FAO.org

Accueil > Faim zéro > detail

Si nous devions payer à la nature la facture du gaspillage alimentaire, quel en serait le coût?

L’ensemble des coûts économiques, environnementaux et sociaux du gaspillage alimentaire s’élève approximativement à 2 600 milliards d’USD par an.


17 Sep 2014

Chaque année, 30 pour cent de la production alimentaire mondiale est perdue après récolte ou gaspillée dans les magasins, par les ménages et les services de restauration. Cela représente 750 milliards d'USD en termes de prix à la production ou à l’exploitation, soit près de mille milliards d’USD en valeur commerciale chaque année – la moitié du PIB de l'Italie!

Si la nature nous demandait de régler la facture totale du gaspillage alimentaire, cela coûterait à la société au moins 700 milliards d’USD supplémentaires par an. En effet, la production de ces denrées gaspillées a:

  • provoqué des émissions de gaz à effet de serre et des dommages résultant du changement climatique
  • utilisé de l’eau d’irrigation et aggravé la rareté des ressources en eau
  • causé l’érosion des terres et le défrichement des forêts
  • entraîné la perte de pollinisateurs, de poissons et d'autres éléments de biodiversité.

Mais ce n’est pas tout. 

Les coûts sociaux s’élèveraient à mille milliards d’USD supplémentaires en raison des denrées alimentaires qui n’ont pas été consommées. Cela comprend: l’impact des pesticides sur la santé humaine, la perte de moyens de subsistance due à la raréfaction des ressources naturelles, les conflits induits par la pression sur les ressources naturelles et les subventions dépensées pour produire des denrées qui n’ont servi à rien.

Mais il ne s’agit là que des coûts qui peuvent être calculés. Beaucoup d’autres coûts liés au gaspillage alimentaire ne peuvent être quantifiés. Imaginez si nous avions calculé:

  • la perte de zones humides qui contribuent à purifier l'eau,
  • ou la perte de la biodiversité des pâturages,
  • ou la valeur des poissons rejetés,
  • ou la rareté des intrants agricoles essentiels tels que le phosphore,
  • ou l'augmentation des prix des denrées alimentaires en raison de la baisse de l’offre...

Il sera toujours difficile d’attribuer une valeur monétaire précise aux impacts environnementaux ou sociaux. Cependant, une chose est sûre: que ce soit du point de vue économique, environnemental ou social, il est nécessaire de réduire les gaspillages alimentaires.

Que peut-on faire?

Sensibiliser les consommateurs à la réduction du gaspillage alimentaire.

 

Investir dans l'amélioration des infrastructures après récolte et réduire les pertes de produits alimentaires pour éviter dès le départ d'utiliser inutilement des ressources naturelles, de façon à ce qu’elles soient disponibles pour la prochaine récolte et pour les générations futures

La nourriture commercialisée qui est sur le point d'être gaspillée peut être redistribuée en temps opportun à des organisations caritatives; par ailleurs, lorsque la nourriture n'est pas conforme aux normes de consommation humaine, elle peut servir à nourrir le bétail, de façon à réduire les besoins de production d’aliments pour animaux

Lorsque vous ne gaspillez pas la nourriture, vous économisez les ressources utilisées pour la produire. Réduire le gaspillage doit être une priorité pour tous.  Regardez cette courte vidéo et contribuez à la diffusion de ce message.

Partagez