Examen scientifique des effets des changements climatiques sur les organismes nuisibles aux végétaux

Un défi mondial à relever afin de prévenir et d’atténuer les risques phytosanitaires dans l’agriculture, la sylviculture et les écosystèmes

CIPV

La Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV) est un accord international sur la santé des végétaux qui vise à protéger les ressources végétales et à favoriser l’innocuité du commerce. Le projet de la CIPV est de faire en sorte que tous les pays aient la capacité à mettre en œuvre des mesures harmonisées pour prévenir l’introduction et la dissémination d’organismes nuisibles dans de nouveaux territoires, et réduire au minimum l’impact de ces organismes sur la sécurité alimentaire, le commerce, la croissance économique et l’environnement.

Organisation

  • La CIPV compte plus de 180 parties contractantes.
  • Chaque partie contractante est rattachée à une organisation nationale de la protection des végétaux (ONPV) et dispose d’un point de contact officiel de la CIPV.
  • Dix organisations régionales de la protection des végétaux (ORPV) ont été établies pour coordonner les ONPV au niveau régional.
  • Le secretariat de la CIPV assure la liaison avec les organisations internationales compétentes afin d’aider au renforcement des capacités régionales et nationales.
  • Le secrétariat de la CIPV est assuré par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Secrétariat de la Convention internationale pour la protection des végétaux
[email protected]www.ippc.int

Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture
Rome, Italie