La FAO en Amérique latine et aux Caraïbes

Peste porcine africaine

La peste porcine africaine (PPA) est une maladie virale grave qui atteint tous les porcs domestiques et sylvestres, présente dans plus de 50 pays d'Afrique, d'Europe et d'Asie depuis 2007 et qui vient de réapparaitre dans les Amériques.

Bien qu'elle ne représente aucun risque pour la santé humaine, actuellement la PPA constitue la menace la plus grave pour l'élevage porcin du continent et du monde. Sa rapide propagation, haute mortalité et l'inexistence d'un vaccin, mettent en risque les moyens de subsistance de petits et grands producteurs, et ont un impact sur le marché des produits porcins, car elles causent de sévères pertes économiques dans les granges affectées.

Premier cas dans les Amériques

Le premier cas qui marque le retour de la peste porcine africaine dans la région a été découvert chez des porcs domestiques en République dominicaine, le 28 juillet 2021.

Il s'agit du premier cas confirmé dans l'hémisphère occidental depuis les années 1980.

La maladie est désormais présente sur tous les continents du monde. En Afrique, en Europe, en Asie et dans le Pacifique, elle affecte déjà plus de 50 pays, nuisant à leur sécurité alimentaire, aux moyens de subsistance qui dépendent de la chaîne de valeur porcine et à la biodiversité, car la maladie a aussi un impact sur la faune sauvage.

Avec son taux élevé de mortalité animale, la maladie peut avoir de forte conséquences sur la production porcine ainsi que sur le commerce national et international de ces produits.

Mesures nécessaires face à l'épidémie dans les Amériques

Compte tenu de l'épidémie en République Dominicaine, il est fortement recommandé aux pays de la région de:

  • Renforcer les contrôles aux frontières pour empêcher le mouvement des porcs et des produits du porc.
  • Augmenter le contrôle des effets personnels des voyageurs revenant de la République Dominicaine. Ces voyageurs ne devraient pas être autorisés à visiter des fermes ou des forêts.
  • Renforcer les mesures de biosécurité dans les élevages porcins.
  • En cas de suspicion de cas, tous les porcs d'une ferme doivent être enfermés dans leurs enclos ou confinés dans d'autres endroits où il soit possible de les isoler.
  • L'alimentation à base de restes doit être déconseillée.
  • Accroître la surveillance, en particulier la notification et le test des porcs malades ou morts, y compris les porcs sauvages et libres.
  • Renforcer la sensibilisation et la communication des risques relatifs à la peste porcine africaine auprès des producteurs, vétérinaires, chasseurs, employés des abattoirs et autres acteurs de la chaîne de production

10 choses à savoir sur le virus de la peste porcine africaine

  1. C'est une maladie mortelle pour les porcs.
  2. Elle n'affecte pas les êtres humains.
  3. Il n'y a pas de vaccin.
  4. Il n'y a aucun traitement.
  5. Elle se transmet par contact direct entre des animaux malades et sains.
  6. El peut provoquer une mort subite.
  7. Elle peut générer des symptômes hémorragiques sur la peau et les organes internes, de la fièvre et des caries.
  8. Les porcs contractent également la maladie en mangeant de la viande contaminée par le virus.
  9. Les sécrétions d'animaux malades peuvent contaminer des objets, des outils, des chaussures, etc.
  10. Les humains peuvent transporter la maladie sur leurs chaussures, des objets, etc.

Publications

  • African swine fever in wild boar
  • African swine fever detection and diagnosis – A manual for veterinarians
  • Gestion des carcasses dans les petites et moyennes exploitations d'élevage - Considérations pratiques

Galerie de photos

Enfermedad de la Peste Porcina Africana (PPA)