Bureau régional de la FAO pour l'Afrique

Recueil des aliments oubliés en Afrique

La FAO et le FARA lancent une nouvelle publication sur les cultures alimentaires sous-exploitées

©FAO

27 mars 2024, Accra - L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a lancé un nouveau Recueil des aliments oubliés en Afrique, constituant la première collection de son genre, rassemblant 100 cultures alimentaires africaines délaissées. 

Ces espèces, également qualifiées de négligées, sous-exploitées ou orphelines, présentent des avantages considérables, notamment pour l'amélioration en matière de nutrition et la diversification des régimes alimentaires, tout en favorisant une agriculture résiliente et sensible au climat. Cependant, elles risquent de disparaître alors que des aliments tels que le maïs, le riz et le blé prédominent dans les régimes alimentaires africains. 

Le compendium comprend la classification botanique des cultures, leur adéquation agroécologique, leurs exigences agronomiques, leurs usages traditionnels et médicinaux, les perspectives de valorisation et leur teneur nutritionnelle. Parmi les cultures citées figurent : les haricots de locuste africains, la morelle noire africaine, le baobab, la noix de Bambara, le manioc, le fonio, le marula, le moringa, le teff et le souchet. 

Produit par le Bureau régional pour l'Afrique de la FAO en collaboration avec le Forum pour la Recherche Agricole en Afrique (FARA), ce recueil est une réponse directe au Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires et à l'appel pour une Action Collective dans le Manifeste mondial sur les aliments oubliés. 

En associant héritage agricole et innovation, il est possible de transformer les systèmes agroalimentaires en Afrique. En cataloguant ces cultures oubliées ou sous-utilisées, le savoir traditionnel est valorisé, ouvrant la voie à l'amélioration en matière de nutrition, à une agriculture durable et à une résilience face à la crise climatique. 

Dans une préface commune à la publication, Abebe Haile-Gabriel, Sous-Directeur général et Représentant régional pour l'Afrique de la FAO, et Aggrey Agumya, Directeur exécutif du FARA, ont plaidé pour l'intégration des aliments oubliés dans les systèmes agroalimentaires africains. 

"Le potentiel des aliments oubliés n'est pas pleinement exploité en raison de nombreuses années de négligence ou de considération limitée de la part des chercheurs et des acteurs du développement. Les chercheurs s'intéressant à ces produits sont souvent confrontés à un manque de soutien financier, car ces derniers ne font pas partie des six principales denrées soutenues mondialement. Ils sont qualifiés d'‘oubliés’ car ils sont délaissés par les bailleurs de fonds, les chercheurs et les professionnels du développement," ont-ils affirmé. 

Destiné à enrichir les connaissances des personnes travaillant sur divers aspects des aliments oubliés, le compendium s'adresse aux chercheurs, nutritionnistes, décideurs, professionnels du développement et à toute personne intéressée par l'alimentation et l'agriculture en Afrique. 

Ce Recueil est un complément à la nouvelle publication Intégration des aliments oubliés de l'Afrique pour l'amélioration en matière de nutrition, qui décrit les méthodologies et analyses employées pour élaborer le Recueil. 

Cette publication s'inscrit dans le cadre des actions de la FAO en Afrique pour améliorer la production, la nutrition, l’environnement et les conditions de vie, conformément au Cadre stratégique de la FAO pour 2022-31

Le Recueil des aliments oubliés en Afrique est disponible en téléchargement sur le site de la FAO