Bâtir la génération #FaimZéro

Unité 1: Travaillons pour #FaimZéro

Lutter contre la faim en 5 étapes

Même si la planète est capable de nourrir l'ensemble deses habitants, plus de 800 millions d'individus – soit 1 personne sur 9 – se lèvent le matin en sachant qu'ils n'auront rien ou quasiment rien à manger. Dans les pays riches, beaucoup d'enfants vont à l'école le ventre vide ou alors ne mangent que de la nourriture à très bas prix mais totalement dénuée de substances nutritives. De plus en plus de gens sont toutefois en surpoids. Dans certaines parties du monde, l'obésité tue même davantage que les homicides. Cela signifie que la malnutrition est bien un problème mondial.

La FAO a mis au point cinq objectifs pour faire passer le nombre de personnes sous-alimentées plus de 800 millions à ZÉRO et améliorer la nutrition.

 
Previous

1-FR

2-FR

3-FR

4-FR

5-FR

Un plan parfait

Amener des pays de différentes cultures à s'entendre sur une question comme celle de l'alimentation peut vraiment sembler une mission impossible.

Comment mettre les cinq étapes de la FAO en pratique?

La réponse de la FAO peut être résumée en trois mots clés: Connaissances, Partage, Action. Le personnel de la FAO est constitué d'agronomes, de spécialistes de sylviculture, de pêche et de ressources animales, de nutritionnistes, de sociologues, d'anthropologues, de scientifiques, de juristes et d'experts de gestion de l'information, de la communication, de statistiques. Toutes ces personnes -hommes et femmes- contribuent à recueillir une énorme quantité de données et d'informations sur l'alimentation, l'agriculture et les ressources naturelles, le changement climatique, etc. Elles les diffusent le plus largement possible.

Le partage de connaissances est un élément crucial des stratégies de la FAO. La flamme du savoir ne s'éteint pas avec la participation d’un plus grand nombre; bien au contraire, elle grandit en éclairant toujours plus le monde. La FAO met en contact les détenteurs de la “flamme” avec ceux qui ont besoin d'allumer leurs bougies: agriculteurs, mais aussi gouvernements, entreprises et institutions qui influencent d'une façon ou d'une autre la production de nourriture -aujourd'hui comme à l'avenir- y compris les enfants et les jeunes qui sont les adultes de demain.

La chenille légionnaire d'automne est un ravageur sans pitié qui se nourrit de plus de 80 espèces de plantes différentes. Lorsqu'elle est apparue en Afrique en provenance des Amériques, les agriculteurs ont été pris de panique car ils ne savaient pas quoi faire pour sauver leurs cultures! Ils étaient tentés d'abuser de pesticides chimiques pouvant presenter des dangers pour la santé, mais la FAO est intervenue sur le champ en dispensant des conseils techniques et pratiques et en concevant une appli spécifique pour les agriculteurs, tout en aidant l'Amérique du sud et l'Afrique à échanger d'importantes informations. Les connaissances peuvent sauver des cultures et des vies!

Le soutien que la FAO apporte à ses États membres pour la mise au point de plans d'action est nécessaire pour transformer les données et informations en changements concrets. Les programmes d'alimentation scolaire de la FAO non seulement améliorent la nutrition, mais ils montrent aussi aux élèves comment cultiver des fruits et légumes par des moyens bon marché, en les encourageant à experimenter leurs nouvelles compétences à la maison avec leurs parents. C'est alors toute la communauté dans son ensemble qui tire profit des programmes, car les ingrédients complémentaires sont achetés auprès des agriculteurs locaux. Ainsi, les enfants mangent plus sainement et l'économie locale prospère.

Travailler avec la FAO et les organisations locales permet aux jeunes gens d'imaginer et de commencer à construire leur propre avenir! Agir signifie tirer le meilleur parti des ressources personnelles et environnementales, mais de manière durable. Les individus sont les agents du changement, et les gouvernements et les autorités locales sont encouragés à reconnaître leurs responsabilités respectives.

La puissance de la médiation

Les Gouvernements et dirigeants politiques, les représentants d'entreprises privées, les agriculteurs et les citoyens lambda ont besoin d'un médiateur pour faciliter la communication et la compréhension entre les divers acteurs. Les divergences d'intérêts, de cultures et de politiques peuvent en effet compromettre le dialogue en l'absence d'une organization neutre comme la FAO. La FAO rassemble les personnes ou organismes pouvant mettre leurs ressources ou informations en commun avec ceux qui en ont besoin et défendant les droits des plus vulnérables. Leur méthode: encourager les gouvernements et les institutions à mener des politiques plus équitables.

Prenez la chenille légionnaire d'automne par exemple: la FAO aide l'Afrique à communiquer avec les bonnes personnes en Amérique latine pour apprendre à gérer ce nouvel ennemi des cultures. La FAO a un rôle délicat à jouer, car les projets destinés à garantir un avenir libéré de la faim exigent d'aider toutes les parties prenantes afin de parvenir à un accord.