FAO.org

Accueil > Faim zéro > detail

Conclure l’Année internationale des sols (AIS)

Les 6 enseignements clés tirés de #IYS2015


25 Nov 2015

En 2015, nous avons célébré à juste titre «l’Année internationale des sols». Les sols sont à la base de toute notre production alimentaire agricole et animale. Ils constituent une source de bois pour la production de carburant et ils filtrent l’eau que nous buvons et dans laquelle les poissons vivent. Nous les utilisons pour les constructions, ils servent en effet de support à nos maisons et à nos infrastructures.

En cette fin d’Année internationale des sols (IYS 2015), voici les six principales leçons que nous avons tirées. Pour promouvoir des sols sains pour une vie saine, partagez les phrases surlignées précédées du hashtag #LeSaviezVoussur votre compte Twitter en sélectionnant le texte ci-dessous.

1. Les sols stockent et filtrent l’eau, contribuant ainsi à la sécurité alimentaire

Seuls des sols fonctionnels permettent de fournir de l’eau propre et de résister aux  inondations et à la sécheresse. Le sol piège en effet les polluants contenus dans l’eau d’infiltration et les empêche d’atteindre l’eau souterraine. De plus, le sol recueille l’eau, la stocke et la rend disponible pour les cultures.

#LeSaviezVous: Sur les 1,4 milliard d'ha de terres cultivées dans le monde, environ 80 pour cent ne sont pas irriguées et assurent environ 60 pour cent de la production agricole mondiale.

2. Les sols contribuent à lutter contre le changement climatique et à s’adapter à ses effets car ils jouent un rôle essentiel dans le cycle du carbone

Quand ils sont gérés de façon durable, les sols peuvent jouer un rôle important en faveur de l’atténuation du changement climatique en stockant le carbone (séquestration) et en diminuant les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. La FAO encourage une approche unifiée, connue sous le nom d’agriculture intelligente face au climat, qui vise à favoriser les conditions politiques, techniques et d’investissement permettant de soutenir les efforts déployés par les pays membres en vue d’atteindre la sécurité alimentaire dans le contexte du changement climatique.

#LeSaviezVous: Les sols peuvent séquestrer environ 20 PgC (pétagrammes de carbone) en 25 ans, soit plus de 10 pour cent des émissions de gaz à effet de serre dont l’homme est responsable.

3. Les sols sont à l’origine de la végétation que l'on cultive ou gère pour produire des aliments, des fibres, des combustibles et des produits médicinaux

Un sol fertile favorise la croissance des plantes car il leur fournit des nutriments, fait office de réservoir d’eau et sert de support aux plantes qui s’y enracinent. En échange, la végétation, la couverture forestière et les forêts empêchent la dégradation des sols et la désertification en les stabilisant, en assurant la rétention de l’eau et le cycle des éléments nutritifs; et en atténuant l’érosion provoquée par l’eau et le vent.

#LeSaviezVous: La teneur en nutriments des tissus des plantes est directement liée à la teneur en éléments nutritifs du sol et à sa capacité à favoriser l’échange d’éléments nutritifs et d’eau avec les racines des plantes.

4.Un sol sain est un sol vivant. Les sols abritent un quart de la biodiversité de la planète

Nulle part dans la nature on ne retrouve une densité d’espèces aussi importante que dans les communautés du sol. Les systèmes agricoles et les pratiques agro-écologiques qui veillent tout particulièrement à entretenir la biodiversité des sols – comme l’agriculture biologique, la culture sans labour, la rotation des cultures et l’agriculture de conservation – peuvent accroître durablement la productivité agricole sans dégrader les ressources en sols et en eau.

#LeSaviezVous: Un seul mètre carré de sol forestier peut contenir plus de 1 000 espèces d’invertébrés.

5. Des sols sains sont le fondement d’une production alimentaire saine

L’offre alimentaire dépend des sols. De nombreuses approches agricoles encouragent la gestion durable des sols en vue d’améliorer la productivité, comme l’agroécologie, l’agriculture de conservation, l’agriculture biologique, l’agriculture sans labour et l’agroforesterie.

#LeSaviezVous: À l’horizon 2050, la production agricole devra augmenter de 60 pour cent pour satisfaire la demande mondiale de denrées alimentaires et de près de 100 pour cent dans les pays en développement.

6. Les sols sont une ressource non renouvelable et leur préservation est essentielle pour garantir la sécurité alimentaire

Les sols sont une ressource limitée, ce qui signifie que leur perte et leur dégradation ne sont pas récupérables au cours d’une vie humaine. Il est donc impératif d’assurer une gestion durable des sols agricoles du monde et d’œuvrer en faveur d’une production durable afin d’inverser la tendance de la dégradation des sols et de garantir la sécurité alimentaire mondiale actuelle et future.

#LeSaviezVous: 33 pour cent des sols sont modérément ou gravement dégradés en raison de l’érosion, de la salinisation, du compactage, de l’acidification et de la pollution chimique.

Partagez