La FAO à l'Assemblée générale des Nations Unies


Soixante-quinzième session de l’Assemblée générale des Nations Unies – 15 septembre - 2 octobre 2020

L’Assemblée générale des Nations Unies est une enceinte de négociation multilatérale. Depuis sa création en 1945, elle occupe une place centrale en tant que principal organe de délibération, d’élaboration de politiques et de représentation de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Composée des 193 Membres de l’ONU, elle offre une plateforme unique aux débats multilatéraux sur l’ensemble des questions internationales. Elle joue également un rôle important dans le processus de normalisation et de codification du droit international.

La soixante-quinzième session de l’Assemblée générale des Nations Unies se tiendra du 15 septembre au 2 octobre 2020 et le débat général aura lieu du 22 au 26 septembre et le 29 septembre.

À l’occasion du soixante-quinzième anniversaire de l’ONU, le thème choisi pour cette année est «L’avenir que nous voulons, l’ONU qu’il nous faut: réaffirmons notre attachement collectif au multilatéralisme».


Réunions de haut niveau

Manifestations parallèles organisées par la FAO


Principaux documents

L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2020

Transformer les systèmes alimentaires pour une alimentation saine et abordable

Cinq ans après que le monde s’est engagé à éliminer la faim, l’insécurité alimentaire et toutes les formes de malnutrition, nous ne sommes toujours pas en voie d’atteindre cet objectif d’ici à 2030. Les données nous indiquent que le monde ne progresse ni vers l’accès de tous les habitants de la planète à une alimentation sûre, nutritive et suffisante tout au long de l’année (cible 2.1 de l'ODD 2), ni vers l’élimination de toutes les formes de malnutrition (cibles 2.2 de l’ODD 2).

Transformer l'alimentation et l'agriculture pour réaliser les ODD

20 actions interconnectées pour orienter les décideurs

L’alimentation et l’agriculture se trouvent aujourd’hui à un moment charnière de leur histoire. Rétrospectivement, des améliorations majeures de la productivité agricole ont été constatées au cours des dernières décennies pour satisfaire la demande alimentaire d’une population mondiale en plein essor. Toutefois, ces progrès ont souvent eu des bémols sur le plan social et environnemental, à savoir: le manque d’eau, la dégradation des sols, le stress sur les écosystèmes, la perte de biodiversité, la diminution des stocks halieutiques et du couvert forestier, ainsi que des niveaux élevés d’émissions de gaz à effet de serre. Le potentiel productif de notre base de ressources naturelles a été altéré en de nombreux points du globe, compromettant la prospérité future de la planète.

La situation des forêts du monde 2020

Forêts, biodiversité et activité humaine

La Situation des forêts du monde 2020 récapitule les avancées qui, à ce jour, nous rapprochent des cibles et des objectifs mondiaux relatifs à la biodiversité des forêts, et analyse l’efficacité des politiques, actions et démarches en matière de conservation et de développement durable. Des études de cas fournissent des exemples de pratiques novatrices qui combinent conservation et utilisation durable de la biodiversité des forêts pour créer des solutions où s’équilibrent l’intérêt des populations humaines et celui de la planète.

Le travail de la FAO en faveur des petits États insulaires en développement

Transformer les systèmes alimentaires, soutenir les petits États insulaires

Les petits États insulaires en développement (PEID) ont en commun des vulnérabilités spécifiques qui les placent face à un ensemble complexe de défis en matière de sécurité alimentaire et de nutrition. En raison de leur petite taille et de leur isolement, les PEID sont tout particulièrement menaces par les catastrophes naturelles et les impacts du changement climatique.