FAO.org

Accueil > Faim zéro > detail

7 règles générales à suivre en aquaponie

Une nouvelle approche de production alimentaire durable pour changer le monde


19 Aug 2015

D’une petite installation avec lits de culture à Bangkok, à une installation de culture en eau profonde en pleine production pour 120 ménages en Éthiopie, l’aquaponie est en train de démontrer qu’elle offre un réel potentiel pour produire des aliments de manière durable à tout moment et en tout lieu. L’aquaponie, qui associe l’aquaculture (élevage d’animaux aquatiques tels que poissons, escargots ou crevettes en réservoirs) à l’hydroponie (culture de plantes dans l’eau), est une méthode « propre et verte » pour cultiver des plantes dans des systèmes à recirculation d’eau.  

À ce jour, plus de 150 légumes, herbes, fleurs et arbustes différents ont été cultivés avec succès dans des systèmes aquaponiques, qu’il s’agisse d’installations de recherche, d’installations domestiques et d’installations commerciales.  

Que vous méditiez de démarrer votre installation d’aquaponie chez vous, de développer un projet aquaponique de grande ampleur, ou de faire la démonstration d’une installation aquaponique artisanale dans une salle de classe, voici sept règles à suivre : 

  1. Choisir avec soin le réservoir. Les réservoirs à poissons jouent un rôle crucial dans toute installation aquaponique. Tous les réservoirs conviennent, mais les ronds à fond plat ou conique sont conseillés car ils sont plus faciles à nettoyer. Important : utilisez autant que possible des réservoirs en fibre de verre ou en plastique dur inerte, car ce sont des matériaux solides qui ont une durée de vie plus longue.  
  2. Assurer une aération et une circulation de l’eau adéquates. Cela signifie que vous devez utiliser des pompes à eau et à air pour que l’eau ait une teneur élevée en oxygène dissous et circule bien de façon à ce que vos animaux, vos bactéries et vos plantes soient en bonne santé.  Important : les frais d’électricité représentent une part importante du budget de ces systèmes, alors choisissez les pompes et les sources d’énergie avec attention, et envisagez le photovoltaïque, si possible.
  3. Surveiller la qualité de l’eau. L’eau est l’élément vital d’un système aquaponique. C’est le milieu à travers lequel tous les nutriments essentiels sont transportés jusqu’aux plantes, et celui dans lequel vivent les poissons.  Cinq paramètres clés de la qualité de l’eau doivent être suivis et contrôlés : l’oxygène dissous (5 mg/litre), le pH (6–7), la température (18–30 °C), la teneur totale en azote et l’alcalinité de l’eau. Important : La chimie de l’eau peut sembler compliquée, mais en réalité elle est relativement facile à gérer avec l’aide de kits de tests courants.
  4. Évitez de surpeupler les réservoirs. Votre système aquaponique sera plus facile à gérer et il sera protégé contre les chocs et l’effondrement de la croissance si la densité de peuplement n’est pas trop élevée. La densité recommandée est de 20 kg/1 000 litres, ce qui laisse suffisamment de place pour que les plantes puissant pousser. Important : avec des densités de peuplement plus élevées, on peut  produire plus d’aliments dans un même espace, mais la gestion est beaucoup plus complexe.    
  5. Évitez de suralimenter les poissons et supprimez tous les aliments non consommés. Les déchets et les aliments non consommés sont très nocifs pour les animaux aquatiques car ils peuvent pourrir à l’intérieur du système. La nourriture en putréfaction peut causer des maladies et absorber tout l’oxygène dissous.  Important : Nourrissez les animaux chaque jour, mais retirez les aliments non consommés au bout de 30 minutes et ajustez en conséquence la portion du jour suivant.  
  6. Choisissez judicieusement les plantes et espacez-les comme il convient. Plantez des légumes à cycle de croissance court (salades) en intercalaire avec des cultures à cycle de croissance plus long (aubergines). En replantant constamment des légumes tendres, telles que des laitues, en intercalaire avec de grandes plantes à fruits on obtient un environnement naturellement ombragé. Important: en général, les plantes vertes à feuilles se développent très bien en aquaponie, tout comme quelques légumes-fruits très appréciés, dont les tomates, les concombres et les poivrons.
  7. Maintenir un équilibre entre les plantes et les animaux. Un système de culture par lots permet de maintenir une récolte régulière d’animaux aquatiques et de légumes, de manière à garder un niveau de production consistant et à maintenir un équilibre constant entre les poissons et les plantes. Important : Il est important d’avoir une source sûre de jeunes plantes et de jeunes poissons aussi assurez-vous que la question de l’approvisionnement est prise en considération au stade de la planification.

Partagez ces règles avec vos amis et informez-vous sur l’aquaponie et sur la manière de gérer votre propre installation auprès d’experts de la FAO. Utilisez la Plateforme TECA  pour des conseils pratiques sur la construction et la gestion, ou le manuel complet de la FAO sur l’aquaponie (en anglais) pour une étude approfondie des aspects techniques.  

Partagez