Biodiversité

Dialogue mondial sur le rôle de l’alimentation et de l’agriculture dans le Cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture va organiser, en collaboration avec le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique, un dialogue mondial et un débat de haut niveau sur le rôle de l’alimentation et de l’agriculture dans le Cadre mondial de la biodiversité. L’objectif de cette manifestation est de mieux faire connaître les processus stratégiques en cours au niveau international concernant la biodiversité, et de montrer que les secteurs de l’agriculture apportent une contribution essentielle à la gestion durable et à la protection de la biodiversité.

La FAO est déterminée à promouvoir des pratiques durables qui respectent la biodiversité et contribuent à faire de l’alimentation saine et de la prospérité une réalité pour tous, tout en préservant nos ressources naturelles.

Les conclusions de ces réunions alimenteront les débats sur l’élaboration du Cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020 et ceux de la quinzième réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique, qui se tiendra à Kunming (Chine), en octobre 2021 (COP-15).

Vidéos

FLICKR ALBUMS

Day 1
Day 1

PRESENTATIONS

Pourquoi la biodiversité est-elle essentielle pour l’agriculture, et vice versa?

Un tiers de la superficie des terres de la planète est consacré à l’agriculture ou à l’élevage
Les secteurs de l’alimentation et de l’agriculture jouent un rôle important dans l’utilisation durable, l’enrichissement, la conservation et la restauration de la biodiversité dans son ensemble, et vice versa – la conservation de la biodiversité est essentielle au maintien de ces secteurs
Ce sont les pratiques agricoles durables qui contribuent le plus à la conservation de la biodiversité dans les paysages productifs et les écosystèmes aquatiques situés en dehors des zones protégées
La biodiversité contribue à la sécurité alimentaire et à la nutrition, ainsi qu’à de nombreux moyens d’existence ruraux
Les secteurs des forêts, des pêches, de l’aquaculture, de l’agriculture et de l’élevage peuvent faire partie de la solution menant à la conservation de la biodiversité
Les agriculteurs, les éleveurs, les habitants des forêts et les pêcheurs sont les principaux gestionnaires et gardiens de la biodiversité
Les peuples autochtones gèrent plus de 40 pour cent des zones protégées de la planète et une proportion équivalente des paysages intacts sur le plan écologique