Biodiversité

Notre approche

Le monde est constitué d'un réseau invisible que nous ne reconnaissons guère. Les forêts hébergent les animaux. Les animaux mangent les plantes. Les plantes ont besoin d'un sol sain pour se développer. Les champignons aident à fertiliser le sol. Les abeilles et d’autres insectes transportent le pollen d’une plante à l’autre, ce qui permet aux plantes de se reproduire. La disparition d'espèces, animales ou végétales, affaiblit ces connexions et peut altérer les performances de tout un écosystème.

Aucun aspect de notre planète n’est aussi complexe, dynamique et riche que la couche d’organismes vivants qui peuplent nos terres et nos océans. Aucun élément n’est plus vital pour la production alimentaire mondiale et essentiel pour le bien-être humain que la diversité des plantes, des animaux, des êtres vivants et de leur environnement. Cette diversité est utilisée et protégée depuis des millénaires par les agriculteurs et les communautés et elle reste un élément clé des stratégies de subsistance des petits agriculteurs pauvres à travers le monde.

Les travaux de la FAO sur la biodiversité visent à aider les pays à trouver un équilibre entre la nécessité d'améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et les moyens de subsistance des pauvres, en particulier dans les zones rurales, tout en prévenant la dégradation, la pollution et la diminution des ressources naturelles tout en renforçant la résilience au changement climatique. Pour faire face aux défis et aux incertitudes, un vaste réservoir de diversité biologique est nécessaire.

La biodiversité subit des changements et des pertes dramatiques à cause de l'homme. Les pratiques agricoles non durables, les systèmes et les processus d'urbanisation pèsent lourdement sur nos ressources naturelles dans nos efforts pour répondre à la demande croissante en denrées alimentaires, en aliments pour animaux et en bioénergies. Le rythme alarmant des pertes de biodiversité aura des conséquences dévastatrices pour l'humanité s'il n'est pas maîtrisé.

Aujourd'hui, quelque 821 millions de personnes souffrent de faim chronique dans le monde. Un quart de nos enfants de moins de cinq ans ont un retard de croissance ; un tiers de la population mondiale souffre de malnutrition ; et l'obésité affecte une personne sur huit sur la planète. Protéger la biodiversité et réduire la pression exercée sur les ressources naturelles et les écosystèmes, tout en atténuant les incertitudes liées au changement climatique, n'a jamais été aussi important pour notre régime alimentaire, notre santé et notre survie.

La FAO, en étroite collaboration avec les gouvernements et les acteurs clés, soutient l'intégration de la durabilité dans ses trois dimensions (sociale, économique et environnementale) dans les domaines de l'agriculture, de la foresterie et de la pêche. L’intégration de la biodiversité, les approches intégrées des paysages terrestres et marins et leur transformation en actions, en politiques et en investissements, ainsi que le soutien des droits des agriculteurs aux ressources génétiques, sont essentiels pour mettre en place des moyens de subsistance résilients. L’exploitation des services écosystémiques réduit le besoin d’intrants externes et améliore l’efficacité.