imprimer | retour au site

Autres documents

Contacts

  • Daniel Beltran-Alcrudo
    Chargé de la santé animale
    (Vétérinaire épidémiologiste)
    FAO, Regional Office for
    Europe and Central Asia
    Budapest, Hungary
  • [email protected]
Kenya livestock

Les maladies virales émergentes à transmission vectorielle (Vmerge)

 

L’objectif du projet de recherche Vmerge (2013-2016) est d’identifier les risques d’émergence de maladies à transmission vectorielle (MTV) en Europe et dans le bassin méditerranéen et de mettre en œuvre des stratégies de surveillance améliorées dans cette région ainsi que dans la région sahélienne de l'Afrique grâce au renforcement du partenariat Nord-Sud. Le but est d'établir une continuité entre le terrain, la recherche expérimentale et la surveillance des vecteurs et des MTV. Vmerge est financé dans le cadre du Septième programme-cadre de la Commission européenne (7ème PC).


Au cours des dernières décennies, plusieurs MTV sont apparues ou se sont propagées de manière alarmante dans des zones géographiques jusque-là indemnes. On peut citer par exemple l'apparition de la fièvre catarrhale (FC) et du virus de Schmallenberg en Europe du Nord, ainsi que la fièvre de la Vallée du Rift (FVR) dans la péninsule arabique. Les MTV ont un impact socio-économique néfaste sur les moyens d’existence, le commerce et la production animale au niveau local. Les zoonoses comme la FVR  ont également un impact négatif sur la santé publique. L'écologie des vecteurs compétents et le potentiel d'introduction et de propagation du virus sont étroitement liés à des facteurs environnementaux, climatiques et socio-économiques. Une meilleure compréhension de ces facteurs permettra de développer des outils et des stratégies de surveillance plus rentables, novateurs et basés sur des données scientifiques. Ces outils et stratégies permettront à leur tour d'améliorer la préparation globale pour faire face à l’émergence de ces dangers. Vmerge se penche sur ces questions.

 

REMESA, la FAO et Vmerge

La FAO souligne la nécessité de renforcer la collaboration entre les instituts de recherche et les services vétérinaires. En raison de son orientation géographique, Vmerge sera soutenu par le Réseau méditerranéen de santé animale (REMESA), qui coordonne les services vétérinaires en Afrique du Nord et en Europe du Sud. Le succès du projet dépendra grandement de la capacité à assurer la participation active et précoce des services vétérinaires à travers les points focaux de REMESA. En tant qu’hôte du secrétariat de ce dernier, la FAO facilitera la coordination étroite entre Vmerge et REMESA en échangeant rapidement les informations, en organisant des réunions réciproques Vmerge-REMESA et en planifiant conjointement les activités. Ces efforts joueront un rôle crucial dans la mise en œuvre des activités de terrain et l'adoption de nouveaux outils,  connaissances et stratégies par les services vétérinaires.