Bureau régional de la FAO pour l'Afrique
©FAO/Seyllou Diallo

Cette initiative vise à renforcer les capacités institutionnelles de résilience et à apporter des solutions aux catastrophes et aux crises aux niveaux régional, national et communautaire. En outre, elle assure le renforcement et l'amélioration de la gestion de l'alerte rapide et des informations.

Elle s'appuie sur les compétences et les programmes existants et fournira des possibilités d'innovation, d'échange de connaissances et d'inclusion (parité hommes-femmes, jeunes, etc.), en assurant la durabilité des interventions humanitaires et des activités de développement. 

Renforcer la capacité d’adaptation dans les zones arides d’Afrique

L’Afrique est confrontée à des chocs naturels de plus en plus graves et fréquents, pour lesquels les populations rurales paient souvent le plus lourd tribut. Elles sont particulièrement touchées par des catastrophes climatiques à évolution lente ou soudaine, des maladies et ravageurs des animaux et des plantes, ainsi que des conflits armés et des chocs et troubles socio-économiques. Ces menaces combinées à la faiblesse des structures et la pauvreté chronique compromettent davantage leurs moyens d’existence et entravent la réalisation des Objectifs de développement durable et des aspirations de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

L’Initiative régionale 3 vise à s’attaquer à la fois aux causes profondes et aux conséquences de ces chocs et crises afin de réduire leur fréquence, leur ampleur et leurs effets négatifs, en particulier sur les plus vulnérables, dans les zones arides de l’Afrique. Elle soutient les parties prenantes à tous les niveaux –depuis les ménages jusqu’aux institutions africaines – dans tous les domaines de la gestion des risques de catastrophe et de la résilience, y compris les activités de prévention, de préparation, d’adaptation, d’atténuation, d’intervention et de relèvement. Elle fournit un appui aux parties prenantes pour renforcer les capacités, générer et avoir accès aux informations, analyses, bonnes pratiques et outils pertinents, élaborer des politiques et des stratégies, créer des partenariats, engager des dialogues et mener des interventions. L’Initiative régionale 3 accorde une attention particulière aux changements structurels de plus en plus rapides résultant des facteurs tels que la mondialisation, le changement climatique et la croissance démographique, afin d’aborder à la source les menaces émergentes et promouvoir et intensifier les innovations et les bonnes pratiques adaptées pour parvenir à l’objectif de ne laisser personne pour compte. Le pastoralisme et l’agropastoralisme, la régénération des agroécosystèmes et la gestion de l’eau, l’agriculture sensible à la nutrition, les ravageurs et les maladies et ravageurs des animaux et des plantes, les questions de genre, l’emploi des jeunes, la prévention des conflits et l’autonomisation des communautés sont quelques-uns des domaines d’activité prioritaires de l’Initiative.

Comment des vies ont été changées sur le terrain

Grâce à la fourniture de variétés de semences qui mûrissent rapidement et qui résistent à la sécheresse, la vaccination du bétail et un meilleur accès aux ressources en eau pour les besoins de l’agriculture, 22 000 personnes à risque au Malawi sont maintenant en meilleure position pour protéger leur production agricole et leurs bétails des épisodes récurrents du phénomène météorologique El Niño. En savoir plus

Zarafornomeny, de Madagascar, est mieux équipée pour faire face aux sécheresses récurrentes grâce au programme Alerte et intervention précoces de la FAO. Zarafornomeny et sa communauté peuvent désormais démarrer la saison agricole à temps et utiliser leur nouveau matériel d’irrigation pour être moins dépendant de la pluie. En savoir plus

Grâce au programme «1 million de citernes pour le Sahel» de la FAO en réponse à la pluviométrie plus faible et irrégulière, Guile, agriculteur sénégalais, peut désormais avoir un accès stable à l’eau potable toute l’année pour la consommation et l’agriculture. En savoir plus

Comment la FAO a soutenu le cadre juridique et stratégique pour le changement

  • Stratégies d’adaptation pour les pays et les organismes régionaux
  • Documentation et publication du livret de bonnes pratiques régionales de l’IGAD suite à la mise en œuvre des six piliers de l’Initiative de l’IGAD sur la résilience à la sécheresse et sa durabilité (IDDRSI)
  • Appui au renforcement des capacités de la CUA sur la mesure et l’analyse de la résilience pour le suivi de la Déclaration de Malabo
  • Stratégies de gestion de l’alimentation du bétail dans les zones arides
  • Promotion de l’approche unique «Caisses de résilience» de la FAO
  • Facilitation des échanges et des idées entre les régions, en particulier sur la gestion des connaissances et le plan d’action sur l’alimentation du bétail

Voie à suivre

L’Initiative «Renforcer la capacité d’adaptation dans les zones arides d’Afrique» appuiera les efforts visant à réduire la vulnérabilité aux risques, tout en associant les approches humanitaires et de développement relatives au renforcement de la résilience pour contribuer à une paix durable, dans le contexte de crises/conflits prolongés, et pour parvenir à la lutte et la gestion efficaces des maladies et ravageurs transfrontières des animaux et des plantes qui présentent des menaces dont les effets sur les chaînes alimentaires seront très néfastes.