FAO.org

Accueil > Faim zéro > detail

Des robots volants pour la sécurité alimentaire

Découvrez de quelle manière les drones peuvent aider à relever les défis actuels en matière d’alimentation


10 Aug 2016

Quelle est la première chose qui vous vient à l'esprit lorsque vous pensez aux drones? Essentiellement connus au départ pour leur utilisation à des fins militaires, des chercheurs, des organisations humanitaires, des gouvernements et des entreprises privées s’intéressent de plus en plus aux différentes façons dont les drones peuvent être utilisés à bon escient. Également appelés véhicules aériens sans pilote ou UAV, ces robots volants ont commencé à transformer divers secteurs, notamment celui de l'agriculture.

Dans la série de podcasts Faim Zéro, la FAO examine ce que la technologie des drones peut apporter à l'agriculture.

Partons à la découverte de trois destinations afin de comprendre de quelle manière les drones peuvent appuyer et améliorer la production alimentaire.

1. Aider les gouvernements et les agriculteurs

Les drones utilisés dans l’agriculture peuvent être équipés de matériel photogrammétrique, un appareil qui recueille des photos aériennes haute résolution, d’une grande précision, en utilisant des angles différents de prise de vue.

Les données collectées grâce aux vols des drones facilitent la tâche des gouvernements pour ce qui est de contrôler l’état des zones cultivées, côtières et forestières et de planifier des interventions et des projets d'infrastructure qui profitent aux agriculteurs locaux.

Par exemple, la surveillance à l’aide de drones peut aider à identifier les changements survenus dans le couvert forestier, qui sont facilement observables avec des images aériennes à haute résolution. Ils peuvent également être utiles pour la surveillance des incendies de forêt, des invasions des récoltes et des terres, et contribuent ainsi à une meilleure gestion des ressources naturelles.

Les agriculteurs, sur la base d’informations fiables sur, par exemple, de nouveaux ravageurs et de nouvelles maladies, ou des zones de terres endommagées où les cultures ne poussent pas correctement, peuvent prendre de meilleures décisions concernant l'affectation des ressources et la protection de leurs moyens de subsistance.

2. Contribuer à la préparation face aux catastrophes naturelles

Le Typhon Haiyan, qui a frappé les Philippines en 2013, a causé d’énormes dégâts dans les secteurs agricole et halieutique. Le coût total supporté par l'agriculture a été estimé à 700 millions d’USD.

En vue d’anticiper les effets négatifs des changements climatiques, des inondations et des typhons sur la sécurité alimentaire, le Gouvernement des Philippines et la FAO ont lancé un projet pilote dans le cadre duquel des drones sont utilisés pour localiser les systèmes agricoles particulièrement exposés aux risques de catastrophes naturelles et pour identifier les différentes manières de lutter contre ces risques. Les méthodes de sécurité comprennent la délimitation des terrains en question, la construction de murs de soutènement et la plantation de plantes protectrices. Ces méthodes peuvent toutes servir de protection contre les catastrophes.

Les systèmes d'intervention d’urgence et d’alertes au niveau des exploitations et les plans locaux et nationaux bénéficient de flux d'informations en temps réel qui permettent au gouvernement de mettre en place immédiatement des plans de réduction des risques de catastrophe. Les UAV sont en mesure de survoler les zones côtières et forestières, ils peuvent ainsi être également utilisés pour assurer un suivi environnemental.

Les drones offrent plus d'avantages que l'imagerie satellitaire conventionnelle, car ils peuvent également voler sous la couverture nuageuse. La résolution au sol allant jusqu'à trois centimètres, les UAV peuvent recueillir des informations rapides pour les évaluations pré- et post-catastrophes, même dans les régions les plus reculées.

Les drones peuvent considérablement accélérer les processus d'analyse des risques, qui requièrent généralement plusieurs jours, voire plusieurs semaines, du fait qu’ils peuvent couvrir jusqu'à 200 hectares en 30 minutes de vol.

3. Prévenir et contrôler les infestations de ravageurs

Des États-Unis à l'Australie, des drones surveillent actuellement les plantes pour lutter contre les ravageurs et les maladies. Leurs capteurs peuvent détecter quand une plante subit un stress, lié notamment à: un manque d’eau ou un manque d’engrais, ou bien à une attaque par de ravageurs. Les drones sont en mesure de détecter si l’activité photosynthétique des plantes décroît, ce que l’œil humain n’est pas en mesure de déceler. Détecter à l’avance une infestation de ravageurs permet d’éviter des pertes importantes de récoltes. Une seule culture infestée peut non seulement contaminer toute l’exploitation, mais également s’étendre aux exploitations voisines.

Les drones permettent aux agriculteurs d’effectuer des zooms arrière et d’obtenir ainsi une vue d’ensemble de leurs terres arables. Cela leur permet d’avoir une compréhension globale de la situation sur le terrain. Des recherches sont en cours en vue d’équiper des drones d’un bras robotisé qui pourrait servir à prélever des échantillons d'insectes ou à poser des pièges.

Comprendre les facteurs limitatifs

Aujourd’hui, en fonction de l'équipement dont ils sont dotés, le prix des drones pour une utilisation dans le secteur agricole peuvent atteindre 80 000 USD. Toutefois, en raison de la forte augmentation de la demande et des progrès technologiques des drones, leur coût devrait diminuer dans les années à venir.

Qu’advient-il des données recueillies? Le survol d’une petite parcelle de terrain par un drone peut générer 40 à 50 giga-octets de données. Celles-ci nécessitent un stockage adéquat et du personnel compétent pour procéder à des analyses plus approfondies. Des investissements importants sont nécessaires dans les activités de renforcement des capacités, y compris la conception des plans de vol, l’assemblage, le pilotage et l’entretien des drones, la collecte des données sur le terrain, le traitement des images et la cartographie à haute résolution.

Les technologies relatives aux drones ne cessent de progresser, les applications découlant de leur utilisation dans les secteurs agricoles devraient ainsi également croître. Écouter l'épisode complet ici.

Partagez