus en plus nombreux à lancer des programmes de transferts monétaires pour venir en aide aux ménages les plus pauvres, qui ont une aptitude limitée au travail ou qui s’occupent d’enfants orphelins et vulnérables.

Les transferts monétaires sont pertinents pour les deux facettes de la démarche sur deux fronts de la FAO, dans la mesure où ils atténuent dans l’immédiat la faim et la vulnérabilité des ménages tout en leur donnant la possibilité d’investir dans des activités productives.

Avec l’UNICEF et six pays d’Afrique subsaharienne, la FAO a lancé le projet «De la protection à la production» (PtoP) qui vise à aider les gouvernements à améliorer la conception et la mise en œuvre des programmes de transferts monétaires en mettant à leur disposition des analyses et des informations sur les effets économiques de ces programmes. En outre, nous conseillons les décideurs et les directeurs de programmes et nous leur offrons une formation pour qu’ils puissent améliorer l’impact de ces programmes et les combiner avec d’autres interventions agricoles.

La FAO collabore avec les gouvernements pour évaluer l’impact des programmes de protection sociale et déterminer la dimension des interventions plus classiques dans le secteur agricole. Nous aidons les gouvernements à réfléchir à la cohésion entre les politiques et à la manière de mieux les articuler pour avoir des stratégies de développement rural plus globales.

Les ménages peuvent utiliser les espèces dans l’immédiat pour accroître leurs revenus et dans le même temps ceux des autres ménages de la communauté, par exemple en achetant et en échangeant marchandises et produits. En gros, chaque dollar transféré aux ménages bénéficiaires des programmes peut générer un  revenu d’au moins 2 dollars dans la communauté locale.

Parcourez les infographies sur les transferts monétaires et partagez-les avec vos amis et votre famille !  

Partagez