FAO.org

Accueil > Faim zéro > detail

Les mères et les enfants détiennent la clé de l’amélioration de la nutrition dans le monde

Élever et nourrir des enfants durant les 1000 premiers jours


12 Nov 2014

En vingt ans, la malnutrition chez les mères et les enfants a pratiquement diminué de moitié. Malgré ce progrès, la dénutrition infantile demeure le problème de santé lié à la nutrition qui constitue la charge la plus importante dans le monde.

L’un des aspects les plus problématiques de la dénutrition infantile est qu’elle perpétue le cycle du retard de croissance: les jeunes filles souffrant d’un retard de croissance seront plus tard des mères chétives, qui auront beaucoup plus de probabilités de mettre au monde des enfants de poids insuffisant. Bien que la prévalence du retard de croissance chez les enfants ait reculé de 40 % à 25 % dans le monde, il reste encore beaucoup à faire.

La dénutrition perpétue aussi le cycle de la pauvreté: les enfants sous-alimentés travaillent moins bien à l’école, ce qui les pénalisera pour trouver un emploi et gagner leur vie.

Les 1 000 premiers jours sont la période critique

Les 1 000 premiers jours sont critiques pour la croissance et le développement des enfants. Les troubles du développement découlant d'une dénutrition durant cette période, qui va en gros de la conception jusqu’à l’âge de 24 mois, sont irréversibles. Une bonne nutrition est donc essentielle durant cette période.

Que peut-on faire?

Une bonne nutrition passe par l’éducation nutritionnelle de toute la famille. Il faut en particulier:

  • Veiller à ce que les adolescentes et les femmes aient une alimentation améliorée, en particulier avant et pendant la grossesse et la lactation
  • Allaiter les nourrissons exclusivement au sein pendant les six premiers mois
  • À partir de 6 mois, poursuivre l’allaitement au sein, et le compléter par divers aliments riches en nutriments (céréales, légumineuses, fruits, légumes, viande et laitages)
  • Prévoir des sessions de formation sur divers thèmes liés à la nutrition (hygiène alimentaire, lavage des mains, compléments alimentaires adaptés à l’âge, sélection d’aliments pour la préparation de collations et de repas nutritifs, etc.).

La nutrition maternelle et infantile fait partie des nombreuses questions dont traitera la Deuxième Conférence internationale sur la nutrition (CIN2), organisée conjointement à Rome par la FAO et l’OMS du 19 au 21 novembre. La Conférence rassemblera des ministres et de hauts responsables politiques de différents pays dans les domaines de l’agriculture, de la nutrition et de la santé, pour débattre de l’approche à adopter pour faire face aux principaux problèmes nutritionnels de notre époque.

Partagez